Actualités Météo

Tempête exceptionnelle : 141 km/h à Nîmes, 137 km/h à Avignon

Gilles MATRICON

Par Gilles MATRICON, météorologue
mis à jour le

Une tempête d'une rare violence frappe le sud-est de la France dimanche 8 février. La vallée du Rhône, la Provence et le Languedoc sont particulièrement affectés avec des rafales voisines de 120 à 140 km/h.

Une perturbation traverse la France. Elle s'accompagne d'air très froid en altitude venu d'Europe centrale, ce qui provoque un violent coup de vent sur les régions méditerranéennes.

Dimanche après-midi, les vents les plus forts atteignaient :

141 km/h à Nîmes (30), nouveau record absolu, battant les 118 km/h du 19/01/2000

137 km à Avignon (84), nouveau record absolu

133 km/h Pujaut (30) 130 km/h à Rieutort-de-Randon (48) 129 km/h à Arles (13) 124 km/h à Berzeme (07) 121 km/h à Orange (84), nouveau record mensuel 120 km/h à Tarascon (13) et Leucate (11) 118 km/h à Visan (84) 112 km/h à Soumont (34) 111 km/h à La Salle Prunet (48), Salon-de-Provence (13) et Caixas (66) 107 km/h à Istres (13) 105 km/h à Bassurels (48) 104 km/h à Narbonne (11) 102 km/h à Montélimar (26) 100 km/h à Vives (66)

De telles vitesses de vent en basse vallée du Rhône se produisent 1 fois tous les 5 à 10 ans. Entre Avignon, Arles et Orange, on peut parler d'un événement exceptionnel. Cette tempête est d'intensité comparable à celle du 27 février 1990 où on avait enregistré 112 km/h à Nîmes (141 km/h ce 8 février 2015)

Burle tempétueuse dans le Massif Central

Sur les hauts plateaux ardéchois, en Lozère ainsi que dans le Cantal, les vents atteignent les 120 km/h. La neige est balayée dans tous les sens, tout cela accentuant la formation dee congères.

Quelques dégâts signalés

Dans les régions de Nîmes et d'Arles, de nombreux arbres ont été frappés par la tempête, et quelques uns se sont effondrés sur les chaussées. Dans la région d'Avignon, on signale des toitures endommagées. Des dizaines de milliers de foyers sont privés d'électricité dimanche soir. Enfin le trafic TGV est fortement perturbé entre Montélimar et Nîmes jusqu'à Marseille. Les pompiers sont intervenus plus de 300 fois dans les Bouches-du-Rhône, essentiellement pour des toitures endomagées ou des routes coupées par des chutes d'arbres.

Partagez cet article
À lire aussi
logo VIP
  • Un site plus rapide
  • Plus d'info météo
  • Sans pub
  • Accès au TV Live
Articles les plus lus