Abonnez-vous à La Chaîne Météo à partir de 1,50€ le mois
Actualités Météo

Journée mondiale de la météorologie ce 23 mars : alertes précoces et actions rapides

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue
mis à jour le

L'Organisation Mondiale de la Météorologie, créée le 23 mars 1950, met en garde sur le fait que les phénomènes météo extrêmes deviennent plus fréquents et plus intenses en raison du changement climatique. Pourtant, un tiers de la population mondiale n'est pas encore concernée par les systèmes d'alertes précoces pour prévenir des dangers. Un défi à relever...

Crédit : La Chaîne Météo

La Journée mondiale de la météorologie commémore l'entrée en vigueur, le 23 mars 1950, de la convention portant création de l'Organisation météorologique mondiale. Elle met en évidence la contribution essentielle des services météorologiques et hydrologiques nationaux à la sécurité et au bien-être de la société.

Cette journée mondiale de la météo rappelle l'importance vitale des informations hydrométéorologiques et climatiques pour la réduction des risques de catastrophe. L'OMM rappelle qu'il est essentiel de renforcer la coordination entre les Services météorologiques et hydrologiques nationaux, les autorités chargées de la gestion des catastrophes et les agences de développement si l’on veut améliorer la prévention, la préparation et la réponse aux catastrophes.

Développer les systèmes d'alerte précoces pour sauver des vies

Crédit : La Chaîne Météo

Les systèmes d'alerte précoce constituent une mesure d'adaptation efficace et éprouvée, qui permet de sauver des vies et des moyens de subsistance.

Un rapport de l'OMM sur les statistiques des catastrophes des 50 dernières années a montré que plus de 11 000 catastrophes sont liées aux risques météorologiques, climatiques et hydriques entre 1970 et 2019, soit presque l'équivalent d'une catastrophe par jour. On dénombre 2 millions de décès - soit 115 par jour.

Le nombre de catastrophes a été multiplié par cinq au cours des 50 dernières années et leur coût économique a explosé. Cette tendance devrait se poursuivre. Toutefois, le nombre de victimes a considérablement diminué grâce à de meilleures prévisions météorologiques et à une planification plus coordonnée de la gestion des catastrophes. Mais il reste encore beaucoup à faire... Les observations météorologiques présentent de grandes lacunes, en particulier dans les pays les moins avancés et les petits États insulaires en développement. Ces lacunes compromettent la précision des alertes précoces à l'échelle locale et mondiale. C'est pourquoi l'OMM est le fer de lance d'initiatives visant à renforcer les alertes précoces, à améliorer les observations et à développer la résilience.

Partagez cet article
À lire aussi
logo VIP
  • Un site plus rapide
  • Plus d'info météo
  • Sans pub
  • Accès au TV Live

L'actualité météo

  • L'ouragan Ian frappe les Carolines L'ouragan Ian frappe les Carolines
  • Tendance à 4 semaines : un mois d'octobre proche des normales Tendance à 4 semaines : un mois d'octobre proche des normales
Articles les plus lus