Abonnez-vous à La Chaîne Météo à partir de 1,50€ le mois
Actualités Météo

Poursuite de la chaleur : vers un mois d'octobre record

Par Regis CREPET, météorologue
mis à jour le

Les températures sont remarquablement élevées sur la France depuis le début du mois, quotidiennement supérieures aux moyennes. Sur la durée, cette chaleur tardive devrait en faire le mois d'octobre le plus chaud jamais enregistré en France. Dans le contexte d'une année supérieure aux moyennes de l'ordre de +1,5 °C (1), 2022 pourrait également être la plus chaude depuis le début des relevés.

Ce mois d'octobre est remarquablement doux sur la France depuis les premiers jours, en particulier sur les deux tiers sud-ouest. Les températures sont quotidiennement au-dessus des moyennes, avec des écarts de parfois plus de 10 °C. Les températures s'élèvent à nouveau davantage en deuxième moitié de cette semaine. Au niveau national, la France connaîtra des températures de 5 à 7 °C au-dessus des normales. Cette situation exceptionnelle se maintient depuis le début du mois, et surtout depuis la mi-octobre.

Des températures de 5 à 10 °C au-dessus des moyennes depuis le début du mois

Si la première quinzaine du mois a déjà été durablement chaude, avec des températures sans cesse bloquées entre 23 et 27°C à Toulouse par exemple, et même 29°C à Mont-de-Marsan (au lieu de 20°C en moyenne), la seconde quinzaine est encore plus remarquable, avec une hausse supplémentaire des températures depuis le 15 octobre. On atteint depuis la semaine dernière 27 à 31 °C au sud-ouest. Jusqu'en date de ce 25 octobre, 5 journées ont déjà dépassé de +5 °C les moyennes de saison à l'échelle nationale. La précédente série de ce type s'était produite en octobre 2005 (5 jours) et en octobre 2013 (4 journées).

Dimanche 23 octobre, la Corse a enregistré un record mensuel de chaleur à Figari (Corse-du-Sud) avec 32,5 °C, battant celui de 1979. L'après-midi la plus chaude a été celle du 18 octobre avec 33,8 °C à Orthez, égalant un record de chaleur datant du 4 octobre 2009 (survenu deux semaines plus tôt).

Une vague de chaleur d'une durée exceptionnelle

Si les records absolus de chaleur ont été peu nombreux en ce mois d'octobre 2022, les principaux restant généralement détenus par les années 2001, 2011 et 2017, c'est la durée remarquable de ces températures élevées qui caractérise la période actuelle. Ainsi, des villes comme Perpignan et Aix-en-Provence battent leur nombre de jours de chaleur pour un mois d'octobre (c'est-à-dire avec des températures atteignant et dépassant la barre des 25 °C). De même, une occurrence de 10 journées sur Toulouse avec des températures au-dessus de 25 °C est assez exceptionnelle : cela n’est plus arrivé depuis 1985. L'indicateur thermique national (qui permet de mesurer la température moyenne de la France au jour le jour), s'est situé entre +1 et + 4,5 °C du 1 au 16 octobre et entre + 4 et + 6 °C du 17 au 24 octobre.

Ainsi, les températures relevées au petit matin sont bien souvent aussi élevées que celles que nous devrions atteindre en plein après-midi. À cette époque de l'année, cela correspond à des valeurs de 14 à 21°C du nord au sud.

De la chaleur jusqu'à la fin du mois

Indicateur thermique © La Chaîne Météo

Il semble désormais acquis que ces températures largement supérieures aux moyennes de saison vont se prolonger jusqu'à ce dimanche 30 octobre, avant une baisse partielle attendue pour la première semaine de novembre. Les températures seront même encore orientées à la hausse de jeudi à dimanche, avec des valeurs atteignant 24 à 25 °C au niveau de la Loire et de l'Ile-de-France, et encore une fois proches de 30 à 31 °C au sud-ouest. Si les records mensuels ne seront pas battus, ceux-ci s'étant produits en début de mois où il fait statistiquement plus chaud, des records décadaires risquent d'être atteints comme 24,8°C à Paris, 24,4°C à Nantes et même 31°C à Pau, relevés en 2001, le mois d'octobre le plus chaud à ce jour.

Vers le mois d'octobre le plus chaud, et peut-être également l'année la plus chaude

Octobre chaud © La Chaîne Météo

Au vu de ces températures qui sont à ce jour à +3,3°C au-dessus des moyennes d'octobre, et considérant qu'elles seront encore un peu plus élevées ces prochains jours, on peut penser que l'anomalie pour ce mois se situera autour de + 3,7°C, ce qui en ferait le plus chaud devant 2001( +2,69°C) et 2006 (+2,37°C).

Quant à l'année 2022, majoritairement excédentaire depuis le mois de mai, le plus chaud jamais enregistré en France, elle présente à ce jour une anomalie de +1,5°C, équivalente à l'année 2020, la plus chaude à ce jour. Si les températures de la fin de l'année restent seulement dans la moyenne, cette année 2022 deviendrait alors la plus chaude.

Année 2022 la plus chaude © La Chaîne Météo

Pour qu'elle ne le soit pas, il faudrait que la moyenne de novembre et de décembre soit alors entre -0,5°C et -1°C, ce qui semble peu probable à ce jour, malgré un affaiblissement prévu de l'anomalie chaude actuelle dans le courant du mois de novembre. Notre deuxième inographie présente ces diverses projections : par exemple, sans anomalie de température d'ici à la fin de l'année (0°C), 2022 finirait au-dessus de l'année 2020. Avec une anomalie de -0,5°C, nous serions, au final, à égalité avec 2022.

2022 année la plus chaude © La Chaîne Météo

(1) +1,5 °C par rapport à la période statistique 1981-2010 et + 1,2 °C par rapport à celle de 1991- 2020

Partagez cet article
À lire aussi
logo VIP
  • Un site plus rapide
  • Plus d'info météo
  • Sans pub
  • Accès au TV Live
Actualités Météo en France
  • Tradition : la Saint-Nicolas Tradition : la Saint-Nicolas
  • Verglas au centre-est : la prudence est de rigueur Verglas au centre-est : la prudence est de rigueur
  • Accentuation du froid et risque de neige Accentuation du froid et risque de neige
  • Météo du lundi 5 décembre : un peu de neige du Bassin parisien au Nord Météo du lundi 5 décembre : un peu de neige du Bassin parisien au Nord
  • Météo week-end : froid accentué, risque de neige en plaine ? Météo week-end : froid accentué, risque de neige en plaine ?
  • Tendance à 4 semaines : froid persistant, risque de neige en plaine Tendance à 4 semaines : froid persistant, risque de neige en plaine
  • Météo semaine à venir : maintien du froid sur la plus grande partie du pays Météo semaine à venir : maintien du froid sur la plus grande partie du pays
  • Neige en plaine cette nuit et lundi : à quoi s'attendre ? Neige en plaine cette nuit et lundi : à quoi s'attendre ?
Articles les plus lus