Actualités Météo
Bilan météo de juin 2019 : le mois de tous les extrêmes

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue

Le mois de juin a été dominé par des flux méridiens de nord ou de sud aboutissant à des excès de températures avec des périodes très fraîches alternant avec des périodes de fortes chaleurs. On retiendra aussi le passage de la tempête Miguel au début du mois et les orages parfois violents qui ont touché certaines régions d'une large moitié sud.

Ce mois de juin 2019 se situe en 5ème position des mois de juin les plus chauds à égalité avec 2017 avec un excédent de 1,7°C par rapport à la normale. Les précipitations ont été proches de la normale avec un excédent de l'ordre de 5% en moyenne sur la France. Enfin, l'ensoleillement a été généreux avec un excédent de l'ordre de 12%.

 

Tempête Miguel et records de vent

La tempête Miguel a balayé une grande partie de la France dans la journée du 7 juin. Elle a provoqué des vents très forts, et même tempétueux et occasionné de nombreux dégâts. Elle figure parmi les 5 ou 6 plus fortes tempêtes survenues en juin en France depuis 1900. Par sa force, sa survenue tardive au début de l'été météorologique et le nombre de régions touchées, cette tempête est un événement remarquable. De nombreux records de vent pour un mois de juin ont été battus : 103 km/h à Rouen, 109 km/h à Vannes, 111 km/h à Lons-le-Saunier et 129 km/h sur l'île d'Yeu...

 

Du froid et de la neige à basse altitude

En lien avec une goutte froide d'altitude et un courant de nord, la neige est tombée à basse altitude sur les Pyrénées dès1500 mètres les 11 et 12 juin. Des records de froid ont été observés dans la matinée du 12 sur le Languedoc-Roussillon avec 6 à 7°C seulement.

 

Un coup de sirocco le 14 en Corse

La conjonction du sirocco et du foehn a entraîné comme prévu une flambée du thermomètre en Corse avec un record de chaleur absolu pour un mois de juin à Ajaccio. La température est montée jusqu'à 40,1°C entre 12h et 13h constituant le nouveau record de la température maximale sur la Corse pour un mois de juin.

 

Orages violents et record de vent à Toulouse

Dans la soirée de mercredi, un orage supercellulaire a provoqué des phénomènes violents dans la région de Toulouse le 19 juin vers 22 heures. Au passage de l'orage, pluies diluviennes, grêle et violentes rafales de vent ont été observées.  Un orage supercellulaire s'est formé dans le département du Gers en début de soirée. Il s'est rapidement intensifié en progressant vers la Haute-Garonne et a atteint son maximum de puissance sur le sud de l'agglomération toulousaine. Les pluies ont été très intenses avec 30 millimètres tombés en 12 minutes seulement. Cela correspond à 15 jours de précipitations en moins d'un quart d'heure, une intensité digne d'un orage tropical.

 

Canicule inédite pour une fin de mois de juin

La période de canicule qui a concerné la France du 24 au 30 juin a été exceptionnelle à plus d'un titre avec un record national de température battu dans le Gard, des records de chaleur battus dans la plupart des régions et des conséquences importantes, notamment dans le domaine agricole. Elle a concerné 85% du territoire, à l'exception des départements bordant la Manche. Sa durée a été de 3 à 8 jours selon les régions et se situe loin derrière la fameuse canicule d'août 2003 qui avait duré 12 jours.

 

À lire aussi

Météo à 4 semaines : tendance jusqu'au 10 novembre

Nouveaux orages de grêle ce week-end au centre-est

Prévisions saisonnières : début de l'hiver 2019 - 2020

L'actualité météo

Articles les plus lus