Actualités Météo
Brusque baisse des températures dès lundi : jusqu'à 10°C de moins en 24h

Par Florent SCHINDLER

La semaine prochaine ne sera en rien comparable à la semaine que nous connaissons actuellement et qui se caractérise par de fortes chaleurs et des températures caniculaires avec jusqu’à 41°C prévus ce samedi dans le sud-est. Un changement brutal, annonciateur de l’affaiblissement du dôme de chaleur en Méditerranée, va intervenir dès lundi sur le nord, puis progressivement mardi en direction du sud. Quelles sont les raisons de ce changement et à quoi vous attendre précisément ?

Brusque baisse des températures dès lundi : jusqu'à 10°C de moins en 24h

Force est de constater que les conditions météorologiques ont fortement varié ces derniers mois, avec des changements qui ont parfois été brutaux. Ce fût le cas avec la succession de la chaleur et des fortes gelées au début du printemps, puis celle des pluies et de la forte chaleur en juillet. Ces variations vont se poursuivre la semaine prochaine. Un changement brusque de régime météorologique va s’opérer, en rapport avec la circulation de dépressions entre le Groenland et l’Islande, la présence d’un vaste anticyclone sur l’Atlantique nord, et un système dépressionnaire bloqué sur les pays nordiques. Ces dépressions sur l’Atlantique vont affaiblir l’anticyclone sur sa partie nord et permettre à un courant perturbé de nord-ouest de s’installer jusqu’au jeudi 19 août sur l’hexagone. Cette évolution va avoir pour conséquences le retour à des températures inférieures aux moyennes de saison, avec un ressenti qui sera parfois automnal, un fort mistral et une tramontane soutenus en méditerranée, propices à une augmentation des départs de feux.

Retour à des températures inférieures aux moyennes

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

L’anomalie chaude de températures que nous connaissons actuellement, avec des valeurs en altitude (1500m) parfois supérieures de +10°C aux normales, va progressivement laisser place à partir de lundi prochain à des températures de saison, voire légèrement supérieures (+2°C). En surface (2m), cette baisse sera assez équivalente, avec une chute des températures de 8°C en moyenne sur une partie nord. A Paris, il fera seulement 22°C lundi contre 30°C ce dimanche, 18°C à Deauville contre 22°C la veille, 25°C à Bordeaux contre 30°C dimanche et surtout 22°C à Bourges contre 30°C la veille ! Cette baisse se poursuivra mardi sur le nord et gagnera la moitié sud en épargnant partiellement les régions près de la Méditerranée où, après la canicule, la chaleur redeviendra de saison.

Moins de soleil, peu de pluie et un fort risque d'incendies

Le temps deviendra majoritairement nuageux et passagèrement humide, avec de belles périodes d’éclaircies. Si vous êtes en vacances, rassurez-vous, les pluies resteront faibles dans l’ensemble, grâce à la hausse des pressions. Elles concerneront les deux tiers de l’hexagone, à l’exception du sud-est. Cette situation devrait perdurer jusqu’au jeudi 19 août avant de faire place ensuite au retour du soleil et à des conditions plus estivales jusqu’au week-end.

De manière classique, cette arrivée d’un flux de nord-ouest sur le pays va provoquer le creusement des dépressions dans le golfe de Gênes, ce qui aura pour conséquence la levée de la tramontane et du mistral. Ce sera le cas dès ce dimanche de la Provence à la Corse. Les rafales atteindront 80-90 km/h et localement plus de 100 km/h sur la Côte Vermeille (Pyrénées Orientales), ainsi que les autres secteurs exposés de la côte ouest provençale et des extrémités de la Corse. Ces vents forts se maintiendront durant 3 jours avant de s’atténuer jeudi matin.

Vous l'avez compris, la semaine prochaine s'annonce donc nettement plus fraîche que cette semaine. Si vous êtes en vacances cela ne vous empêchera pas d'en profiter avec un temps qui, malgré quelques averses, restera majoritairement sec.  

 

À lire aussi

Météo prochain week-end : temps très contrasté

Tendance à 4 semaines : météo jusqu'au 21 novembre, vacances de la Toussaint incluses

Viticulture et météo : une saison 2021 très compliquée

L'actualité météo

Articles les plus lus