Actualités Météo
Coup de froid en vue, après une chaleur record

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue

A cette période charnière de l'année, les conditions météo sont particulièrement variables dans le temps et dans l'espace avec les premiers coups de chaud de la saison mais aussi la possibilité de subir encore de puissantes descentes d'air polaire. Si vous avez pu profité de conditions quasi estivales cette semaine, retour à la case hiver la semaine prochaine.

Crédit : La Chaîne Météo

Pourquoi un tel revirement de situation météo ces prochains jours ?

Si le flux zonal (circulation des masses d'air océaniques de l'ouest vers l'est) domine une grande partie de l'année sur notre pays, ce n'est pas le cas actuellement. Après un flux de sud qui nous véhicule de l'air subtropical cette semaine, en bordure d'un anticyclone centré sur l'Europe Centrale, c'est un flux de nord qui s'apprête à débouler à partir de lundi prochain. L'air d'origine polaire sera canalisé entre un anticyclone particulièrement puissant dans les parages de l'Islande, et un vaste système dépressionnaire entre la Scandinavie et l'Europe Centrale. cet air beaucoup plus froid va donc faire une incursion par le nord de la France dès lundi et gagner l'ensemble du pays pour quelques jours, jusqu'en milieu de semaine prochaine au moins.

A quoi faut-il s'attendre ?

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

- Un plongeon des températures : après une première baisse des températures attendue entre vendredi et samedi avec l'orientation du vent au nord-est, la baisse des températures s'accentuera en début de semaine prochaine après un petit répit pour le jour de Pâques, où l'après-midi s'annonce assez douce et ensoleillée sur les 3/4 du pays. Les températures chuteront dès lundi au nord et mardi sur l'ensemble du pays avec des températures repassant de 5 à 8°C sous les normales de saison, soit un niveau de mois de janvier ou février.

- Un fort risque de gel sur une végétation qui a pris de l'avance : après la période particulièrement chaude pour la saison qui aura duré 4 à 5 jours selon les régions, la végétation a pris de l'avance et la plupart des arbres fruitiers sont en fleurs et sont maintenant susceptibles de subir des dégâts en cas de gel. A noter aussi quelques cultures très avancées (orge, colza...) qui pourraient subir d'importants dommages. S'il est encore un peu tôt pour être précis sur le niveau des températures, le risque de gel (0 à -3°C) paraît assez important en fin de nuit et début de matinées de mardi et mercredi prochain.

- Un risque de neige à très basse altitude et des, giboulées en plaine : avec ce flux de nord humide et froid,la neige fera son grand retour à très basse altitude en montagne. Des giboulées de neige pourront aussi se produire en plaine dès lundi entre la Normandie et la Belgique, mardi sur de nombreuses régions du nord et de l'est.

- Vent fort et ressenti très froid près de la Méditerranée : comme souvent par flux de nord, le vent s'accélère dans le couloir de la vallée du Rhône ainsi qu'au débouché des plaines du Languedoc-Roussillon avec le mistral et la tramontane qui souffleront violemment à partir de mardi ou mercredi. Ce vent fort accentura la sensation de froid.

Vous l'avez compris, ne vous habituez pas trop à ce temps estival et à votre garde-robe de plein été. Le froid est loin d'avoir dit son dernier mot et devrait se rappeler à notre bon souvenir juste après la chasse aux oeufs de ce week-end, que l'on vous souhaite dores et déjà fructeuse. 

 

À lire aussi

Météo du week-end de Pâques : quel jour organiser votre chasse aux oeufs ?

Quelle météo pour les fêtes de Pâques depuis 20 ans?

Prévisions saisonnières pour l'été

L'actualité météo

Articles les plus lus