Abonnez-vous à La Chaîne Météo à partir de 1,50€ le mois
Actualités Météo

Des tornades ont provoqué d'énormes dégâts dans le nord de la France

Regis CREPET

Par Regis CREPET, météorologue
mis à jour le

Le temps chaud et instable de la journée de ce dimanche 23 octobre 2022 a tourné violemment à l'orage, en particulier dans le nord du pays, de la Normandie aux Hauts-de-France. Dans ce contexte, plusieurs tornades se sont produites, ravageant des villages et privant plusieurs milliers de personnes d'électricité.

Ce dimanche 23 octobre 2022 figurera dans les annales de la météo concernant les tornades en France. Dans un contexte de chaleur remarquable pour la saison, le passage d'un front froid a déclenché de puissants orages, qui ont été à l'origine de la formation de plusieurs tornades lourdes de dégâts. Comment un tel phénomène a-t-il pu se produire en France ? Retour sur cet épisode remarquable mais pas si exceptionnel qu'on pourrait le croire.

Un contexte météorologique explosif le dimanche 23 octobre

Tornade © Préfet du Pas-de-Calais

Les ingrédients nécessaires à la formation de tornades sont assez bien connus, bien que le phénomène localisé soit difficile à prévoir dans la précision. Ces ingrédients sont une forte instabilité de la masse d'air, ce qui était le cas. Mais cela ne suffit pas : il faut un détonateur : en l'occurrence, il s'agissait d'un front froid en provenance de l'Atlantique, progressant vers la Normandie et les Hauts-de-France et générant des orages brutaux au contact de l'air chaud. D'autres paramètres sont également nécessaires : la vitesse des vents en haute altitude (vélocité) et la turbulence (courants ascendants et descendants). Tous ces paramètres, qui sont courants en Amérique du Nord, sont parfois réunis en Europe dont la France. C'est ce qui s'est produit ce dimanche, alors qu'une dépression circulait sur les iles britanniques et que notre pays était recouvert d'une masse d'air chaud d'origine subtropicale, saturée en humidité.

De très violents orages, de la grêle et des tornades

Orage à Lille © Cieux Instables

Le contexte décrit ci-dessus a entrainé la formation d'une ligne d'orages, un "front", qui a rapidement balayé la Normandie puis les Hauts-de-France. Les orages, se déplaçant rapidement, ont été accompagnés de rafales de vent jusqu'à 136 km/h dans l'Eure, ainsi que de chutes de grêle. Dans certains cas, des tornades se sont formées, dans l'Eure, dans la Somme et dans le Pas-de-Calais. Cet axe est d'ailleurs réputé pour être propice aux tornades, surnommé ainsi la "Tornado Alley" à la française, en référence à la région du sud des États-Unis.

Si les cumuls de précipitation sont restés modérés, c'est la brutalité de ces orages qui a été remarquable : ils n'ont jamais duré plus d'une demi-heure de suite, mais avec une telle violence que de très lourds dégâts sont à déplorer : maisons éventrées, toits arrachés, voitures retournées...Au vu des dégâts observés, les enquêtes de terrain permettent de penser que ces tornades ont pu atteindre la force EF2 voire EF3 sur l'échelle améliorée de Fujita qui permet de classer les tornades (de la EF0 à EF5), soit des vents tourbillonnaires qui ont dépassé les 200 km/h, notamment pour la tornade de Bihucourt, village dévasté dans le Pas-de-Calais. Cette dernière, classée en catégorie EF3, correspond à des vents max de 220 à 270 km/h. Le tourbillon a parcouru 25 km sur une largeur de 200 mètres, ce qui est remarquable.

Partagez cet article
À lire aussi
logo VIP
  • Un site plus rapide
  • Plus d'info météo
  • Sans pub
  • Accès au TV Live
Actualités Météo en France
  • Météo du mercredi 1er février : les éclaircies s'élargissent par l'ouest Météo du mercredi 1er février : les éclaircies s'élargissent par l'ouest
  • Météo du week-end : une incertitude pour dimanche Météo du week-end : une incertitude pour dimanche
  • Météo de février : du changement dans les prévisions Météo de février : du changement dans les prévisions
  • Vacances scolaires de février : vers un beau temps d'hiver Vacances scolaires de février : vers un beau temps d'hiver
  • Froid extrême au Québec : jusqu'à -30°C attendus à Montréal Froid extrême au Québec : jusqu'à -30°C attendus à Montréal
  • Situation de bordure anticyclonique cette semaine : quelles conséquences ? Situation de bordure anticyclonique cette semaine : quelles conséquences ?
  • Qu'est-ce que les retours d'est ? Qu'est-ce que les retours d'est ?
  • Janvier 2023 : entre douceur exceptionnelle et froid vif Janvier 2023 : entre douceur exceptionnelle et froid vif
Articles les plus lus