Actualités Météo
Gel record en ce mois d'avril, et ce n'est peut-être pas terminé !

Par Gilles MATRICON, météorologue

depuis le 2 avril, la France connaît un temps très frais, et même la froid la nuit avec de fréquentes gelées, parfois sévères et destructrices.

Gel record en ce mois d'avril, et ce n'est peut-être pas terminé !

Ce froid et cette fraîcheur sont liés à la plongée d'une masse d'air polaire qui s'est bloquée depuis le début du mois au-dessus d'une grande partie de l'Europe et de la France. Et comme cet air froid en altitude stagne, que les conditions sont anticycloniques et le ciel souvent dégagé et que le vent de Nord-est est sensible,  les températures sont particulièrement basses. C'est surtout la nuit que le froid est marqué. En raison d'un air sec et d'un ciel dégagé, le rayonnement est fort, accentuant la chute de la température et les gelées sévères qui en découlent.

Avril 2021 : un mois record en nombre de jours de gel

De nombreuses villes ont connu des jours de gel record, notamment dans l'ouest, le nord et le centre de la France. C'est le cas pour les villes de Brest, Rennes, Nantes, Caen ou bien encore Bergerac, Châteauroux ou au Touquet. Il a gelé 10 jours à Châteauroux, ce qui correspond normalement au nombre de jours de gel de janvier ! Pour Brest, janvier compte 4 jours de gel en moyenne... et il a gelé 5 fois depuis début avril ! Ces 2 comparaisons illustrent le froid exceptionnel nocturne que ces 2 villes subissent en ce mois d'avril 2021...

Il faut remonter aux printemps frais des années 1970 pour retrouver des mois d'avril aussi gélifs...

Risque de gel : enfin le bout du tunnel pour les agriculteurs

Après les gelées de ce week-end parfois encore marquées dans l'ouest et au nord ce dimanche et les gelées encore prévues lundi matin dans le nord et le centre du pays, c'est vraiment à partir de lundi, que les agriculteurs pourront enfin souffler puisque ces dernières disparaîtront et que les minimales redeviendront enfin positives dans les régions précédemment durement touchées par l’aléa gélif. Pour la suite de la semaine, le scénario est le maintien voire l’accentuation de la douceur avec donc un risque de gelées complètement écarté. Les minimales seront en moyenne comprises entre 3 et 10°C.

Gel : petite incertitude pour le milieu de semaine sur le nord

Une incertitude subsiste quand même pour le milieu de semaine (jeudi et vendredi), avec un scénario aujourd’hui minoritaire qui ferait redescendre à nouveau de l’air un peu plus frais dans un flux de secteur nord-est dans le nord de la France. Dans ce cas là, il existerait un faible risque de gelées sur le nord du pays, en particulier en Champagne, Lorraine, Ardennes et intérieur de la Normandie où les températures pourraient descendre autour de 0°C et -1 à -2°C sur l’extrême nord-est. Bien évidemment, nous surveillerons ce risque et vous tiendrons informés de la situation et de son évolution...

À lire aussi

Tendance à 4 semaines : météo jusqu'au 17 octobre

Prévisions saisonnières jusqu'en décembre

L'actualité météo

Articles les plus lus