Actualités Météo
Le retour du beau temps sera-t-il durable ?

Par Regis CREPET, météorologue

Alors que ce mois d’avril est particulièrement perturbé, humide et frais sur l’hexagone, le retour actuel d’un temps plus agréable amène la question suivante : les frimas sont-ils terminés et peut-on ranger les vêtements d’hiver définitivement ? Ce souhait, légitime lorsqu'arrive le printemps, ne doit pas nous faire oublier que nous ne sommes qu’en avril, mois pendant lequel on ne doit « pas se découvrir d’un fil » selon le dicton. Alors, qu’en est-il cette année ?

Le retour du beau temps sera-t-il durable ?

« En avril, ne te découvre pas d’un fil, mais en mai, fais ce qu’il te plait ». Ce célèbre dicton rappelle la sagesse des Anciens, qui savent que les périodes de beau temps doux en avril ne sont pas forcément le signe de la fin du froid, tandis qu’en mai, on peut estimer en être débarrassé. Alors que le beau temps est attendu pour cette semaine et le week-end de Pâques, peut-on dire désormais que les beaux jours sont définitivement arrivés ?

Une situation météo atypique et très changeante pour ce mois d’avril

Les conditions anticycloniques qui ont prédominé en mars ont laissé place au retour des perturbations et des importants contrastes de température depuis le 1er avril. Bonne nouvelle cependant, l'évolution du temps s’améliore grâce au retour d’un anticyclone pour ce week-end de Pâques. Il générera un temps nettement plus agréable et quasi estival, mais qui pourrait n'être que transitoire. En effet, dans le contexte d’un mois d’avril atypique pour la saison, la circulation des dépressions venues de l'Atlantique va reprendre ensuite dès le lundi de Pâques à l'ouest, se généralisant à notre pays mardi avec le positionnement d'une goutte froide sur notre pays. Elle occasionnera des passages pluvieux, avec des précipitations parfois fortes au sud, ainsi qu'une nette baisse des températures.

Pas d’amélioration très durable jusqu’en mai

L’analyse de la tendance de la deuxième quinzaine d’avril ne laisse pas apparaître de changement radical de ce type de temps : les perturbations atlantiques seront de retour comme indiqué précédemment dès la semaine prochaine et traverseront notre pays. Dans un courant d’ouest à sud-ouest et un ensoleillement limité, les températures baisseront tout en restant proches des moyennes de saison. Leur niveau devrait permettre d'éviter les coups de froid comme en cette première quinzaine. Notons tout de même que ces pluies constitueront le plus souvent une bonne nouvelle pour mettre fin à la sécheresse hivernale qui régnait en certaines régions. Ce temps très changeant et souvent maussade prédominera jusqu’à la fin du mois, avec possiblement un nouveau coup de fraîcheur à la fin avril et le début mai.

Vers un mois de mai printanier ?

À ce jour, et conformément à nos prévisions saisonnières, le mois de mai s’annonce plus calme qu'avril, mais pas spécialement beau et chaud. Les précipitations et les températures devraient être assez proches des moyennes.

Les périodes de beau temps seront plus durables, avec un ressenti globalement plus agréable. Rappelons qu’un temps de saison en mai, ce sont des températures de 18° à 20°C l’après-midi sur la moitié nord, et de 20° à 23°C au sud. Les nuits peuvent encore être fraiches, notamment lorsque le ciel nocturne est dégagé, ce qui pourrait être le cas en période anticyclonique. Il faudra donc se méfier d’un risque de gel tardif. Les pluies s’annoncent nettement moins abondantes qu’en avril, et tomberont plutôt sous forme d’averses ou d’orages, surtout du sud-ouest au nord-est de la France. Dans cette configuration, la région PACA resterait en marge de cette dégradation avec une situation de sécheresse persistante et préoccupante.

En conclusion, on retiendra qu’il faut vraiment profiter des belles journées qui s’annoncent autour de ce week-end de Pâques, car ensuite, c’est reparti pour un temps changeant et souvent pluvieux en deuxième quinzaine, mais moins froid que ces deux dernières semaines. Pour bénéficier d’un vrai beau temps printanier plus durable, il faudra attendre certaines périodes favorables du mois de mai entre deux périodes dégradées. 

À lire aussi

Météo du week-end et lundi de Pâques : presqu'estival !

Tendance à 4 semaines : météo jusqu'au 26 juin

Prévisions saisonnières : vers un été chaud et orageux

L'actualité météo

Articles les plus lus