Actualités Météo
Episode de forte chaleur en fin de semaine : à quoi s'attendre ?

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue

Le beau temps s'installe sur une grande partie du pays grâce à l'anticyclone des Açores qui s'étend en direction de l'Europe de l'ouest. En ce début de semaine, il faut profiter de nuits encore un peu fraîches et de températures agréables en journée car la chaleur va s'accentuer au fil des jours.

Episode de forte chaleur en fin de semaine : à quoi s'attendre ?

Jusqu'à maintenant les épisodes de chaleur ont été très peu durables sur la France. On a plutôt eu droit à quelques pics de chaleur éphémères alors que les épisodes de fraîcheur ont été nombreux au cours du printemps météorologique (déficit de températures de 0,7°C en avril et 1,3°C en mai).

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Un anticyclone de blocage qui va favoriser le réchauffement de la masse d'air

Après un début de mois de juin souvent instable et orageux, l'anticyclone des Açores regonfle en direction de l'Europe de l'ouest. Avec ces hautes pressions qui vont s'installer pour plusieurs jours, la France sera directement influencée par cet anticyclone de blocage qui fera barrage aux perturbations océaniques. C'est donc le soleil qui va dominer pour plusieurs jours sur le pays, si l'on excepte quelques orages d'évolution diurne sur nos montagnes. Sous cet anticyclone puissant, la masse d'air se continentalise rapidement et les températures vont gagner 1 à 2°C par jour d'ici le week-end.

Les premiers 30°C à Paris et localement 35°C dans le sud-ouest

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Rappelons que le seuil de chaleur correspond à 25°C et celui de forte chaleur à 30°C. Ce dernier est atteint en moyenne 1 à 2 jours au mois de juin sur la moitié nord de la France et entre 3 et 6 jours sur la moitié sud de la France. A Paris, la date moyenne des premiers 30°C correspond au 16 juin (normale sur la période 1981-2010). Si la barre des 30°C est franchie ces prochains jours à Paris on sera à peu près dans les clous...A noter qu'au sud, des villes comme Lyon ou Bordeaux n'ont pas encore connu de températures supérieures à 30°C. Ces villes devraient franchir rapidement ce seuil mais c'est une occurrence tardive puisque la date moyenne des premiers 30°C est le 24 mai pour Bordeaux et le 5 juin pour Lyon.

C'est entre dimanche et lundi prochain que la chaleur devrait culminer avec des températures supérieures à 30°C sur de nombreuses régions et localement jusqu'à 35°C dans le sud-ouest ou sur l'arrière-pays méditerranéen. Les côtes de la Manche auront un peu moins chaud avec des températures qui resteront comprises entre 24 et 28°C en raison des brises de mer.

Cette vague de chaleur sera t-elle durable ?

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

La fiabilité est bonne pour voir durer l'anticyclone jusqu'à lundi prochain avec des températures de plus en plus élevées. Par la suite, la situation météo devient moins fiable. Certains modèles de prévision météo voient l'anticyclone faiblir et le temps devenir plus lourd et instable avec une tendance orageuse pour mardi et mercredi. D'autres modélisations de l'atmosphère envisagent la persistance des conditions anticycloniques avec le prolongement du temps ensoleillé et très chaud. Dans tous les cas, cette vague de chaleur est bien partie pour durer 5 à 6 jours, ce qui est assez remarquable mais pas exceptionnel pour un mois de juin.

À lire aussi

Orages en montagne : l'explication

Météo du week-end : la vague de chaleur s'intensifie

Tendance à 4 semaines : météo jusqu'au 18 juillet

L'actualité météo

Articles les plus lus