Abonnez-vous à La Chaîne Météo à partir de 1,50€ le mois
Actualités Météo

Météo santé : la dépression saisonnière

Florent SCHINDLER

Par Florent SCHINDLER,
mis à jour le

La dépression saisonnière, ou trouble affectif saisonnier, se produit à l'arrivée de l'automne et au début de l'hiver, et disparaît avec le printemps et le retour des beaux jours. Son mécanisme est entre autre lié à la baisse de la luminosité.

En novembre et en décembre, la température baisse et la durée du jour diminue, le soleil est bas sur l'horizon et ne réchauffe plus autant la terre. L'humidité est piégée au niveau du sol et la fréquence des brouillards augmente dans les plaines et les vallées. Bref, l'ambiance est nettement plus morne et terne. Durant ces mois, la baisse de luminosité et les jours qui raccourcissent peuvent avoir un impact sur votre moral : on parle de dépression saisonnière.

Le cerveau est influencé par la baisse de luminosité : il crée moins de sérotonine, l'hormone du "bonheur" et plus de mélatonine, l'hormone du sommeil. Cet ajustement hormonal peut entraîner de la fatigue, qui peut dégénérer en baisse du moral, et en dépression saisonnière. Les symptômes de la dépression saisonnière sont nombreux : sautes d'humeur, manque de motivation, prise de poids. Chez certaines personnes, la dépression saisonnière pourra aussi conduire à une désocialisation passagère, de l'ennui, voire un vrai ras-le-bol généralisé.

Comment lutter contre la dépression saisonnière ?

Il y a plusieurs moyens pour lutter contre cette baisse de lumière et ses conséquences. L'une d'entre elles est la luminothérapie, qui consiste à s'exposer à une lumière artificielle pour compenser la perte de lumière naturelle. Le sommeil et un bon repos font aussi partie des préconisations pour lutter contre la dépression saisonnière. La vitamine D, qui est habituellement synthétisée grâce au soleil, peut également être conseillée sous forme de cure. Stimulez votre organisme avec des vitamines, des oligo-éléments, des fruits frais et des légumes frais. Préférez des aliments riches en omégas-3 : les poissons gras tels que les sardines, le thon ou le saumon sont indiqués. Vous pouvez également consommer des fruits secs, qui sont riches aussi en oméga-3, ainsi que des huiles de noix, de lin, ou de colza. Et ne négligez pas les épices (ail, piments, gingembre) qui sont de bons stimulants pour la circulation sanguine.

Enfin, il est recommandé de continuer à bouger, sortir, faire du sport, voir ses amis et s'aérer. Si vous ressentez certains symptômes et en cas de doute, n'hésitez pas à en parler à votre médecin traitant. Et gardez le sourire, les beaux jours vont bien finir par revenir !

Partagez cet article
À lire aussi
logo VIP
  • Un site plus rapide
  • Plus d'info météo
  • Sans pub
  • Accès au TV Live
Actualités Météo en France
  • Météo du mercredi 1er février : les éclaircies s'élargissent par l'ouest Météo du mercredi 1er février : les éclaircies s'élargissent par l'ouest
  • Météo du week-end : une incertitude pour dimanche Météo du week-end : une incertitude pour dimanche
  • Météo de février : du changement dans les prévisions Météo de février : du changement dans les prévisions
  • Vacances scolaires de février : vers un beau temps d'hiver Vacances scolaires de février : vers un beau temps d'hiver
  • Froid extrême au Québec : jusqu'à -30°C attendus à Montréal Froid extrême au Québec : jusqu'à -30°C attendus à Montréal
  • Situation de bordure anticyclonique cette semaine : quelles conséquences ? Situation de bordure anticyclonique cette semaine : quelles conséquences ?
  • Qu'est-ce que les retours d'est ? Qu'est-ce que les retours d'est ?
  • Janvier 2023 : entre douceur exceptionnelle et froid vif Janvier 2023 : entre douceur exceptionnelle et froid vif
Articles les plus lus