Actualités Météo
Comment savoir si un orage est dangereux ?

Par Karine DURAND, rédactrice

La dégradation orageuse attendue entre lundi 14 octobre et mardi 15 octobre provoquera de nombreux phénomènes violents nécessitant une alerte météo. Plus les orages sont violents et plus des phénomènes extrêmes, telles que de violentes rafales de vent, des chutes de grêle et des tornades, sont susceptibles de se produire. Mais justement, comment estimer la dangerosité des orages ?

Un front froid provoquera de violents orages aujourd'hui en raison de la chaleur et de la grande douceur du weekend passé. Cette dégradation nécessite une alerte météorologique et une prudence importante pour les régions concernées. Voici notre liste de conseils pour que vous puissiez estimer si l'orage à venir est particulièrement menaçant, ou non.

Comment estimer la puissance et donc la dangerosité des orages ?

L’orage est par nature un phénomène météorologique potentiellement dangereux. Même dans le cas de simples averses orageuses, il est toujours possible qu’un nuage produise des phénomènes plus forts que prévus. Le nombre d’éclairs qu’on observe sous un orage est le meilleur indicateur de sa dangerosité, surtout si ces éclairs se produisent de manière rapprochée : sous forme de coups de foudre répétés qui frappent directement le sol depuis les nuages. Dans cette situation, le risque de foudroiement devient important et il est préférable de se mettre à l’abri.

Actualités France

Si vous vous trouvez au loin, vous pouvez juger également de la violence d'un orage en vous basant sur sa forme et sa couleur. Si le sommet du nuage est d'un blanc étincelant et sa base noire : pas de doute, vous observez un orage violent qui doit donner des phénomènes extrêmes. Fortes rafales de vent, averses intenses et même de la grêle peuvent être observées si des personnes se trouvent en-dessous.

Si le sommet du nuage s'étale à très haute altitude, donnant une forme d'enclume particulière, cela indique que le nuage d'orage, ou cumulonimbus, a atteint le maximum de son étendue verticale. Il témoigne donc d'une très grande violence.

Actualités France
Crédit : Wikimedia Commons

Enfin, si vous observez une sorte de dôme au sommet du nuage, c'est le signe que les ascendances qui l'animent sont localement très puissantes. Elles parviennent à briser la tropopause, zone très stable et quasi infranchissable. C'est le signe que l'orage est très puissant et dangereux.

Actualités France
Crédit : Wikimedia Commons

A la base du nuage, si vous observez des excroissances comme des tubas, vous êtes témoin d'un orage très dangereux. Les tubas sont les prémices de tornade. 

Actualités France
Crédit : Flickr

L’apparition d’un nuage rouleau déchiqueté, l’arcus, témoigne aussi d’une très forte instabilité. A l’approche de ce genre d’arc nuageux sombre qui semble rouler sur lui-même, on peut craindre l’arrivée imminente de vent violent, de précipitations intenses ou de grêle.

Actualités France
Crédit : Wikipedia

Quand vous êtes à proximité de l'orage

Si le ciel s'assombrit subitement et qu'un fort vent se lève : nul doute que vous êtes sous un orage violent. La base très sombre du nuage indique la très grande hauteur du nuage d'orage. La lumière n'arrive plus à le traverser. Il faut de toute urgence vous mettre à l'abri.

Si vous êtes chez vous et que vous êtes équipé d'un baromètre, une certaine variation de la pression peut vous indiquer l'approche d'un orage. En général, l'abaissement de la pression de 2 hPa par heure alors qu'elle était supérieure à 1015 hPa indique souvent l'arrivée d'un orage. 

Il vous est aussi possible de déterminer la distance d'un orage en vous servant de vos oreilles.

À lire aussi

Que faire en cas d'orage ?

Pourquoi les éclairs font des zigzags ?

L'actualité météo

Articles les plus lus