Actualités Météo
Comment sont réalisées les prévisions saisonnières ?

Par Regis CREPET, météorologue

Les prévisions saisonnières constituent la partie de la science météorologique qui vise à déterminer des anomalies à long terme, jusqu'à 9 mois pour certains modèles numériques performants. Ces prévisions, très demandées, sont encore au stade expérimental en plein développement. Comment sont-elles réalisées ?

Les données météorologiques initiales utilisées pour la réalisation de nos prévisions saisonnières sont issues de l'un des plus puissants modèle numérique spécialisé au monde : le modèle américain CFS (Coupled Forecast System), dont METEO CONSULT réanalyse les résultats sous forme d'une interprétation développée par nos physiciens de l'atmosphère. Les résultats peuvent alors être sensiblement différents du modèle américain mais apportent des nuances pertinentes souvent justifiées.

De plus, les prévisions décadaires vous sont proposées sur le site METEO CONSULT. Cette formule est particulièrement adaptée aux professionnels "météo-sensibles", c'est-à-dire dont les activités dépendent étroitement des tendances climatiques (tourisme, agriculture, énergie, finance, prêt-à-porter...).

Comment interpréter les prévisions saisonnières?

Ces résultats mettent en évidence des particularités climatiques qu'il faut savoir interpréter : dans cette vidéo, nous vous présentons les paramètres les plus usuels : températures, précipitations et pression atmosphérique (centres d'action). Notez bien qu'il s'agit, pour l'ensemble de nos paramètres, de prévisions d'écart à la normale, ou : anomalies. Cette nuance est importante : ainsi, une anomalie "froide" modélisée sur l'Espagne ne signifie pas qu'il fera aussi froid qu'en Islande, mais que les températures y seront inférieures aux moyennes du climat du pays. Dans le même ordre d'idée, des précipitations excédentaires dans le Sahara ne signifient pas qu'il y pleuvra davantage qu'en France : tout est une question de rapport.

Méthodologie utilisée pour l'élaboration de la tendance météo à 4 semaines

Chaque jeudi, la Chaîne Météo vous propose également une tendance à 4 semaines pour la France métropolitaine. La tendance météo à 4 semaines est une "tendance" moyennée par semaine, avec une courbe de température pour la moitié nord et une autre pour la moitié sud : il s'agit donc d'un résumé de la situation qui ne saurait prendre en compte toutes les particularités du climat local. Il existe en effet de grandes différences entre les températures en plaine, en ville, en bord de mer et à la montagne.

Cette tendance est une "moyenne lissée" qui tient compte des scénarios globaux des modèles numériques que nous utilisons : cela explique pourquoi vous ne retrouverez pas toujours la même prévision entre cette tendance et la prévision détaillée ville par ville, laquelle est actualisée plusieurs fois par jour. 

En climatologie, il est usuel de se référer à la moyenne climatique de Paris (pour la moitié nord) et de Bordeaux (pour la moitié sud) : ces deux villes bénéficient d'un climat tempéré constituant deux repères fiables. Brest et Strasbourg peuvent servir d'indicateurs extrêmes pour la moitié nord, tout comme Toulouse et Marseille au sud.

À lire aussi

Prévisions saisonnières : hiver 2019 - 2020

Météo à 4 semaines : tendance jusqu'au 15 décembre

L'actualité météo

Articles les plus lus