Actualités Météo
Pollen et allergies : attention aux graminées ces prochains jours

Par Florent SCHINDLER

Alors que les températures sont restées douces, mais généralement sans excès depuis la mi-avril, le temps va se réchauffer progressivement à partir de ce week-end et surtout la semaine prochaine, Ces conditions météorologiques favoriseront l’émission et la dispersion des pollens de graminées dans l’air.

Pollen et allergies : attention aux graminées ces prochains jours

Les graminées sont l'un des pollens les plus allergisants avec le bouleau. Le risque d’allergie sera moyen à élevé localement ces prochains jours. Si vous êtes allergique aux pollens de graminées suivez votre traitement et préparez-vous à des semaines compliquées.

Comme l'explique le RNSA (www.pollens.fr) les graminées sont les herbacées que l’on voit pousser le long des routes, dans les champs et même parfois sur les ronds-points ! Plusieurs sont très allergisantes comme la fléole, le pâturin, l’ivraie, le dactyle, la fétuque, la flouve, le seigle, l’avoine, le blé…

Le risque d'allergie sera faible pour les derniers pollens de bouleau, sauf dans certains départements du nord-est où ils font un peu de résistance avec un risque qui pourra rester localement moyen.

Dans le Var et les Alpes Maritimes, les Alpes-de-Haute-Provence et les Hautes-Alpes, l'association des pollens de graminées, chêne, Cupressacées (cyprès, thuya…) et Urticacées (pariétaires) donnera un risque élevé.

Les pollens de chêne sont très abondants dans l’air, mais sont moins allergisants que les bouleaux ou les graminées et le risque restera moyen.

Le risque d'allergie sera plus faible pour les autres herbacées en floraison un peu partout en France, à savoir les pollens de plantain et d’oseille.

Les pollens de pinacées (pin, sapin, épicéa) sont très abondants dans l’air sur une grande partie du territoire et peuvent jaunir les surfaces extérieures (voitures, trottoirs, balcons…). Fort heureusement ils ne sont pas allergisants.

Les pollens de platane ne gêneront plus les allergiques, mais attention aux micros-aiguilles contenues dans les bourres de platane provenant de la dégradation des capitules femelles de l'année précédente qui sont très irritantes et peuvent irriter la gorge et faire tousser ! Dans l’air, on peut aussi voir voler les bourres blanches de peuplier. Ces bourres sont le moyen du peuplier de disperser ses graines, elles peuvent être gênantes, avec des symptômes similaires à l'allergie, mais dus essentiellement à une réaction mécanique irritante aux filaments duveteux dispersés en grande quantité.

Quelques conseils pratiques pour les allergiques :

- Suivez vos traitements et consultez votre médecin en cas de symptômes

- Evitez de faire sécher le linge à l’extérieur, gardez les vitres des voitures fermées pour empêcher que les pollens ne rentrent dans l’habitacle.

Vous pouvez retrouver toutes les prévisions polliniques, ainsi que les données sur la qualité de l'air dans les prévisions villes de notre site et de nos applis. Vous pouvez également consulter la carte des prévisions polliniques et le bulletin allergo-pollinique sur le site www.pollens.fr.

Ce bulletin est actualisé tous les vendredis.

 

À lire aussi

Vague de chaleur dès lundi : en quoi pourrait-elle être exceptionnelle ?

Tendance à 4 semaines : météo jusqu'au 26 juin

Bilan météo d'avril 2022 : peu de pluie, du froid suivi d'une grande douceur

L'actualité météo

Articles les plus lus