Abonnez-vous à La Chaîne Météo à partir de 1,50€ le mois
Actualités Météo

SUIVI ORAGE : après la tempête de ce matin, le calme revient en Corse

Par Pascal SCAVINER, météorologue
mis à jour le

Le suivi que nous menons depuis mardi se poursuit ce jeudi, car les conditions demeurent très agitées. La dépression responsable des intempéries depuis mardi se décale vers l'est. C'est à nouveau le sud-est, mais aussi la Corse et Rhône-Alpes et dans une moindre mesure le pays basque qui sont sous la menace de phénomènes ponctuellement violents. Face à ce niveau important de risque et ses conséquences, un suivi sur l’évolution est maintenu jusqu’à jeudi 12h.

Crédit : alto

Ce jeudi

A 10 h 15, le violent coup de vent qui a balayé la Corse ce matin s'éloigne désormais vers l'Italie. La situation s'améliore rapidement, malgré quelques fortes rafales résiduelles encore observées sur l'est de l'île avec des rafales à 123 km/h relevées à Bastia (2B) et 112 km/h à Alistro (2B) et 105 km/h à Conca (2A). Sur l'est de l'île, c'est au cap Sagro (2B) que le vent a soufflé le plus fort au passge du coup de vent tempétueux, jusqu' à 174 km/h.

A 09 h 30, la situation continue à se dégrader en Corse. Elle est désormais critique. On ne compte plus les arbres déracinés, les routes coupées. La plus garnde partie de l'île est privée d'électricité.

A 09h, toute la Corse est balayée par un violent coup de vent tempétueux. Les rafales y sont impressionnantes à plus de 100 km/h sur l'ensemble de l'île.

A 08h30, un puissant front orageux aborde l'ouest de la Corse. Au passage de la ligne d'orages, le vent a atteint 225 km/h à Marignana et 158 km/h à Ajaccio la Parata !

Au passage du violent orage, la température a plongé de 29 à 15°C en quelques minutes à Marignana !

A 07h30, les orages de la nuit ont cessé en Provence Côte d'Azur mais le temps demeure instable en raison de la proximité du front pluvio-orageux en mer qui tangente le littoral.

C'est en Corse que la situation est sous surveillance en raison de l'approche d'un puissant front pluvio-orageux.

Sur les Pyrénées-Atlantiques, situées dans un flux de Nord-ouest dynamique canalisé entre la dépression sur le sud-est de la France et l'anticyclone des Açores qui regonfle sur l'Espagne, les pluies sont intenses depuis hier soir. L'effet orographique joue à plein et condense les pluies sur le pas basque où il est tombé depuis hier soir l'équivalent de 3 semaines de précipitations.

Hier mercredi

A 22h30, si le Languedoc-Roussillon et les Cévennes ont retrouvé un temps plus calme, la situation est fortement dégradée de la Provence Côte d'Azur aux Alpes où les pluies orageuses sont parfois intenses, comme celles qui se produisent entre les Bouches-du-Rhône et le Var.

C'est à Marseille que la situation est la plus critique avec le passage d'un deuxième violent orage dans la même journée. Deux inondations de suite au mois d'août, cela ne s'était encore jamais vu dans la cité phocéenne. Une situation d'autant plus exceptionnelle qu'elle survient au coeur d'une sécheresse quasi historique !

A 21h40, un violent orage s'abat actuellement sur Marseille, pour la deuxième fois de la journée, ce qui est tout à fait exceptionnel à cette époque de l'année peu propice à ce type d'événement météo. De nombreux ruissellements urbains sont signalés, et quelques inondations près des points bas.

A 21h10, la situation évolue très vite. En effet, les plus violents orages se situent désormais en majorité à l'est du Rhône, touchant principalement les Préalpes et la Provence. Les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse, la Drôme et l'ouest de l'Isère subissent de fortes précipitations. A Marseille, la situation se dégrade fortement, avec l'approche d'un violent orage, le deuxième de cette journée.

A 20h45, la ligne d'orages a rapidement progressé, balayé le Gard pour se situer actuellement dans la vallée du Rhône. Sur l'autotoute A7, des trombes d'eau réduisent fortement la visibilité et rendent les chaussées très glissantes. De Montélimar à Arles et Istres en passant par Valence et Avignon, si vous circulez dans ce secteur, soyez très vigilant face à ces intempéries !

