Actualités Météo
Bilan des intempéries : une situation exceptionnelle

Par Gilles MATRICON, météorologue

Le tempête Alex a frappé le nord-ouest et le sud-est de la France, avec une intensité exceptionnelle.

Bilan des intempéries : une situation exceptionnelle

Ce vendredi à 23 heures

La situation ne s'améliore pas. Les pluies continuent de remonter de Méditerranée et se bloquent sur l'est des Alpes-Maritimes. Entre 21h et 22h il est tombé 36mm de pluies à Sospel, 29 mm à Eze et 14 mm à Menton. Il faut attendre le milieu de nuit pour que les pluies faiblisssent, avant de cesser à l'aube.

En Bretagne, c'est l'accalmie avec l'affaiblissement rapide des vents et des pluies lié à la descente de la tempête Alex vers le golfe de Gascogne. En conséquence, le vent commence à se renforcer sur la côte aquitaine avec 90 km/h de vent à Biscarrosse (40).

A 21 heures

Le Var subit une crue historique. Ce soir, son niveau a atteint 4,97m au pont Napoléon III à Nice contre 4,31m lors des intempéries du 5 novembre 1994. Les orages continuent de remonter de Méditerranée, aggravant une situation déjà critique. Le bilan matériel et humain est déjà lourd ce soir : 5 personnes sont portées disparues.

De graves inondations sont en cours, de nombreux affaissement et glissements de terrain sont signalés dans l'arrière-pays varois et l'intérieur des Alpes-Maritimes.

A l'autre bout de la France, en Bretagne, la tempête Alex continue de provoquer des intempéries.

De nombreux records journaliers de pluies ont été mesurés ce vendredi dans le Finistère et en Côte-d'Armor avec 78 mm d'eau à Saint-Brieuc et à Lanmeur relevés au cours de ces dernières 24 heures. Ce soir, les pluies commencent à faiblir, le vent également.

A 19h

C'est dans l'arrière-pays varois ainsi que dans l'intérieur des Alpes-Maritimes que la situation est la plus critique ce soir avec des cumuls de pluies exceptionnels. A Mons (83), il est tombé 476 mm d'eau ces dernières 24 heures ! Il s'agit d'un record de pluviométrie en 24 heures pour le département du Var pour un mois d'octobre. Conséquence directe, le Var subit une crue majeure. De nombreuses routes sont coupées, des glissements de terrain sont signalés.

En bord de mer, des submersions sont constatées à Nice.

A 15h30

Les cumuls de pluie deviennent localement très importants sur l'extrême est du Var et l'arrière-pays niçois. Avec 351 mm observés à Mons (83), localité située à 800 mètres d'altitude dans le Var, il est déjà tombé l'équivalent de deux mois et demi de pluie en 24h. Il s'agit d'un record de pluviométrie en 24 heures pour le département du Var pour un mois d'octobre. Conséquence de ces pluies abondantes, plusieurs routes de l'arrière-pays ont été coupées, notamment dans le secteur de Tende dans les Alpes-Maritimes.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

En Bretagne, les cumuls de pluies deviennent importants sur le nord-ouest de la région avec localement jusqu'à 80 mm, soit l'équivalent de 3 semaines à un mois de pluie.

Ce vendredi à 12h30

Les orages se renforcent au sud-est, dans l'arrière-pays du Var et des Alpes-Maritimes : les orages ont ponctuellement déversé de 50 à 150 mm depuis ce matin. On attend une réaction des cours d'eau affluents du Var : cela peut monter très vite cet après-midi, prudence !

Au nord-ouest, les cumuls de pluie deviennent remarquables pour la saison (55 mm à Saint-Brieuc par exemple, et jusqu'à 66 mm au sud-Finistère sur ces dernières 24 heures), et la pluie se poursuit sur le nord de la Bretagne avec le retour de la dépression Alex, qui redescend vers le sud. Les vents restent modérés, autour de 80 à 90 km/h au maximum, tournant progressivement au nord-ouest et se renforçant progressivement, notamment sur le Finistère, assez épargné pour l'instant en définitive.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Ce vendredi à 11h30

Les orages sont forts au sud-est, notamment aux confins du Var et des Alpes-Maritimes, où il est parfois tombé de 50 à 80 mm avec 68 mm à Mons (83) (dont 50 mm en une heure), et 24 mm à Nice (06).

Au nord-ouest, le coeur dépressionnaire d'Alex tourne sur le nord de la Bretagne où les pluies se renforcent : depuis hier, il est tombé de 30 à 40 mm avec parfois près de 50 mm dans les Côtes d'Armor et jusqu'à 66 mm sur les reliefs du Finistère (montagne Noire notamment). Mais les vents restent modérés, entre 50 et 80 km/h (se renforçant) et encore des rafales à 90 km/h à Granville (50) et sur les îles anglo-normandes. 

Au sud-ouest, la neige fait son grand retour sur les Pyrénées à partir de 1800 m d'altitude, avec un abaissement progressif vers 1500 m au fil de la journée et du week-end. Les conditions s'annoncent à nouveau hivernales sur la chaîne, après le week-end dernier déjà très enneigé.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Ce Vendredi à 10h00

L'oel de la dépression ALEX redescend des îles anglo Normandes vers le nord de la Bretagne. Pluies et vents forts s'y généralisent. On observait des rafales entre 70 et 80 km/h. Un renforcement progressif se fera sentir en fin de matinée et cet après-midi sans atteindre les niveaux de la nuit dernière. 

