Actualités Météo
Chaleur en France : un été pas tout à fait indien

Par Regis CREPET, météorologue

Avec la remontée des températures sur toute la France, et notamment dans le sud-ouest, l’expression “été indien” fleurit un peu partout en ce moment. Cette expression, illustrant un retour tardif de l’été, ne peut pourtant pas être utilisée pour l'épisode de chaleur qui nous concerne ces prochains jours.

L'expression "indian summer" ("été Indien") serait apparue à la fin du XVIIIe siècle en Pennsylvanie, puis au Canada au début du XIXème siècle où l'on parle de "l'été des Indiens". Cette appellation n'a pas d'origine bien précise, mais l'hypothèse la plus probable viendrait du fait que les amérindiens profitaient d'une période de beau temps doux automnal pour faire leurs provisions et leurs dernières chasses avant l'arrivée de l'hiver.

Si la saison automnale se caractérise par une diminution de l'ensoleillement et un retour progressif de l'air froid, l'été indien se produit lorsqu'un solide anticyclone vient s'installer sur le continent européen. En météorologie, on parle d'une situation de blocage car les perturbations océaniques ne peuvent plus passer pendant plusieurs jours. C'est donc une période de temps sec avec des vents qui sont établis au secteur sud, ayant pour conséquence la remontée de masses d'air d'origine subtropicale et des températures élevées sur la France. Ce temps agréable donne l'illusion de retourner dans une période estivale pendant quelques jours. Utilisée trop fréquemment, l'expression est souvent galvaudée et régulièrement utilisée pour parler des périodes d'ensoleillement tardives.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Quelles sont les conditions requises pour parler d'été indien ?

En réalité, il faut que les températures soient supérieures d'au moins 5°C à la normale pendant au moins 3 jours consécutifs entre octobre et la mi-novembre après l'apparition des premières gelées automnales. En France, les gelées sont plus tardives qu'au Canada et les variations de températures moins importantes. Le phénomène est donc plutôt rare. Joe Dassin aurait donc raison de chanter que l'été indien est "une saison qui n'existe que dans le nord de l'Amérique"... Chez nous, on parle parfois d'été de la saint-Martin (fêté le 11 novembre) et qui correspond à une belle période de temps doux et ensoleillé.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Un été presque indien attendu ce week-end

Cette année, les températures ont été légèrement négatives localement dès la fin août et surtout en première décade de ce mois de septembre : certaines valeurs ont battu des records de froid décadaires pour un début septembre à la faveur de nuits claires, notamment à Aurillac avec 0.7°C, Tulle avec 1.8°C et Sens avec 3.2°C. Les premières gelées en plaine se sont également produites de manière assez précoce le 6 septembre à Rouvroy-les-Merles avec -0.4°C dans l’Oise. 

En cette fin de semaine, avec l'anticyclone qui s'étire de la France vers l'Europe centrale, le flux s'oriente au sud-est. C'est samedi et dimanche que l'air particulièrement chaud, va gagner le nord du pays. Soleil et chaleur seront bien installés avec 25° à 32°C du nord au sud de la France. Ces valeurs de température seront bien supérieures d'au moins 5°C aux normales de saison (qui sont de 19°C au nord et 24°C au sud).

Techniquement, cette période de chaleur, survenant après les premières gelées, pourrait donc bel et bien être assimilée à un "été indien". Cependant, le fait que nous soyons en septembre, et encore en été calendaire (rappelons que l'automne débutera le 23 septembre cette année) ne permet pas d'utiliser cette appellation à juste titre. Il s'agira donc tout simplement d'un retour de conditions estivales assez classiques pour une mi-septembre. Les températures, bien qu'élevées, resteront éloignées des records de chaleur pour une deuxième décade de septembre, qui sont, par exemple, de 29°C à Brest, 32° à Lille, 33° à Paris ou encore 37°C à Bordeaux.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

À lire aussi

L'été est de retour ces prochains jours

Météo à 4 semaines : tendance jusqu'à la mi-octobre

Prévisions saisonnières : automne et début de l'hiver 2019

L'actualité météo

Articles les plus lus