Actualités Météo
Prévisions saisonnières : vers un été chaud et orageux

Par Regis CREPET, météorologue

L’actualisation de ce 10 mai concerne les trois mois de l’été 2022, juin, juillet et août en France métropolitaine. Pour cette période importante pour le tourisme et l’agriculture, nos prévisions mettent en évidence un été qui serait plus chaud que les normales, avec des précipitations assez proches des moyennes. On peut y voir la signature d’un temps plus arrosé qu’en ce printemps avec une évolution orageuse marquée par endroit. Cette tendance était déjà évoquée dans le précédent bulletin du 10 avril, ce qui permet d’exprimer une bonne fiabilité d’ensemble. On note cependant un changement de temps envisagé pour le mois d’août.

Prévisions saisonnières : vers un été chaud et orageux

Dans la continuité des 5 premiers mois de l’année, la configuration météorologique globale de l’été devrait présenter des centres d’action toujours inversés à l’échelle européenne, avec une récurrence de hautes pressions (anticyclones) positionnées en Europe du Nord et de basses pressions (dépressions) sur la Méditerranée. Cette situation inversée est responsable d’une sécheresse persistante, en particulier sur la moitié nord de la France, avec des températures situées globalement à +1,5°C au-dessus des moyennes depuis l’hiver. Cette tendance devrait se prolonger cet été. Dans cette configuration, le retour des orages à partir du mois de juin marquerait une différence et pourrait limiter la gravité de la sécheresse sur notre pays. Cette tendance était déjà évoquée dans le précédent bulletin du 10 avril, ce qui permet d’exprimer une bonne fiabilité d’ensemble. On note cependant un changement de temps envisagé pour le mois d’août. À l’échelle planétaire, on observe que le phénomène La Nina se renforce dans l’océan Pacifique et devrait se poursuivre jusqu’à l’automne prochain. Ce facteur est, statistiquement, propice à des étés orageux en France.

Prévisions Saisonnières
Crédit : La Chaîne Météo

Juin : fortes chaleurs et orages

Le mois de juin pourrait être le mois le plus chaud de l’été. Les températures sont prévues à +2°C au-dessus des normales de saison, avec un excédent plus marqué au nord de notre pays.  Avec un flux souvent orienté au secteur sud, on peut craindre de fortes chaleurs. Mais, à la différence du printemps, les orages seraient de retour sur un axe s’étendant le plus souvent du sud-ouest vers le nord-est, remontant d’Espagne. Ces orages pourraient limiter la durée des vagues de chaleur. A l’échelle de l’hexagone, les précipitations seraient encore déficitaires d’environ 5%, mais ce déficit serait toujours plus marqué au nord de la Loire et sur le quart sud-est, à l’écart, le plus souvent, des orages.

Un mois de juillet chaud mais orageux

La configuration météorologique ne changerait pas beaucoup par rapport à juin, avec la même inversion des centres d’action, entre des anticyclones situés sur les hautes latitudes et l’Europe centrale, et des basses pressions orageuses en Méditerranée. Le temps serait plus chaud que la normale de l’ordre de +1,5°C avec une récurrence d’orages sur l’axe habituel remontant du sud-ouest vers le nord-est. Ces orages pourraient toucher aussi d’autres régions et donner des précipitations assez proches des normales à l’échelle de l’hexagone. Cependant, le déficit se maintiendrait dans le nord-ouest et dans le sud-est, zones moins touchées par les orages.

Août : le mois le plus humide de l'été ?

À partir d’août, un changement de régime météo pourrait se mettre en place sur la France avec l’établissement d’un temps plus perturbé, plus humide, mais toujours assez chaud en raison d’un flux de sud-ouest. En effet, les hautes pressions reculeraient vers l’Europe centrale, permettant au flux dépressionnaire atlantique de progresser sur notre pays. Dans ces conditions, les précipitations pourraient être excédentaires d’environ 5 à 10% à l’échelle de l’hexagone de façon assez homogène, tandis que les températures seraient encore supérieures de +0,5° à +1°C par rapport aux normales. Mais ce changement de configuration météo restera à fiabiliser dans nos prochaines mises à jour.

Prévisions Saisonnières
Crédit : La Chaîne Météo

En conclusion, nos prévisions saisonnières envisagent un été chaud sur la France, avec +1,5°C au-dessus des moyennes sur les trois mois. Sans être exceptionnel, cet écart est suffisant pour permettre la survenue d’épisodes caniculaires, comme en 2018 par exemple, où l’été fut très chaud, mais également très orageux. Les orages seraient en effet de retour dès le mois de juin, ce qui pourrait limiter une aggravation trop marquée de la sécheresse, en particulier du sud-ouest au nord-est. De plus, les orages peuvent limiter la durée et l’intensité des fortes vagues de chaleur, ce qui, là aussi, constituerait une bonne nouvelle. Néanmoins, le ressenti global de cet été serait une ambiance lourde et humide, ce qui est un réel facteur d’inconfort.

À lire aussi

Tendance à 4 semaines : météo jusqu'au 26 juin

Ouragans : la saison 2022 s'annonce intense dans l'Atlantique

Climat de juin en France : orages et premières canicules

L'actualité météo

Articles les plus lus