A l'opposé, de fortes averses et des orages se sont généralisés sur la Côte d'Azur et la moyenne vallée du Rhône (surtout les Cévennes Ardéchoises).

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Vendredi 2 octobre à 08h45

Le coeur de la dépression Alex se situe au nord de la Bretagne et amorce sa redescente vers nos côtes. Les pluies s'enroulent autour et arrosent les Côtes d'Armor avec des rafales de vent autour de 80 km/h. A l'opposé, des averses orageuses comencent à tomber le long de la Côte d'Azur (orage à Nice), prémice de la période d'intempéries à venir.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Ce vendredi 2 octobre à 07h05

Le coeur de la dépression ALEX,  bien visible à son enroulement nuageux autour de l'oeil, se situait sur Jersey, avec une pression de 969 hPa en son centre. Les vents se sont donc calmés en Bretagne avec seulement 60 à 70 km/h, et 80 km/h sur le nord Bretagne. Mais, juste à l'avant de l'oeil dépressionnaire, le vent du sud a atteint 140 km/h à Granville (50) et 147 km/h à Barfleur (50), dans le flux d'est à l'avant de la dépression.

Dans le Morbihan, environ 80 000 foyers étaient privés d'électricité ce matin.

A l'opposé, les premières averses orageuses commençaient à se développer au large des Alpes-Maririmes, prémices de l'épisode qui va se généraliser en matinée.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Vendredi à 0h30

Le vent souffle en tempête sur tout le littoral breton et les îles, jusqu'en Charente-Maritime et au Maine-et-Loire. Une rafale a atteint 186 km/h à Belle-Ile: il s'agit d'un nouveau record absolu de vent, battant les 162 km/h de la fameuse tempête d'octobre 1987 sur cette île ! Dans les terres, le vent a atteint  131 km/h à Vannes, pas trés loin du record absolu de 137 km/h du 10 mars 2008. Une rafale isolée  a atteint 129 km/h à Cholet (49) ce qui constitue un record absolu de vent pour cette station.

Cette nuit, la situation reste délicate : en effet, avec la remontée de la dépression, les vents se renforcent dans le nord de la Bretagne, jusqu'à 110 km/h et peuvent atteindre 130 km/h près des littoraux où les risques de submersions sont élevés. D'ores et déjà, la chute de nombreux arbres et de poteaux électriques entraîne de nombreux problèmes de circulation sur le réseau secondaire breton ainsi que dans le Cotentin. Des centaines de foyers sont privés d'électricité.

En bord de mer, le risque de submersions est très élevé. Quelques bateaux ont chaviré dans les ports.

Jeudi à 23h15

La tempête s'est levée sur les îles bretonnes avec des rafales qui atteignent 130 km/h à Belle-île-en-mer (56) et 119 km/h à l'île d'Yeu (85). Près du littoral, le vent se renforce également avec des rafales à 76 km/h à Lorient (56) et Sarzeau (56) jusqu'à 86 km/h à la pointe de Chémoulin (44).

A 22h15

La tempête Alex se rapproche de la Bretagne, elle est à moins de 50 km des côtes finistériennes et morbihannaises.

En conséquece, le vent se renforce avec des rafales qui frôlent les 100 km/h à Belle-Île-en-mer (56). Sur les côtes, le vent commence à se renforcer. C'est entre 23 et minuit, que les 1ères rafales à plus de 100 km/h seront enregistrées sur le littoral, puis davantage ensuite.

 

A 21h30

Si le vent met un peu plus de temps à se renforcer que prévu, les pluies, elles, sont bien au rendez-vous et particulièrement abondantes sous la perturbation liée à la tempête Alex.

A 20h30

Le vent se lève sur les îles bretonnes, sur Belle-Île-en-mer (56) avec une rafale approchant les 70 km/h. Sur le littoral, le vent atteint 61 km/h en rafale à Penmarch (29).

A 20h

Avec le rapprochement de la tempête Alex, située à environ 220 km des côtes bretonnes, le vent va commencer à se renforcer dans les prochaines minutes.

D'ores et déjà, la tempête Alex génère une forte houle sur le golfe de Gascogne et le long des côtes bretonnes, les vagues grossissent rapidement.

A 19h

La tempête ALEX se forme au large de la Bretagne. Située à environ 300 km au sud-ouest de la pointe du Finistère ce soir à 19 heures, sa pression est estimée à 994 hPa près de son centre et baisse rapidement. Pour l'instant, les vents soufflent de manière modérée sur les côtes bretonnes, avec des rafales ne dépassant pas 50 km/h. La perturbation associée à la tempête Alex entraîne un renforcement des pluies entre le Finistère et le Morbihan.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

À lire aussi

Premier bilan en images des inondations dans le sud-est

Communiqué spécial forte tempête Alex 

Tempête Alex en fin de semaine

L'actualité météo

Articles les plus lus