Actualités Météo
Attention aux orages d'évolution diurne cette semaine

Par Quentin PERCEROU, rédacteur

Le week-end de Pâques s'annonce ensoleillé et très doux ! Petit bémol toutefois : des orages d'évolution diurne pourraient sévir par endroits. La Chaîne Météo décrypte le phénomène tout en vous expliquant pourquoi sa prévision est difficile.

Le mot « diurne », à l’inverse de nocturne, renvoie à ce qui se produit le jour. “L’évolution diurne” en météo fait référence à la hausse progressive des températures au cours d’une journée. Cette hausse des températures favorise le développement de nuages parfois orageux.

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo
Les marais barométriques sont des situations propices aux orages d'évolution diurne.

Pourquoi les orages éclatent-ils l’après-midi ?

Par ciel dégagé, au printemps et surtout l’été, le sol se réchauffe sous l’action du soleil au fur et à mesure des heures qui passent. Cette chaleur va s’étendre petit à petit à l’air situé en contact direct avec le sol et va engendrer des mouvements ascendants. C’est un processus physique qui est connu sous le terme de convection : la masse d’air s’élève grâce à la chaleur. 

Après l’élévation de cette masse d’air, elle est lentement remplacée par une autre masse d’air qui, elle aussi, va s’échauffer au contact du sol chaud et s’élever à son tour. Si ce processus devient permanent, l’air chauffé va finir par entrer en contact avec de l’air plus froid situé aux étages supérieurs de l’atmosphère. En montant en altitude, l’humidité contenue dans l’air se condense. Cela forme des cumulus.

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

Lorsque les mouvements vers le haut sont forts, les cumulus se développent rapidement et deviennent imposants. On les appelle alors des cumulus congestus : c’est souvent le début du nuage d’orage.

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

Dans certains cas, le cumulus congestus évolue en cumulonimbus : le nuage d’orage. Dans le cas de l’évolution diurne, c’est lorsqu’il fait le plus chaud que le risque d’orage est au plus fort, c’est-à-dire en milieu et fin d’après-midi.

Après cette période, le soir, l’action du soleil n’est plus suffisante pour entretenir la chaleur du sol qui finit donc par se refroidir. L’air situé en contact avec se refroidit également, ce qui ne permet plus la montée de l’air chaud, et donc d’alimenter de futurs orages. Voilà pourquoi les orages commencent souvent à se former entre 15 et 17h et à éclater, soit dans l’après-midi, soit en début de soirée.

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

Pourquoi est-il difficile de prévoir des orages d’évolution diurne ?

La difficulté de la prévision réside dans le fait que les orages d’évolution diurne se produisent très localement. Il est extrêmement complexe, voire impossible, de prévoir l’endroit exact où ce processus va se mettre en place. Nos météorologues peuvent juste indiquer un risque d’orages sur une zone plus ou moins étendue.

À lire aussi

Pâques 2019 : la météo du week-end prolongé

L'actualité météo

Bulletin France

Articles les plus lus