Actualités Météo
Tempêtes : comment sont-elles nommées ?

Par Quentin PERCEROU, rédacteur

Avec le ballet de tempêtes qui traverse l'Europe de l'Ouest ces derniers jours, voire semaines, on peut s'y perdre avec tous les noms de tempête que nous voyions défiler. Voici quelques éléments qui vous aideront à comprendre comment elles sont nommées.

Après les tempêtes Jorge, LéonKarine ce lundi et la tempête Myriam ce mardi... il y a de quoi s'y perdre parmis tous ces noms de tempête ! Il faut tout d'abord savoir qu'en Europe plusieurs organismes nomment les tempêtes.

Quels organismes nomment les tempêtes ?

On recense au moins trois organismes météo en Europe qui nomment les tempêtes à partir de leur liste respective. Il y a tout d’abord les îles Britanniques, regroupant l’Irlande avec Met Éireann et le Royaume-Uni avec le Met Office depuis 2016. Ce sont ces services qui ont nommé les tempêtes Ciara et Dennis.

Ces pays nomment une dépression à partir du moment où cette dernière entraînera de forts vents, des pluies, occasionnera des perturbations de circulation de toute nature et des dommages matériels aux habitations. Une alerte jaune suffit pour que ce partenariat météo nomme le système à partir de leur liste de noms. Cela a été le cas pour Ciara et Dennis.

Actualités France
Crédit : Met Office/Met Éireann
 

Un autre partenariat météo européen : la France, l’Espagne et le Portugal

Depuis 2017, un autre organisme européen regroupe les services météo espagnol (AEMET), portugais (IPMA) et français pour nommer les dépressions quand elles provoquent des vents violents nécessitant au moins une alerte orange ou rouge. Quand l'un de ces trois pays nomme une tempête, les autres pays membres suivent cette communication.

En revanche, si le groupe anglo-saxon nomme en premier la tempête, le groupe météo franco-hispano-portugais le suit et ne fait pas usage de sa liste. C’est pourquoi nous avons parlé de Ciara en France alors qu’elle était nommée par les britanniques et que nous n'avons pas utilisé le nom “Ines”. La tempête Ines a en revanche été nommée en vertu de la liste franco-hispano-portugaise.

Cela marche aussi dans l'autre sens comme le démontre la tempête Jorge. La tempête a été nommée par les services météo espagnols. Elle affectera surtout les îles Britanniques mais étant donné que la tempête est déjà nommée par les espagnols, les britanniques comme les irlandais ne font pas usage de leur liste et l'appellent ainsi Storm Jorge.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Un autre organisme : l’université libre de Berlin

Un autre groupe en Europe, celui de l’université libre de Berlin, nomme tous les centres d’action européens qu’ils soient tempétueux, dépressionnaires ou anticycloniques depuis 1954. C’est pour cette raison que les tempêtes antérieures au partenariat franco-hispano-portugais de 2017 ont été nommées en vertu de cette liste allemande, comme Lothar, Martin ou encore Xynthia et Klaus.

Comment sont nommées les tempêtes ?

Les tempêtes sont nommées à partir d’une liste alphabétique de noms déterminée avant la saison des tempêtes hivernales. Comme dit précédemment, deux listes de noms de tempête existent : une pour le Royaume-Uni et l'Irlande, une seconde pour la France, l'Espagne et le Portugal. La 1ère tempête de la saison est nommée par le premier nom très souvent en A, puis la seconde en B et ainsi de suite. L'université libre de Berlin nomme tous les centres d'action et pas spécifiquement les tempêtes.

Ces listes changent d’année en année. Elles ont pour but de faciliter la communication du risque météorologique au grand public. Deux tempêtes auront donc toujours un nom différent au cours d'une même saison des tempêtes. Si vous voyez deux noms circuler, c'est que deux tempêtes se produisent ou vont se produire.

À lire aussi

Météo du mardi 3 mars : la tempête Myriam frappe le sud-ouest

Météo prochain week-end : retour des gelées et lente amélioration

Météo semaine : un temps souvent maussade et frais

L'actualité météo

Articles les plus lus