Actualités Météo
Quelle différence entre pic de chaleur, vague de chaleur et canicule ?

Par La Chaîne Météo

De nombreux qualificatifs sont utilisés pour parler de la chaleur. Après l'épisode de chaleur de la semaine passée, une vague de chaleur exceptionnellement précoce s'annonce ces prochains jours sur l’hexagone. Elle s'annonce durable avec des températures entre 28 et 33°C. La Chaîne Météo décrypte ces expressions pour vous permettre d'y voir un peu plus clair.

Quelle différence entre pic de chaleur, vague de chaleur et canicule ?

[Mise à jour de ce dimanche 15 mai 2022 à 16h15]

Une semaine passée déjà chaude

Vous l’avez surement remarqué, la chaleur estivale s’est installée sur de nombreuses régions la semaine passée. Les 25°C ont été souvent atteints et les 30°C dépassés, notamment mercredi entre l’Occitanie et l’Alsace. La moyenne des températures au cours de la journée a été +5°C supérieure aux normales,

Vers une vague de chaleur cette semaine à venir !

Et ce n’est pas fini, car après une pause de 24 h ce lundi, les températures repartent à la hausse mardi. Elles seront suivies jusqu’à vendredi d’une véritable vague de chaleur avec des températures moyennes quotidiennes jusqu’à +8°C au-dessus des normales et des journées de fortes chaleurs où les températures maximales approcheront localement les 33°C. Nous nous situerons seulement 1 à 2°C en dessous des seuils de canicule sur les 3/4 du pays cette semaine.

Si les canicules se produisent sur l’hexagone durant les deux mois d’été, le contexte du changement climatique a favorisé depuis plus de 20 ans l’apparition de périodes de chaleurs précoces comme actuellement, et d’autres tardives en septembre. Pic de chaleur, vague de chaleur, canicule, la variété des différentes appellations peut être déroutante. Chacune de ces expressions répond toutefois à des seuils de température et de durée bien définis :  nous parlons de chaleur à partir de 25°C, de forte chaleur à partir de 30°C et de très forte chaleur à partir de 35°C. 

Pic de chaleur

Le pic de chaleur est un épisode de courte durée, de 24 à 48 h, durant lequel les températures sont très au-dessus des normales de saison. Il peut tout aussi bien être assez localisé, concerner un ou plusieurs départements, mais également s’étendre à une partie de l’hexagone.

Vague de chaleur

Une vague de chaleur est un épisode d’une durée d’au moins trois jours de températures anormalement élevées, généralement supérieures à +3°C par rapport à la moyenne mensuelle, et concernant une superficie assez étendue. Dans ce cas, les seuils départementaux d’alerte ne sont pas atteints, au contraire de la canicule. Durant l’été, une vague de chaleur peut être caractérisée lorsque l’indicateur thermique national des températures moyennes atteint ou dépasse 25,3°C pendant au moins trois jours. En fin de printemps et fin d’été, nos services prennent un référentiel légèrement différent qui peut descendre à 23°C, comme ce sera le cas au cours des prochains jours, et pour prendre notamment en compte l’inconfort généré, et le risque de conséquences plus aggravantes pour les personnes les plus fragiles. Il n’existe cependant pas de définition universelle de ce phénomène, car les principaux paramètres pris en compte varient de par le monde.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Canicule

Contrairement aux expressions “pic” et “vague” de chaleur, la canicule correspond à des seuils de température et de durée clairement définis, variables selon les départements.

Il s’agit d’un épisode prolongé de températures anormalement élevées de jour comme de nuit (plus précisément, trois jours et trois nuits). La canicule augmente le risque de mortalité chez les personnes les plus vulnérables, et fragilise en particulier la santé des personnes âgées et/ou dépendantes, des nourrissons...Elle peut devenir extrême par sa durée et son intensité, comme ce fût le cas avec la canicule de 2003 par exemple.

Lorsque ces seuils sont atteints, une alerte météo est déclenchée sur les départements concernés, ce qui n’est pas le cas pour les vagues de chaleur. Les seuils de températures varient d’une région à l’autre.

Ces périodes peuvent être difficiles à supporter, car le corps n’est pas tout de suite habitué à des températures élevées, parfois soudaines. L’inconfort est d’autant plus conséquent lorsque ces chaleurs s’accompagnent de forte humidité, d’absence de vent et/ou de pollution atmosphérique.

 

À lire aussi

Météo semaine prochaine : vague de chaleur exceptionnellement précoce

Tendance à 4 semaines : météo jusqu'au 26 juin

Prévisions saisonnières : vers un été chaud et orageux

L'actualité météo

Articles les plus lus