Abonnez-vous à La Chaîne Météo à partir de 1,50€ le mois
Actualités Météo

Températures et seuils de canicule : pourquoi leur prévision est parfois difficile ?

Par Florent SCHINDLER,
mis à jour le

Vous l’avez peut-être constaté, les prévisions de températures présentent parfois des divergences à 24 h et 48 h. Elles ont des conséquences d’autant plus importantes en période de vague de chaleur et de canicule, car elles déterminent le passage ou non de certains départements en alerte. Comment l’expliquer ?

Crédit : La Chaîne Météo

On le sait, la météo n’est pas une science exacte. Elle a fait des progrès considérables grâce aux puissances de calcul qui se sont développées et ont permis de gagner depuis 30 ans environ un jour de prévision tous les 10 ans. Mais malgré ces puissances de calcul, et dans certains types de situations, la prévision peut s’avérer compliquée la veille pour le lendemain ou le surlendemain.

Un exemple récent concerne la prévision de températures minimales faite ce mardi 14 juin pour la matinée du 15 juin dans le sud-ouest. Ces minimales ont été en moyenne inférieures de 2 à 3°C par rapport aux prévisions et se sont avérées in fine en deçà du critère de canicule (pour les minimales il s’agit d’environ 21°C près de la Garonne). Ce qui peut apparaître comme une nuance joue en réalité énormément sur le ressenti que l’on peut avoir. Le résultat de cette différence s’est ainsi traduit par une fin de nuit et une matinée qui ont été plus supportables que prévu. Il n’est pas exclu que de tels écarts se constatent à nouveau ces prochains jours : ils sont liés à l’évolution de la situation générale, dont la fiabilité a des conséquences sur le temps dans votre région, mais également sur le niveau des températures.

Plus les centres d’actions sont nombreux, moins la fiabilité est élevée.

Plusieurs centres d’action pilotent actuellement le temps chaud sur notre pays : l’anticyclone sur la mer du Nord, la goutte froide au large de l’Espagne, et un système dépressionnaire positionné du Maroc au sud de l’Espagne. Ce schéma engendre une importante advection d’air chaud en provenance du Maroc, qui est bloquée par les hautes pressions sur la mer du Nord. Cette situation va évoluer dans les prochains jours, car en se rapprochant du Portugal dès jeudi, la goutte froide va repousser l’anticyclone vers l’Europe centrale, et par effet de compression isobarique, favoriser et intensifier la remontée de la masse d’air chaud sur le sud du pays. Ensuite, cette goutte froide se dirigera rapidement vendredi puis samedi vers le golfe de Gascogne et rejettera les hautes pressions vers l’Europe, laissant la voie libre à la masse d’air chaud, qui pourra alors remonter sur le nord du pays. Bien que cette évolution présente une fiabilité générale élevée, la météo que vous percevrez pourra être un peu différente que celle prévue si ces trois centres d’action ne bougent pas tout à fait comme prévu sur les régions soumises à leur influence. À l’inverse, dans le nord-est du pays, on sait que la fiabilité de la prévision est meilleure, car ce ne sont pas trois centres d’action qui jouent de leur influence, mais un seul : l’anticyclone, plus proche et plus facilement prévisible.

Plusieurs facteurs limitent la canicule

Crédit : La Chaîne Météo

Les doutes émis sur l’évolution de la situation générale conditionnent donc le temps qu’il fait et votre ressenti. Si la présence de nuages est plus importante que prévu, la hausse des températures plafonnera les après-midis. Il en sera de même si le vent prévu au nord-est tourne davantage à l’ouest, ce qui aura pour conséquence un apport d’humidité favorable. Ce sera particulièrement le cas avec les brises marines sur le littoral atlantique, notamment sur la côte basque, ainsi que pour le fort vent d’Autan en Occitanie. Le revers de la médaille est qu’il favorisera le risque de départ de feux. Être en altitude est aussi bénéfique, car avec 35°C dans les fonds vallées, vous n’aurez que 25°C à 2000 mètres d’altitude. Il est toujours utile de rappeler qu’en atmosphère standard, la température décroit de 0,5°C tous les 100 mètres.

En conclusion, lorsque vous regarderez les prochaines prévisions détaillées pour votre commune, vous saurez désormais qu’il est important de prêter une attention toute particulière à la fiabilité annoncée. Elle est une indication importante des variations que pourra subir cette prévision.

Partagez cet article
À lire aussi
logo VIP
  • Un site plus rapide
  • Plus d'info météo
  • Sans pub
  • Accès au TV Live

L'actualité météo

  • Alerte aux fortes pluies Alerte aux fortes pluies
  • L’ouragan Ian devient ouragan majeur et frappera la Floride ce mercredi L’ouragan Ian devient ouragan majeur et frappera la Floride ce mercredi
Articles les plus lus