Alerte météoBrefs mais forts orages ce dimanche

Par Gilles MATRICON, météorologue

Les prévisions météo complètes en direct par téléphone au
3201*
Du dimanche 15 mai à 12:00 au dimanche 15 mai à 22:00.
Situation

Un anticyclone remonte rapidement d'Espagne vers la mer du Nord. Dans le même temps, une dépression se rapproche de la façade atlantique. Entre ces deux centres d'action, un vent du Sud transportant de l'air chaud d'origine subtropicale concerne la France. Cette situation déstabilise la masse d'air et est propice à la formation d'orages ce dimanche.

Observation

Ce dimanche

À 21 h
, l'axe orageux principal s'étire de la Haute-Normandie à la Bourgogne en passant par la région parisienne. Si les orages sont encore ponctuellement assez virulents, ils ont désormais perdu leur caractère venteux. Après avoir balayé l'Aquitaine, le sud-ouest du Massif central est à son tour touché par des orages qui atteignent actuellement leur maximum d'intensité, avant de faiblir en gagnant l'Auvergne cette nuit. Sous ces orages, les rafales les plus fortes ont atteint 105 km/h à la pointe du Roc (50) et Rouessé-Vassé (72), 100 km/h au cap de la Hève et 85 km/h à Alençon (61). Au niveau des pluies, il est tombé très localement en 1 heure 29 mm de pluies à Mayenne (53), 30 mm à Isle-et-Bardais (03), 27 mm à Sabres (40) et 25 mm à Lisieux (14) et Pithiviers (45), ce qui correspond à 2 semaines de précipitations.  

À 18 h, les orages se sont brutalement renforcés entre les Pays de la Loire et la Normandie, accompagnés d'une intense activité électrique. Le vent a atteint 105 km/h à Rouessé-Vassé (72). A Mayenne (53), 30 mm de pluies viennent de tomber en quelques minutes. D'autres orages remontent du nord de l'Auvergne-Rhône-Alpes à la région Centre-Val-de-Loire à l'ouest de la Bourgogne en direction de la région parisienne qu'ils atteindront vers 20 heures. Le sud de l'Aquitaine subit actuellement le passage d'orages, entre le pays basque, la forêt landaise.


À 15 h, un axe orageux commence à se former entre la Dordogne et la Normandie en passant par le Maine-et-Loire. Pour l'instant, l'activité électrique reste faible et les averses relativement dispersées.

À 12 h, les premières cellules orageuses se développent entre le Finistère et la Normandie. D'autres prennent naissance sur le sud de l'Aquitaine.

À 09 h, les orages d'hier soir et de la nuit dernière qui ont traversé l'Aquitaine et la Basse-Normandie se sont évacués vers la Manche. Quelques ondées sont présentes sur le Poitou et remontent vers les collines du Perche.

Hier samedi

À 18 h, il fait très chaud sur le sud de l'Aquitaine avec plus de 30°C sur l'ensemble de cette zone. Avec l'humidité, le ressenti approche 33 à 37. Des orages isolés mais assez forts éclatent sur le Béarn. D'autres orages progressent rapidement vers le pays basque, du côté de Hendaye.

À 15 heures, la température approche 30 °C au sud de la Garonne avec un ressenti de 32 à 35°. Des orages éclatent sur le pays basque espagnol. Ils remontent en direction de la chaîne pyrénéenne.

À 12 heures, la chaleur s'accentue rapidement dans le sud-ouest avec 25 °C sous un ciel qui se charge à l'avant de la perturbation qui remonte du golfe de Gascogne vers le la façade atlantique.

Evolution

Ce soir, un bref mais puissant passage orageux balaie le centre de la France, entre l'intérieur de l'Aquitaine en remontant vers le Limousin et l'Auvergne, la région Centre-Val de Loire, la Normandie, le bassin parisien, les Hauts-de-France, la Bourgogne et la Champagne. Ces orages sont brefs, mais comme ils surviennent dans une masse d'air chaud très instable, ils peuvent s'accompagner de phénomènes localement violents (grêle, brutales rafales de vent à près de 100 km/h et pluies soudaines et intenses).

À partir de 22 heures, l'activité orageuse décline rapidement. Même si quelques orages circulent encore du sud-ouest au nord-est dans la nuit de dimanche à lundi, ils n'auront plus l'intensité de ceux de la journée, raison pour laquelle ce communiqué spécial sera levé au plus tard ce soir à 22 heures.

Voici les principales caractéristiques de cette dégradation orageuse :

- des orages brefs, mais très électriques (risque élevé de foudroiement)
- un risque de chutes de grêle pouvant entraîner des dommages aux cultures
- des rafales sous les plus forts orages pouvant atteindre très localement 90 km/h
- de puissantes averses avec des intensités de 10 à 30 mm en quelques minutes, avec des risques de ruissellements urbains.

Liste des départements concernés

L'actualité météo

Articles les plus lus