Actualités Météo
Bilan météo de décembre 2021 : douceur record après Noël

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue

Après deux premières décades de décembre avec des températures proches de la normale, la fin du mois de décembre a été exceptionnellement douce. La semaine entre Noël et jour de l'An a même été la plus douce jamais observée avec une température moyenne de 10,7°C et de nombreux records de douceur battus.

Bilan météo de décembre 2021 : douceur record après Noël

En moyenne sur la France la température a été supérieure de 1,3°C à la normale calculée sur la période 1981-2010. Ce mois de décembre 2021 a été aussi doux que le mois de décembre 2020. Il s'agit du 11ème mois de décembre consécutif où les températures sont excédentaires à la normale, depuis le mois de décembre 2010 qui avait été particulièrement froid et neigeux avec un déficit de température de 2,8°C.

Après un mois novembre sec, dominé par des conditions anticycloniques, le mois de décembre a été correctement arrosé avec un excédent pluviométrique de 12% en moyenne sur la France. Les régions du sud-ouest et du centre-est ont été les plus arrosés au cours de ce mois de décembre alors qu'un temps plus sec a concerné les régions proches de la Manche et de la Méditerranée.

L'ensoleillement a été un peu plus généreux que la normale avec un excédent de l'ordre de 7% en moyenne sur la France. C'est dans le sud-ouest que l'excédent d'ensoleillement a été le plus important (proche de 40% à Toulouse) alors que l'ensoleillement a été déficitaire dans e nord-ouest (-29% à Rennes).

Des records de hauteurs de neige sur les Pyrénées et les Alpes du Nord début décembre

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Avec un flux de nord-ouest très perturbé et froid en altitude, de fortes chutes de neige se sont produites début décembre sur nos massifs montagneux. Les Pyrénées et les Alpes du Nord ont été les mieux servies avec des quantités de neige record pour cette période de l'année. A la station nivose d'Arette La Pierre Saint-Martin à 1650 m dans les Pyrénées Atlantiques, on observe 1,37 m de neige le 6 décembre, valeur la plus élevée depuis l'ouverture de la station en décembre 1971. Dans les Alpes du Nord, la station de Chamonix à 1000 m d'altitude observe 70 cm de neige le 10 décembre, 2ème valeur la plus élevée après celle du mois de décembre 1959 avec 85 cm. La station du Gua à 1650 m dans le Vercors observe 1,63 m de neige le 10 décembre, une valeur record jamais enregistrée en 25 ans de mesure.Suite à ces fortes chutes de neige le risque d'avalanches était très élevé sur ces massifs.

Fortes pluies, crues et inondations dans le sud-ouest

C’est près des Pyrénées que les cumuls de précipitations ont été les plus importants. En effet, les précipitations arrivant dans un flux de Nord-ouest humide sont venues s'immobiliser sur les reliefs (effet de blocage orographique). Ainsi, à Laruns (64), il est tombé 515 mm de pluies entre le 27 novembre et le 11 décembre, ce qui correspond deux mois et demi de précipitations. Ces précipitations abondantes et continues ont provoqué des crues et des inondations. Ainsi, la Nive, l'Adour et les Gaves ont subi des crues assez importantes.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Les inondations sont restées d’ampleur relativement modérée grâce à un début d'automne généralement sec.

Inversions thermiques et mers de nuages

L'anticyclone qui s'est installé en deuxième décade de décembre a permis le retour d'un temps très calme sur le pays mais après les fréquentes précipitations de début décembre, l'humidité s'est retrouvé piégé dans les basses couches de l'atmosphère. Cela s'est traduit par des nuages bas et brouillards fréquents dans les plaines et vallées d'une large moitié nord. Au-dessus de la couche de grisaille, le soleil s'est montré généreux avec un temps très ensoleillé sur toutes les montagnes au-dessus de 600 à 800 mètres d'altitude. Avec cette situation météo les températures se sont montrées particulièrement douces en altitude alors que l'air froid se retrouvait piégé dans les plaines et vallées (phénomène d'inversion thermique). 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Douceur record entre Noël et Jour de l'An

Avec un indicateur thermique (moyenne de températures sur 30 villes) de 10,7°C entre le 24 et le 31 décembre, il s'agit de la fin d'année la plus douce jamais enregistrée depuis 1947. Des records mensuels de températures maximales ont été battus dans certaines grandes villes comme Nîmes avec 20,9°C ou Marseille avec 20,7°C. A noter aussi de nombreux records de douceur nocturne battus avec 12,4°C à Besançon, 13°C à Lille, 13,3°C à Metz et 13,9°C à Amiens.

À lire aussi

Météo : ces 10 évènements qui ont marqué 2021 dans le monde

Météo : les 8 évènements qui ont marqué 2021 en France

Climat de janvier : tempêtes, crues et vagues de froid

L'actualité météo

Articles les plus lus