A 20 h, les orages les plus violents sont observés sur le Gard, entre Nîmes et Le Grau-du-Roi.

Ils atteignent la vallée du Rhône entre Valence et Avignon. Ces orages s'accompagnnent de chutes de grêle et de soudaines et violentes rafales de vent. Sous les orages les plus virulents, il peut tomber 20 à 40 mm d'eau en 30 minutes.

D'autres orages ont abordé le littoral provençal, entre Fos-sur-mer et Marseille où ils provoquent une intense activité électrique.

Sur ces secteurs (Languedoc, vallée du Rhône et Provence), la situation la plus critique des intempéries est atteinte ce soir, avant une amélioration en cours de nuit.

A 19 h, l'activité orageuse s'est à nouveau brutalement renforcée en Languedoc-Roussillon, et notamment dans l'Hérault où il est tombé 50 mm de pluies en 1 h aux Plans (34). Ces orages traversent l'est du département actuellement, entre Montpellier et Lodève. A Montpellier es inondations sont signalées.

Ces orages atteindront la Camargue et la vallée du Rhône d'ici 20 h. La situation se dégrade également rapidement en Provence avec l'arrivée d'orages par la mer sur les Bouches-du-Rhône, au niveau de Marseille.

En Auvergna-Rhône-Alpes, l'activité orageuse diminue mais des pluies durables continues d'intensité modérée s'installent pour la soirée et la nuit.

Plus au nord, des orages épars éclatent de la Bretagne aux Hauts-de-France, pouvant donner très localement de fortes intensités de pluies, comme sur Lisieux et Lille actuellement.

Enfin, on surveille un renforcement de l'acivité orageuse au sud de Paris, même si celle-ci devrait être moins intense et surprenante qu'hier soir.

A 17h55, malgré une baisse d'intensité globale, l'activité électrique et l'instabilité restent soutenues sur certains départements. Ce fut le cas notamment dans l'Ain, où de fortes cellules orageuses ont généré à Ambérieu une rafale à 112 km/h, record absolu. Ces cellules se sont depuis décalées en direction de Genève. D'autres amas cellulaires actifs sur le nord de la Haute-Savoie, où de fortes pluies et chutes de grêle sont observées près de Saint-Julien de Genevois.

Sur les 3 dernières heures, des pluies intenses ont touché le Gard et plus particulièrement la région de Saint-Sauveur-Campieu à 1107 m d'altitude, où il est tombé 100 mm.

Dans le nord-ouest, la dégradation orageuse est toujours assez diffuse avec néanmoins localement plus de 30 mm tombées parfois en 1h, comme dans le Pas-de-Calais à Humières.

La tendance pour ce soir et demain est à la persistance d'une activité orageuse sur une grande partie est, avec un risque de fortes pluies et grêle sur les Alpes frontalières.

A 17h, la forte dégradation pluvio-orageuse s'étend désormais des Pyrénées-Orientales en remontant jusqu'au Haut-Doubs et même le sud de l'Alsace, région de Mulhouse. Elle a déclenché de fortes précipitations, le plus souvent en 1h, avec des cumuls jusqu'à 50 mm, mais surtout des rafales tempétueuses comme à Saint-Etienne et Saint-Chamond(131 km/h : record mensuel du 10 août 2020 battu) et d'importantes chutes de grêle. A Hyères, le record mensuel de vent a également été battu avec 116 km/h enregistré à 8h. Dans l'ensemble, l'intensité de cette dégradation semble baisser actuellement.

A l'opposé, en direction du nord-ouest de l'hexagone, l'activité orageuse est plus diffuse avec des foyers qui s'observent entre le sud du Finistère et la Seine-Maritime et quelques amas plus significatifs entre Caen et Lisieux. Prudence si vous êtes entre la Manche et le Calvados, car ces orages pourraient être localement violents.

A 16h, la région Rhône-Alpes est fortement touchée par les orages et les vents violents, en particulier entre la Loire et la région Lyonnaise. Des vents à 95 km ont été enregistrés par la station de Lyon-Bron, avec de fortes pluies et déluge de grêle.

A 15h40, les violents orages qui ont touché une partie de la Loire remontent rapidement sur le sud de Lyon. Prudence et forte vigilance si vous êtes sur la région lyonnaise, car des rafales tempétueuses sont à craindre ainsi que de fortes chutes de grêle et inondations au cours des prochaines 30 mn.

