Actualités Météo
Pic de chaleur : le 31 mars le plus chaud depuis 1947

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue

Cette période quasi-estivale et exceptionnelle qui a débuté lundi va se poursuivre jusqu'à jeudi. Elle a engendré de nouveaux et nombreux records ce mercredi, plus généralisés que la veille. Paris a battu également son record de 1955. D'autres records sont attendus jeudi avant une baisse marquée des températures et un changement radical de temps à partir du lundi de Pâques.

Pic de chaleur : le 31 mars le plus chaud depuis 1947

Nouveaux records de chaleur ce mercredi et ce n’est toujours pas fini !

Après les records de lundi et mardi, et en attendant d’autres records prévus jeudi, cette période durable et exceptionnellement chaude s’est poursuivie ce mercredi. La présence d’une masse d’air très douce sur le pays avec un fort ensoleillement, un air sec, et peu de vent, contribue à favoriser de telles températures dont les niveaux correspondent à une fin de printemps, voire à l’été.

Si de nombreux records sont tombés mardi, ça été à nouveau le cas ce mercredi sur de nombreux départements, avec des records parfois très anciens dépassés. Il a fait notamment 29°C à Orthez (ancien record : 27,9°C en 2007), 27,9°C à Vichy (ancien record : 27°C en 2007). Parmi les autres records, citons ceux de Mulhouse avec 26,5°C, Cogolin avec 26,9°C, celui de Tignes (2084 m d’altitude ) avec 13,9 °C (ancien record : 13,8°C en 2005), et celui d’Annecy avec 24,1°C (ancien record : 23,5°C en 1972). A noter que la capitale a également battu son record du 25 mars 1955 avec 25,8°C sur Paris à 18h06.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Au cours de cet après-midi, les températures les plus élevées se sont situées entre la Nouvelle-Aquitaine, les Hauts-de-France et le nord-est de l’hexagone avec des valeurs entre 23 et 26°C en moyenne, et des maximas très localisés proches des 30°C dans les Pyrénées-Atlantiques.

La chaleur a touché 90 % de l’hexagone avec des températures au-dessus de 20°C. Seuls le Roussillon et une partie du Finistère ont eu des températures inférieures.

L'indicateur thermique national est monté à 24,1°C à 17h battant celui de mardi établi à 23,7°C. Cet après-midi est le plus chaud depuis 1947 !

Des conditions propices à ce coup de chaud précoce et durable

Un anticyclone puissant s'est installé sur le continent européen avec un flux de sud à sud-est qui s’est mis en place sur la France jusqu'à ce milieu de semaine, faisant remonter de l'air en droite ligne d'Afrique du Nord sur notre pays. Plusieurs paramètres sont favorables à ce coup de chaud exceptionnel pour la saison :

- Des hautes pressions aussi bien en surface qu'en altitude : il s'agit d'un anticyclone très puissant qui vient se bloquer entre deux systèmes dépressionnaires (anticyclone de blocage). On parle aussi d'une structure en oméga car la circulation atmosphérique qui contourne l'anticyclone ressemble à la lettre grecque du même nom.

- Des vents faibles sous l'anticyclone, favorables au réchauffement rapide de la masse d'air dans les très basses couches de l'atmosphère. Après un début de journée un peu frais, les températures grimpent rapidement pour atteindre des sommets l'après-midi.

- Un léger flux de sud à sud-est qui fait remonter de l'air subtropical depuis l'Afrique du Nord vers la France.

- Une faible humidité de l'air qui favorise la hausse rapide des températures. Lorsque l'air est humide, une partie de l'énergie solaire sert à évaporer l'eau et la température monte moins rapidement.

Encore chaud jeudi malgré le début d’un changement

Le maintien d’un flux de sud va contribuer à maintenir ce niveau de température élevé sur 70 % du pays jeudi tandis que l’orientation du vent au nord-est engendrera le début d'une baisse de la Normandie aux Hauts-de-France. Cette baisse sera également sensible près des Pyrénées, mais liée là à la présence d’un ciel nuageux par rapport à la veille.

Il fera ainsi 25 à 26°C sur la capitale et Bordeaux, 23°C à Lyon, 25°C à Strasbourg et 22°C à Lille, en baisse de 3°C en 24h.

Dans ce contexte, des records pourraient à nouveau être battus mais ils seront plus limités que la veille et se concentreront essentiellement de la Bretagne au Centre-Ouest.

Chute des températures vendredi avant le retour de l’hiver dès lundi prochain

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Avec l'orientation du vent au secteur nord-est vendredi, l’arrivée d’un air beaucoup plus frais est confirmée à partir de vendredi sur les régions situées au nord de la Loire. Les températures perdront parfois 8 à 10°C l'après-midi, avec des valeurs proches des normales de saison. Le temps restera sec avec du soleil et quelques passages nuageux inoffensifs. Si vous vous situez sur les régions du nord, le ressenti sera parfois frais en raison du vent modéré de nord-est. La grande douceur persistera sur une moitié sud avant un léger fléchissement pour le week-end.

Les températures continueront à baisser progressivement pendant le week-end avant un changement radical de temps prévu dès lundi prochain avec le retour de l’hiver. En effet, l’arrivée d’un air froid venu des hautes latitudes fera plonger les températures pour imposer un temps hivernal, surtout sur la moitié nord, ou l'on attend des températures d’un mois de janvier, du vent parfois fort et le retour de la neige à assez basse altitude. Après le coup de chaud..le coup de froid ! Dans ce contexte, anticipez vos décisions si vous devez vous déplacer, et prévoyez de devoir vous couvrir à nouveau. Après le short et les lunettes de soleil il va falloir ressortir l’imperméable et les vêtements chauds.

 

À lire aussi

Météo du jeudi 1er avril : l'été se poursuit !

Week-end de Pâques : plus froid mais avec du soleil

Coup de froid en vue, après une chaleur record

L'actualité météo

Articles les plus lus