Actualités Météo
Tempête Doreen en France : jusqu'à 149 km/h en Bretagne, un tiers du pays touché

Par Gilles MATRICON, météorologue

La tempête Doreen a balayé une large moitié nord de la France samedi avant de toucher les Pyrénées-Orientales et la Corse. Des records mensuels de vents ont été battus. Voici le bilan définitif de cette tempête.

Tempête Doreen en France : jusqu'à 149 km/h en Bretagne, un tiers du pays touché

Cette tempête d'hiver était liée à la présence d'un imposant système dépressionnaire sur l'Atlantique Nord, propulsé par un violent Jet Stream (vents de haute altitude qui soufflent vers 10 000 m) vers les îles britanniques, puis le nord de l'Europe. Parallèlement, cette situation a généré une forte convection lors du passage du front froid de la perturbation, un facteur aggravant qui a favorisé le développement de rafales tempétueuses.

Un gradient de pression très resserré en surface

Ce vaste système dépressionnaire est venu s'opposer à un anticyclone très puissant présent sur les Açores et l'Espagne. La zone de contact entre ces deux centres d'action est passée par le nord de la France. Le gradient de pression était ainsi devenu très important samedi, avec une pression de 997 hPa à Cherbourg contre 1024 hPa à Toulouse à 13 heures. C'est cette différence de pression au sol qui a favorisé en partie les vents violents que le nord de la France a connu.

Jusqu'à 180 km/h en Corse

Samedi, les rafales tempétueuses ont donc touché le nord puis le sud de la France. En bord de mer, une rafale à 149 km/h a été relevée à Brignogan (29) et 147 km/h à la pointe de Chemoulin (44). On a relevé aussi une rafale à 135 km/h à Fécamp (76). Dimanche matin, c'est le nord de la Corse qui a été à son tour balayé par des vents tempétueux avec jusqu'à 180 km/h à Cagnano (2B). Le Roussillon et les Alpes-Maritimes ont également subit très localement des rafales tempétueuses, avec 129 km/h à Leucate (66) et à Saint-Cézaire-en-Siagne (06) et 112 km/h à Perpignan (66).

Rafales record dans les terres

Ce violent coup de vent a aussi concerné les terres. Des rafales à plus de 100 km/h ont été observées localement sur une large moitié nord du pays au passage des grains orageux : à Ernée (53), le vent a atteint 120 km/h, battant l'ancien record de 119 km/h lié au passage de la tempête Lothar du 26 décembre 1999 ! En région parisienne, au passage d'une ligne de grains samedi soir, un record mensuel de vent a été établi à Orly (94) avec 116 km/h, battant l'ancien record de 115 km/h du 3 janvier 2018. À Saint-Ségal (29), le vent a atteint 129 km/h, égalant le record mensuel du 4 janvier 1998. A Luché (28), Pouzaugues (85) ou Ouzouer (41), le vent a atteint 108 km/h. À Lons le Saunier (29), Damblainville (14) et Is-en-Bassigny (52), le vent a soufflé jusqu'à 100 km/h. Enfin à Avree (58), une rafale a atteint 113 km/h.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

En montagne on a relevé aussi : 143 km/h au col des Sauvages (43), 123 km/h au Mont-Saint-Vincent (71), 120 km/h à Bassurels (48) et Soumont (34), 113 km/h au Markstein (68), 112 km/h à Saint-Etienne-vallée-française (48), 111 km/h à Mazet-Volamont (43) et 106 km/h à Targassonne (66).

Un tiers du pays touché par des vents tempétueux

Cette tempête Doreen a été remarquable par le nombre de départements touchés. Tout le pays a été plus ou moins impacté par des vents localement violents, des côtes de la Manche aux bords de la Méditerranée. Plus d'un tiers des départements a subi sur une ou plusieurs communes, en plaine et sur les reliefs, des vents a plus de 100 km/hLes deux tiers des départements ont connu localement une ou plusieurs rafales supérieures à 90 km/h, ce qui est remarquable.

En conclusion on retient que cette tempête Doreen se classe au-niveau des tempêtes hivernales classiques, tout en restant habituelle à cette époque de l'année. Son occurrence est de 2 à 3 fois par an. Ce qui la rend assez remarquable, c'est son impact sur une grande partie du pays.

À lire aussi

Météo semaine prochaine : retour de l'anticyclone et d'un temps plus froid

Tendance à 4 semaines : la météo jusqu'au début septembre

Tendance à 4 semaines : la météo jusqu'au début septembre

L'actualité météo

Articles les plus lus