Abonnez-vous à La Chaîne Météo à partir de 1,50€ le mois
Alerte météo

Dégradation orageuse de grande ampleur ce mercredi

Par Pascal SCAVINER, météorologue
Publié le , mis à jour le

Les prévisions météo complètes en direct par téléphone au

3201*

Du au

Situation


La France se situe à l’avant d’une vaste dépression sur le proche Atlantique, avec un flux de sud à sud-ouest qui fait remonter de l’air chaud et humide, tandis que de l’air de plus en plus froid circule en altitude. Conséquence : la masse d’air devient très instable et favorable aux orages souvent violents. Cette configuration est propice également à la formation d'orages stationnaires torrentiels (comme ceux de lundi après-midi) en basse vallée du Rhône.
Après les pluies intenses la nuit dernière sur le Gard avec des cumuls de 120 mm sur la région de Nîmes, une nouvelle vague orageuse va s’organiser dans l’est et le sud-est, entre ce mercredi après-midi et la nuit de mercredi à jeudi. Quelques fortes averses orageuses circuleront aussi entre la Charente-Maritime, les Pays de la Loire et la Normandie.

Voici les principales caractéristiques de cette forte dégradation orageuse :
- des pluies intenses sous orages avec des cumuls horaires de 15 à 20 mm et localement 30 à 50 mm dans le sud-est.
- des cumuls de pluie qui pourront atteindre sur l’ensemble de l’épisode 50 à 80 mm, localement 120 mm sur l’est du Languedoc, la basse vallée du Rhône et l’ouest de la Provence.
- Par effet cumulatif, des secteurs pourront subir des lames d'eau comprises entre 100 et 200 mm très localement.
- de la grêle sous les cellules orageuses les plus actives
- des rafales de vent pouvant atteindre 80 à 100 km/h sous les orages les plus violents.
- un risque de crues subites, d’inondations et de coulées de boue.

Observation

Mercredi

A 22h, les orages parfois bien organisés sur certains axes circulent du Languedoc à la Franche-Comté, en passant par le Centre et les Savoies. Ils sont localement forts avec des cumuls parfois jusqu'à 40 mm par heure, comme sur le Puy-de-Dôme, la Lozère et à un moindre dans le département du Rhône, dans le Haut-Doubs. Les cellules les plus actives s'observent actuellement près de Montélimar dans la Drôme, sur la région de Lodève dans l'Hérault et entre l'Ain et le Jura.

A 20h, les orages étaient nombreux entre l'Auvergne et le Grand Est. Un axe particulièrement actif d'orages se mettait en place de la Lozère à la Haute-Loire et à la Loire, qui doit s'attendre à de violents orages jusqu'à 22h. Ceux-ci se dirigent vers le Rhône, où Lyon pourrait être touché vers 20h30 à 21h. Soyez prudents. L'activité orageuse n'avait pas encore repris en Languedoc, conformément aux prévisions.

A 18h, de nombreuses supercellules ont été observées notamment dans la région Rhône-Alpes ou elles ont donné des cumuls importants et une activité électrique intense. Tarare, Clermont-Ferrand, Saint-Etienne ont été concernés. Villefranche/Saône, Lyon, et Belleville dans le Rhône le seront dans les prochaines minutes. Des orages de grêle ont éclaté dans la Loire avec des averses de 15 mm en 1 heure. Ces orages se multiplient et ont gagné la Franche-Comté, la Bourgogne et le Grand Est.

A 15h, un orage stationnaire restait bloqué eu nord des Bouches-du-Rhône (à l'est d'Arles, sur les Baux de Provence), pouvant déverser des trombes d'eau sur des zones peu habitées. Cet orage est sous surveillance. Il y serait déjà tombé 50 à 80 mm en deux heures avec des pointes à 90 mm ponctuellement. Partout ailleurs, on observait la reprise d'orages sur l'Auvergne et la Bourgogne, prémices de la forte dégradation des prochaines heures.

