Actualités Météo
Bilan des violents orages du week-end : grêle, pluies intenses, vent violent

Par Gilles MATRICON, météorologue

Plusieurs épisodes orageux successifs ont concerné la France entre jeudi et dimanche. L'activité orageuse a culminé ce week-end avec 65 départements concerné par une alerte orange aux orages et 41029 impacts de foudre samedi, soit la journée la plus orageuse depuis le début de l'année.

Bilan des violents orages du week-end : grêle, pluies intenses, vent violent

Entre vendredi et dimanche, Météorage a recensé 71000 impacts de foudre, soit en 3 jours, plus d'impacts observés que pendant tout le mois de mais (70000 impacts). Avec d'autres épisodes orageux en prévision dans quelques jours, il est possible que le foudroiement de ce mois de juin figure dans les mois records, sachant que le mois le plus foudroyé à ce jour reste mai 2018 avec 180000 impacts de foudre.

Une situation météo propice aux phénomènes violents

La situation météo était propice à de violents orages car la France s'est retrouvée ce week-end au cœur d'un puissant conflit entre de l'air subtropical remontant des pays du Maghreb vers l'Europe Centrale et de l'air beaucoup plus frais arrivant par l'Atlantique.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Dans le même temps, la situation météo était favorable à la grêle avec des cisaillements de vent (orientation du vent qui diffère avec l'altitude) et la présence en altitude d'une goutte froide, surmontant la masse d'air très chaude en surface.

De forts cumuls de pluies sous orages et de nombreuses inondations

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

De vendredi à dimanche, des cumuls de pluies très importants ont été enregistrés sur de très nombreuses régions de France (Bretagne, Normandie, Aquitaine, Auvergne, bassin parisien, Grand-Est). Localement, les cumuls de pluies tombés ces 24 et 48 dernières heures correspondent à plus d'un mois de précipitations. Ces fortes pluies sont à l'origine de multiples inondations, dont une des plus notables s'est produite à Rennes vendredi.

 

Des inondations se sont également produites en région parisienne samedi au cours d'un violent orage où il est localement 30 à 40 mm d'eau.

La Normandie a également été touchée samedi après-midi.

Une femme a été emportée par les eaux à Rouen, à la suite d'un ruissellement urbain qui a transformé une rue en torrent.

Une activité électrique record

La journée de samedi a été exceptionnelle avec une activité électrique record.

La journée d'hier se place au septième rang des plus foudroyées depuis l'an 2000, et la plus foudroyée depuis celle du 19 juin 2021, pendant laquelle 43.852 impacts de foudre avaient été comptabilisés.

Cela a eu pour conséquence le foudroiement d'une maison en Seine-et-Marne dans la commune de Nanteuil-les-Meaux.

Des chutes de grêle destructrices

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Depuis vendredi, on ne compte plus les chutes de grêle qui frappent la France. Elles provoquent de nombreux dégâts et dommages aux cultures et aux vignobles, en Bourgogne, en Auvergne et surtout en Aquitaine.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

De nombreux grêlons de taille impressionnante ont été observés. Les plus gros d'entre eux atteignaient la taille de balles de tennis et ont eu pour effet de détruire des pare-brises de voitures, de faire des dégâts, notamment dans la Loire et l'Allier.

À Vichy, un déluge de grêle s'est abattu sur la ville. Il a été destructeur, endommageant de nombreux toits et toitures. Des centaines de voitures sont cabossées, leurs pare-brises ayant éclaté sous le poids et la force des grêlons.

La fréquence de telle chutes de grêle est exceptionnelle et à de quoi étonner car ce printemps figure pourtant parmi les plus secs enregistrés en France malgré les orages.

Puissantes rafales sous orages

Enfin, au passage des orages, de puissantes rafales de vent se sont produites, atteignant parfois 100 km/h.

Ces vents violents ont entrainé la chute d'un arbre sur une ligne à haute tension au nord de Paris, perturbant le trafic ferroviaire de la gare de l'Est samedi soir. Des concerts ont été perturbés, comme celui d'Art Rock de Saint-Brieuc vendredi et des festivals ont été évacués d'urgence.

Conclusion 

Cette période instable et orageux débutée vendredi dans l'ouest de la France se termine ce dimanche soir dans l'est. Cette période orageuse a été remarquable par sa durée (72 heures), par son intensité au niveau des pluies, des vents, et surtout de l'activité grêligène et électrique qui en ont découlé.

Ces fortes précipitations permettent néanmoins une atténuation de la sécheresse en cours, ce qui constitue une bonne nouvelle.

À lire aussi

Météo semaine prochaine : ambiance contrastée selon les régions

Météo prochain week-end : forte chaleur puis orages au programme

Tendance à 4 semaines : météo des vacances d'été jusqu'à fin juillet

L'actualité météo

Articles les plus lus