Actualités Météo
ORAGES ce samedi soir : suivi en direct

Par Gilles MATRICON, météorologue

Depuis jeudi, un temps lourd et orageux concerne une grande partie de la France. Ce temps lourd se poursuit ce week-end et en début de semaine prochaine.

Crédit : La Chaîne Météo

Ce soir à 20 heures, l'activité orageuse commence à faiblir. En effet, les températures commencent à baisser, la convection diminue. Cette diminution de l'activité orageuse se confirme dans les prochaines heures.

On surveille néanmoins la remontée d'une vague pluvio-orageuse d'Espagne qui cette nuit envahira tout le bassin aquitain avant de s'étendre vers le Limousin, puis de remonter dimanche après-midi du Poitou aux Pays-de-la-Loire où de forts orages sont à redouter. La Vendée et la Loire-Atlantique semblent les départements les plus visés par d'intenses précipitations et de fortes chutes de grêle. Des risques d'inondations ne sont pas à exclure.  

A 17 heures, l'activité orageuse se renforce du bassin aquitain au val de Loire à la Normandie aux Hauts-de-France et aux Ardennes en passant la la région parisienne. Des orages ponctuellement forts éclatent. Pour le 2ème journée de suite, la Picardie est particulièrement touchée, avec une activité éléctrique très importante.

En Aquitaine, région aussi touchée en 2 jours par une forte activité électrique, la ville de Dax (40) a été balayée par un puissant orage avec 14mm de pluies tombés en l'espace d'1 heure.

D'autre foyers orageux s'organisent en Limousin ainsi qu'entre la Lozère et le Lyonnais mais ils sont plus isolés.

Cet après-midi, des lignes d'orages s'organisent de la Nouvelle-Aquitaine aux Hauts-de-France en passant par la Haute-Normandie et le val de Loire Quelques foyers orageux plus isolés sont présents sur le nord du Finistère, l'est du Limousin ainsi qu'entre Le Puy (43) et Saint-Etienne (42).

Ce temps est très orageux s'explique par la présence d'un thalweg qui plonge de l'Irlande vers le Maroc, et qui fait remonter par effet de balancier de l'air doux et très instable des Baléares vers l'Allemagne. En conséquence, un flux de Sud circule sur la France, générateur d'une forte instabilité à l'origine d'orages ponctuellement forts.

Cette situation orageuse est remarquable par sa précocité dans la saison, son intensité et sa durée. Les journées de jeudi et vendredi ont été les plus électriques depuis le début de cette année 2020 en France. Elles se sont accompagnées de fortes averses.

A Limoges (87), vendredi soir, il est tombé 37mm de pluies en quelques heures seulement, un record quotidien mensuel de précipitations pour un mois d'avril.

Dans les Hauts-de-France, de gros orages très localisés ont provoqué des inondations et des chutes de grêle qui ont recouvert le sol d'un tapis de grêlons de plusieurs centimètres d'épaisseur.

Enfin, des vignobles du Bordelais ont subi de nombreux dégâts, toujours à cause des chutes de grêle.

À lire aussi

Météo semaine prochaine : entre intempéries au sud et sécheresse au nord

Météo à 4 semaines : tendance jusqu'au 5 juillet

USA : saison des ouragans active et compliquée par le coronavirus COVID-19

La sécheresse s'installe déjà : la pluie va t-elle revenir ?

L'actualité météo

Articles les plus lus