Abonnez-vous à La Chaîne Météo à partir de 1,50€ le mois
Actualités Météo

Bilan météo d'octobre 2021 : records d'ensoleillement et températures de saison

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue
mis à jour le

Au cours de ce mois d'octobre 2021 les conditions anticycloniques ont largement dominé ce qui a permis de profiter de belles journées ensoleillées. Les températures ont été proches des normales de saison avec des matinées souvent bien fraîches et des après-midi radoucies. Trois brèves périodes de temps perturbé ont été observées avec notamment le passage de la tempête Aurore le 21 octobre sur la moitié nord du pays.

Ce mois d'octobre 2021 a donc été très ensoleillé avec un excédent d'ensoleillement de l'ordre de 37% en moyenne sur la France. La pluviométrie a été légèrement déficitaire (-9%) mais avec de grandes disparités régionales. Enfin, les températures ont été tout à conformes à la normale 1981-2010 avec un écart de -0,1°C en moyenne sur la France.

De grandes amplitudes thermiques en ce mois d'octobre

Si la température moyenne du mois est conforme à la normale, on a observé un écart de -1,1°C sur les températures minimales et de +1°C sur les températures maximales. Ces températures contrastées entre matin et après-midi s'expliquent par de nombreuses journées de temps calme avec un ciel clair, favorisant la chute des températures nocturne et la hausse des températures diurnes, liée au bon ensoleillement.

On retiendra un pic de chaleur le 19 octobre avec 24°C à Paris, 25°C au Mans, 26°C à Bourges, 28°C à Biarritz et jusqu'à 30,8°C à Hossegor dans les Landes !

Les premières gelées font leur apparition assez précocement du centre au nord-est. Il gèle dès le 10 octobre à Mourmelon-le-Grand en plaine champenoise. À Romorantin en Sologne, on observe la première gelée le 14 octobre avec -1,3°C et 7 jours de gel entre le 14 et le 31 octobre pour une moyenne de 3 jours.

Une pluviométrie très hétérogène

Si les conditions anticycloniques ont largement dominé au cours de ce mois d'octobre, trois brèves périodes de temps perturbé ont été observées.

Du 2 au 4 octobre, une perturbation très active a concerné le nord-ouest avec une alerte de niveau rouge en Loire-Atlantique où il est tombé une centaine de millimètres en 24 heures sur le pays nantais. Le record absolu de précipitations en 24 heures a d'ailleurs été pulvérisé à Nantes avec 96,7 mm. Dans le même temps un épisode d'intempéries touche le sud-est avec des pluies diluviennes sur les Cévennes. Un record de pluviométrie est battu à Villefort en Lozère avec 365 mm en 24 heures. De très fortes pluies touchent aussi la ville de Marseille avec pas moins de 173 mm dans le quartier Vaudrans où des inondations se produisent. Il pleut aussi beaucoup dans les secteurs de Cassis (13) et Brignoles (83).

Le 21 octobre, c'est la tempête Aurore qui fait parler d'elle avec le passage d'une dépression très creuse en Manche apportant de violentes rafales de vent sur la moitié nord du pays. On observe 109 km/h en rafales à Paris, 119 km/h à Saint-Brieuc, 122 km/h à Rouen, 150 km/h au Havre et jusqu'à 175 km/h sur les hauteurs de Fécamp ! 250 000 foyers se retrouvent temporairement privés d'électricité en fin de nuit du 20 au 21 octobre.

Un deuxième épisode de fortes précipitations touche les Cévennes du 29 au 31 octobre avec des cumuls de pluie importants. On relève jusqu'à 372 mm à Vialas (48), 374 mm à Villefort (48) et 423 mm à Valleraugue (30). Cet épisode a été remarquable mais on n'a pas observé d'orages ce qui a limité un peu les intensités horaires et éviter les crues éclairs et débordements de grande ampleur.

Au final, ce mois d'octobre a été très arrosé sur un axe allant des Pays de la Loire au Nord ainsi que du Languedoc et de la vallée du Rhône à la Provence. Il a été sec du sud-ouest au nord-est ainsi que de la côte d'azur à la Corse.

Un ensoleillement exceptionnel

Grâce aux conditions anticycloniques présentes la plus grande partie du mois, l'ensoleillement a été généreux. Si l'on excepte quelques bancs de brouillards ou nuages bas matinaux dans certaines plaines ou vallées, le soleil a pu rapidement s'imposer en journée. Les phénomènes de basses couches souvent très présents en automne ont été assez limités en ce mois d'octobre. En effet, la France s'est trouvé souvent en position de bordure anticyclonique permettant d'avoir un peu de vent et une masse d'air pas trop humide.

C'est du centre-ouest à la Bourgogne que l'excédent d'ensoleillement est le plus important avec des records battus sur des villes comme Nantes, Dijon, Rennes, Angers, Nevers, Cognac et Poitiers.

Partagez cet article
À lire aussi
logo VIP
  • Un site plus rapide
  • Plus d'info météo
  • Sans pub
  • Accès au TV Live

L'actualité météo

  • Ouragan Ian : la Floride touchée ce mercredi Ouragan Ian : la Floride touchée ce mercredi
  • L’ouragan Ian devient ouragan majeur et frappera la Floride ce mercredi L’ouragan Ian devient ouragan majeur et frappera la Floride ce mercredi
Articles les plus lus