A 15h25, rafales tempétueuses à Saint-Chamond avec des vents relevés à 131 km/h. D'autres rafales à 100 km/h ont été enregistrées dans le département, précisément à Saint-Etienne. De violents orages s'approchent de Lyon.

A 14h25, les orages ont généré de fortes intensités de pluies cette dernière heure dans l'est du Var, au sud du Gard et en Haute-Loire. Il a été relevé notamment 54 mm à Vidauban(83), en un peu plus d'1h. Cela correspond à près de 2 mois de pluies pour un mois d'août, cependant bien éloigné des records. Des cumuls autour de 50 mm ont été relevés entre Montpellier et Arles. On a observé également, mais plus au nord, 30 mm à Chomelix(43).

A 14h, la nouvelle dégradation prévue en Méditerranée se met en place avec de forts orages actuellement localisés près de Montpellier, dans le Gard ainsi qu'à l'est du Var. Mais c'est sur le nord-ouest de l'hexagone que les précipitations ont été les plus fortes depuis 2 à 3h.

Il est ainsi tombé près de 45 mm à Fougères(35), 39 mm à Gonneville (50) ainsi que 20 mm sur de nombreuses communes du département de la Manche.

A noter également, des lignes de grains qui s'organisent sur le massif central avec de fréquents orages entre Millau et Roanne.

A 12h15, la plus forte activité orageuse s'observe sur le bassin rennais alors qu'elle a régressée sur le sud-est pour se limiter en mer. A noter cependant, que les orages actuels au large de Marseille remontent rapidement sur la côte.

Dans le nord-ouest, il est tombé près de 35 mm en un peu plus d'1h sur Fougères, ce qui correspond à 3 semaines de pluies pour un mois d'août. Ce sont les plus fortes précipitations quotidiennes tombées depuis le mois de novembre 2021 ! La ville de Cherbourg a été également touchée pour de fortes pluies, avec près de 30 mm tombés entre 11h et 12h.

A 11h30, de très fortes averses touchent les secteurs entre La Ciotat et Toulon avant de remonter vers le nord du département du Var. A l'opposé, la masse d'air devient de plus en plus instable sur le nord-ouest du pays, particulièrement sur la région de Cherbourg et entre Caen et Dieppe. Des amas orageux s'observent à l'est de Cherbourg tout en progressant vers l'ouest. D'autres, plus localisés, se développent entre l'Orne et la Seine-Maritime.

Dans ce contexte de plus en plus instable et orageux, nos services placeront des départements près de la Manche en alerte jaune orages lors de la prochaine actualisation du communiqué spécial.

A 10h50, l'activité électrique reste majoritairement concentrée en mer, entre la côte d'Azur et le nord de la Corse. On observe néanmoins depuis 30 mn, la remontée de forts orages sur l'ouest du Var avec de fortes intensités de pluies.

A 09 h, après les violents orages de ce début de matinée, la situation s'améliore désormais rapidement avec l'évacuation des orages au large des côtes provençales. Néanmoins, l'atmosphère demeure très instable et plusieurs cellules orageuses sont observées en mer et remontent à nouveau vers les côtes.

A 08 h, les orages les plus violents sont observés sur l'est du Var, entre les îles du Levant, Le Lavandou et Saint-Tropez où l'activité électrique est intense. Ces orages progressent vers la Côte d'Azur en perdant en intensité. A l'arrière de cette zone orageuse principale, des cellules orageuses se forment en mer, donnant encore quelques fortes averses ponctuelles sur le littoral des Bouches-du-Rhône, sans caractère aggravant pour l'instant. Quelques orages isolés concernent également la basse et moyenne vallée du Rhône.

À noter qu'à Hyères, un record mensuel de vent vient d'être battu à 116 km/h, battant les 101 km/h du 29 août 2006.

A 07 h 30, les gros des orages vient de passer sur Marseille où quelques inondations ont été signalées, jusqu'au port de Marseille. .

C'est désormais le Var qui est le département le plus impacté, autour de Toulon en remontant vers Fréjus.

Partagez cet article
À lire aussi
logo VIP
  • Un site plus rapide
  • Plus d'info météo
  • Sans pub
  • Accès au TV Live

L'actualité météo

  • L'ouragan Ian frappe les Carolines L'ouragan Ian frappe les Carolines
  • Tendance à 4 semaines : un mois d'octobre proche des normales Tendance à 4 semaines : un mois d'octobre proche des normales
Articles les plus lus