Abonnez-vous à La Chaîne Météo à partir de 1,50€ le mois
Actualités Météo

Une donnée essentielle en météo : qu'est-ce que l'indicateur thermique ?

Pascal SCAVINER

Par Pascal SCAVINER, météorologue
mis à jour le

Depuis quelques mois, vous l'avez peut-être constaté, les données de notre indicateur thermique sont régulièrement mentionnées dans nos publications et dans nos études. Comment définit-on cet indicateur et à quoi sert-il vraiment ?

Qu'est-ce que l'indicateur thermique © La Chaîne Météo

L'indicateur thermique, aussi appelé "IT" dans notre jargon de météorologues, est un marqueur utilisé pour connaitre les températures moyennes quotidiennes observées sur le pays, mais aussi et surtout pour les prévisions. C’est à partir de ces données que nous pouvons par exemple indiquer, avec une forte probabilité, qu’une baisse progressive des températures s’observera sur tout le pays dès lundi prochain. Comment fonctionne-t-il ?

Un marqueur essentiel de l’évolution des températures

Cet indicateur se définit comme la moyenne des températures quotidiennes sur un panel de 30 stations météorologiques (1) réparties de manière équilibrée sur le territoire. Cette répartition prend en compte des villes situées dans des zones de plaines et à l'abri des microclimats locaux qui pourraient conduire à biaiser la représentation nationale de notre climat. Calculé depuis 1945, date du début des relevés météorologiques fiables en France, l'indicateur permet de suivre l’évolution des températures par le passé et ainsi de décrire le climat métropolitain selon ses moyennes et ses extrêmes.

En produisant également un indicateur thermique prévisionnel basé sur les températures prévues à l’échelle nationale au cours des 15 prochains jours, Meteo Consult peut ainsi comparer l’évolution à venir du thermomètre avec celle observée par le passé. “Cet outil est essentiel au météorologue. Grâce à lui, nous pouvons savoir précisément si la période à venir s’annonce plus chaude ou plus froide que la normale saisonnière. Il sert même à anticiper des périodes records à l’échelle du pays” explique Alexis Vandevoorde, ingénieur en production de données météo au sein de Meteo Consult.

Pour que la comparaison soit judicieuse, nos météorologues utilisent un indicateur moyen qui compile les données de température sur 30 ans, de 1990 à 2021, réactualisé tous les 10 ans. Cela permet d'intégrer toute la variabilité climatique que subit notre pays d'année en année et ainsi de décrire au mieux le climat moyen que nous connaissons dans un contexte de réchauffement climatique. À partir de cette référence, il est possible d'établir des anomalies par rapport à la moyenne.

Lorsque les anomalies de températures s'établissent entre -1 et +1°C par rapport à la moyenne 1990-2021, on considère que les températures sont proches des normales de saison. Lorsque les anomalies sont franchement positives, la France connaît alors un épisode plus chaud que la normale. "Durant le pic de la canicule de cet été, le 18 juillet, l'anomalie a atteint +6,5 °C par rapport à la normale en France. Ce 23 octobre, pic de l'épisode de douceur que nous connaissons, l'anomalie a atteint +6,1 °C. Ces deux périodes de notre année 2022 sont tout aussi remarquables dans la climatologie et d'autant plus qu'elles sont durables et récurrentes ! Jeudi prochain, l'indicateur thermique prévisionnel de Meteo Consult montre une anomalie de +0,5 °C. Cela nous permet d'affirmer que nous allons retrouver des températures plus classiques pour un début de novembre, loin des valeurs records atteintes cette semaine." poursuit Alexis Vandevoorde.

Désormais, vous saurez ce que signifie cet indicateur et en quoi il peut vous être utile dans votre quotidien. C'est notamment lui qu'il faut surveiller pour comprendre si une baisse notable et durable des températures se prépare, et s'il faut se préparer à remettre le chauffage, et ressortir ses vêtements chauds. Et ce sera le cas à partir de la semaine prochaine.

Baisse de l'indicateur thermique ces prochains jours © La Chaîne Météo

(1) Les stations prises en compte dans le calcul de l'indicateur thermique sont les suivantes : Nice - Côte d'Azur, Marseille-Marignane (Marseille Provence), Caen-Carpiquet, Cognac-Châteaubernard, Bastia - Poretta, Dijon-Longvic, Besançon - Thise, Montélimar - Ancone, Brest-Guipavas, Nimes-Courbessac, Toulouse-Blagnac, Bordeaux-Mérignac, Rennes-St Jacques, Châteauroux - Déols, Nantes-Atlantique, Orléans - Bricy, Agen - La Garenne, Reims-Prunay, Nancy-Essey, Nevers-Marzy, Lille-Lesquin, Clermont-Ferrand - Aulnat, Pau-Uzein, Perpignan - Rivesaltes, Strasbourg-Entzheim, Lyon-Bron, Le Mans - Arnage, Bourg-St-Maurice, Paris-Montsouris, Poitiers-Biard.

Partagez cet article
À lire aussi
logo VIP
  • Un site plus rapide
  • Plus d'info météo
  • Sans pub
  • Accès au TV Live
Actualités Météo en France
  • Météo du mercredi 1er février : les éclaircies s'élargissent par l'ouest Météo du mercredi 1er février : les éclaircies s'élargissent par l'ouest
  • Météo du week-end : une incertitude pour dimanche Météo du week-end : une incertitude pour dimanche
  • Météo de février : du changement dans les prévisions Météo de février : du changement dans les prévisions
  • Vacances scolaires de février : vers un beau temps d'hiver Vacances scolaires de février : vers un beau temps d'hiver
  • Froid extrême au Québec : jusqu'à -30°C attendus à Montréal Froid extrême au Québec : jusqu'à -30°C attendus à Montréal
  • Situation de bordure anticyclonique cette semaine : quelles conséquences ? Situation de bordure anticyclonique cette semaine : quelles conséquences ?
  • Qu'est-ce que les retours d'est ? Qu'est-ce que les retours d'est ?
  • Janvier 2023 : entre douceur exceptionnelle et froid vif Janvier 2023 : entre douceur exceptionnelle et froid vif
Articles les plus lus