Alerte météoEpisode durable d'intempéries : orages violents, risque de grêle

Par Gilles MATRICON, météorologue

Alerte à la canicule
Les prévisions météo complètes en direct par téléphone au
3201*
Du vendredi 3 juin à 18:00 au dimanche 5 juin à 9:00.
Situation

Une dépression remonte du large du Portugal vers le nord de la France jusqu'à lundi prochain. Au fur et à mesure de sa remontée, elle provoque une advection d'air très chaud sur les deux tiers sud du pays, avant l'arrivée d'un air atlantique plus frais à partir de dimanche. Ce conflit de masse d'air ainsi que la présence de basses pressions engendre une situation orageuse durable et virulente, avec le déclenchement de plusieurs vagues d'orages. Ceux-ci remontent globalement du sud-ouest vers le nord et le nord-est, mais des incertitudes concernent les régions situées en bordure de cet axe principal. Ainsi, des orages pourront éclater de part et d'autre, à la fois vers le centre-ouest ainsi que vers les Alpes.

Observation

Ce vendredi

À 21 h, les orages les plus forts éclataient des Pyrénées au Massif central à la Bourgogne, avec de la grêle signalée sur Clermont-Ferrand, Aurillac, Agen et Mont-de-Marsan. Des orages éclataient également sur le nord de la Bretagne : à Rennes (35), il est tombé 36 mm de pluies en 30 minutes, soit 2 semaines de précipitations. Une rafale a atteint 103 km/h, record mensuel. Les Hauts-de-France étaient touchés par des pluies abondantes avec 20 mm de pluies relevés en 1 h dans la région d'Amiens.


À 18 h, les orages commencent à s'organiser en plusieurs foyers, de la Nouvelle-Aquitaine à la Bretagne. D'autres orages, plus isolés, se formaient du Gers au Lyonnais.

À 15 h, on observait quelques foyers orageux isolés sur la Loire-Atlantique, l'Ile-et-Villaine et dans la Meuse. Ces orages apportent de manière très ponctuelle des intensités de 4 à 8 mm/heure.

À 12 h, des foyers orageux continuaient à progresser vers le sud de la basse-Normandie et la Beauce, ainsi qu'au sud de l'Ile-de-France. Il s'agit des résidus des orages de la nuit dernière au centre-ouest. Les impacts de foudre étaient assez diffus avec des averses parfois modérées, apportant des arrosages dispersés de 1 à 7 mm au passage de ces orages modestes.
Les départements placés en alerte orange sont ceux qui présentent la meilleure fiabilité pour subir des orages forts ce soir et cette nuit.

Evolution

L'évolution la plus probable est la suivante :

Cette nuit : après avoir traversé le bassin aquitain et le Midi-toulousain ce soir, les orages persistent jusque vers 01 h principalement sur le Limousin, l'Auvergne et jusqu'au nord-est, ainsi qu'en Normandie. Après 01 heures du matin, des orages balayent la Bourgogne-Franche-Comté et plus ponctuellement le nord de la région Rhône-Alpes.

Samedi : une accalmie se produit sur le front des orages, mais l'atmosphère reste humide et avec les éclaircies qui se développent au fil des heures, le temps devient vite lourd. Les premiers orages débutent en toute fin d'après-midi en Nouvelle-Aquitaine et localement entre la Normandie, le Bassin parisien et le Massif-Central

Samedi soir : de violents orages balayent en soirée les régions du sud-ouest en s'accompagnant de pluies intenses, de grêle et de violentes rafales de vent. Des orages plus localisés, mais ponctuellement forts se déclenchent aussi depuis les régions du centre vers le nord et le nord-est. Là aussi, les pluies sont parfois intenses et des chutes de grêle ne sont pas exclues localement.

Nuit de samedi à dimanche : les violents orages qui ont touché le sud-ouest dans la soirée gagnent le Berry, le nord de l'Auvergne et la Bourgogne-Franche-Comté. Le risque de grêle et de fortes rafales de vent persiste au passage des orages. Des orages moins violents et plus localisés peuvent encore se produire du Bassin parisien aux frontières du nord.

Cette dégradation se caractérisera par :

- des orages ponctuellement forts, avec des rafales de vent (localement 80-90 km/h) et des chutes de grêle, surtout du sud-ouest au Limousin et à la région Centre. 
- de brusques averses pouvant déverser de 20 à 40 mm d'eau en une heure, avec un risque d'avoir très localement 50 mm en Aquitaine, Limousin et nord de l'Auvergne. De tels cumuls peuvent provoquer du ruissellement et des inondations temporaires.

Liste des départements concernés

L'actualité météo

Articles les plus lus