Actualités Météo
Orage historique à Agen : les raisons du déluge

Par Regis CREPET, météorologue

Dans la soirée du mercredi 8 septembre, un très violent orage a déversé des pluies torrentielles sur l'agglomération d'Agen (Lot-et-Garonne). Cet orage stationnaire a provoqué des pluies records pour cette ville, entraînant des inondations remarquables dans le centre-ville. Voici les raisons météorologiques de ce déluge.

Crédit : Marine Durrand / Twitter

Le contexte météorologique était très instable sur la France en ce mercredi 8 septembre, dans une masse d'air d'origine subtropicale. La conjonction de l'air chaud présent sur notre pays depuis plusieurs jours, d'une forte humidité et d'un forçage lié à l'arrivée d'un air océanique plus frais par l'ouest a provoqué une vague orageuse notable en soirée dans le sud-ouest de la France.

Un front froid bloqué sur l'est de l'Aquitaine

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Dès l'après-midi, une ligne orageuse s'était déjà formée au nord de l'Aquitaine, principalement sur la Dordogne. Ces orages restaient bloqués sur un axe nord-sud en se régénérant sur place, aboutissant alors à des cumuls de pluie très importants, de l'ordre de 50 mm par endroit. Cette ligne d'orage a constitué l'amorce d'un front délimitant l'air chargé d'humidité en provenance de l'Atlantique de l'air chaud et sec situé dans les terres. C'était le début d'un épisode pluvio orageux intense entre l'Aquitaine et l'Occitanie.

Un orage stationnaire sur le Lot-et-Garonne

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Au fil des heures de la fin de journée, ce front est resté bloqué aux confins de l'est de l'Aquitaine et de l'ex-région Midi-Pyrénées. Ce blocage s'explique par la convergence de vents venant de l'ouest, c'est-à-dire de l'Atlantique, et d'un flux venant du sud-est, c'est-à-dire de la Méditerranée via la plaine toulousaine, où soufflait le vent d'Autan. Bloqué de cette façon, le front orageux s'est réactivé sur place, tout en s'étirant vers le sud, en l'occurrence vers le Lot-et-Garonne (on parle alors de propagation rétrograde). La convergence maximale des vents s'est produite en soirée, entre 21 h et 23 h sur le bassin d'Agen : c'est donc un orage quasi stationnaire qui s'est produit sur l'agglomération, provoquant un véritable déluge : il est tombé 89,4 mm en un peu plus d'une heure et 130 mm en deux heures. Depuis l'ouverture de la station en 1941, le record de pluie sur 24 h était de 73,6mm le 12 février 1990. La ville a donc battu son record de pluie horaire et en 24 heures tous mois confondus.

Ces cumuls pluviométriques n'ont pas pu être absorbés par le système d'évacuation des eaux pluviales. Le centre-ville a été noyé sous près d'1,50 m d'eau, occasionnant de gros dégâts. Fort heureusement, il n'y a pas eu de victime lors de cet épisode historique pour la ville d'Agen.

À lire aussi

Les types d'inondations

Comment se forment les orages ?

L'actualité météo

Articles les plus lus