A 12 heures, l'activité orageuse est limitée à cette heure sur le centre-est de l'hexagone et très localement dans les Bouches-du-Rhône où quelques fortes cellules s'observent près d'Arles. Sur le nord-ouest, pas d'orages, mais des précipitations durables et bénéfiques entre les Charentes et la Sarthe avec des cumuls moyens depuis quelques heures de 2 à 10 mm.

A 9 heures, l'heure était à l'accalmie en Languedoc, les orages s'étant évacués en mer. L'accalmie est donc généralisée ce matin à la plus grande partie du pays avant la reprise des orages prévue à partir de la mi-journée. On observe juste quelques impacts de foudre sur le Limousin. Les cumuls de pluie depuis hier après-midi sont importants dans le Languedoc avec 180 mm à Prades-le-Lez (34), 138 mm à Villevieille (30), 111 mm à Montpellier (34), ce qui équivaut à plus d'un mois de pluie.

Durant la nuit, de violents orages parfois stationnaires ont généré des pluies intenses sur la région de Nîmes, où il est tombé plus de 100 mm en moins d'1h30. On a relevé également 42 mm entre 5h et 7h sur Villevieille (30) et 42 mm sur Montpellier en une heure. Les violents orages se décalent vers l'est et il ne pleut plus actuellement sur Montpellier. Sur le reste de l'hexagone, c'est l'accalmie depuis le début de nuit. Aucun orage n'est observé.

Evolution

Cette fin de soirée, on attend une dégradation violente et généralisée, de grande ampleur : les orages continuent de se multiplier sur un axe allant des Cévennes au centre-est et au nord-est en concernant le couloir rhodanien et le Languedoc. Pour le Languedoc et la basse vallée du Rhône, les nouveaux orages éclateront à partir de 23 heures.
Les orages les plus violents concerneront l’est du Languedoc, prenant naissance entre l'Aude et l'Hérault, la basse vallée du Rhône et les Préalpes avec de la grêle et des pluies intenses. Dans le nord-est, les orages sont également forts par endroits avec des risques de phénomènes violents. Des cumuls de 50 à 100 mm sont attendus.

En milieu de nuit de ce mercredi à jeudi, la situation météo s'annonce critique et nécessite la plus grande prudence, notamment d'éviter de se déplacer entre 23 h et 03 du matin. Pendant cette période, il existe une probabilité estimée de 10 à 30% par nos Services de passer en alerte de niveau rouge pour des inondations locales en basse vallée du Rhône (sur le triangle Gard, Ardèche, Vaucluse et la Drôme). En effet, des orages très violents circulent à ce moment entre le Languedoc et la région PACA, en direction des Alpes-de-Haute-Provence. Les pluies sont très intenses, mais circulent assez rapidement vers l’est et finissent par s’évacuer par les frontières de l’est et du sud-est en milieu de nuit. Il n'y aura pas l'aspect stationnaire de ces dernières 48 heures.

Voici les principales caractéristiques de cette forte dégradation orageuse
- des pluies intenses sous orages avec des cumuls horaires de 15 à 20 mm et localement 30 à 50 mm dans le sud-est.
- des cumuls de pluie qui pourront atteindre sur l’ensemble de l’épisode 50 à 80 mm, localement 120 mm sur l’est du Languedoc, la basse vallée du Rhône et l’ouest de la Provence.
- de la grêle sous les cellules orageuses les plus actives
- des rafales de vent pouvant atteindre 80 à 100 km/h sous les orages les plus violents.
- un risque de crues subites, d’inondations parfois importantes et de coulées de boue.

Liste des départements concernés

Partagez cet article
L'actualité météo
  • Averses et orages d'évolution diurne, c'est quoi Averses et orages d'évolution diurne, c'est quoi
  • Comment savoir si un orage est dangereux Comment savoir si un orage est dangereux
  • Que faire en cas d'orage Que faire en cas d'orage
  • Comment estimer la distance d'un orage Comment estimer la distance d'un orage
Articles les plus lus