Actualités Météo
Bilan de septembre 2020 : le mois de tous les extrêmes...

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue

Le mois de septembre 2020 aura connu des conditions météo très contrastées avec une première quinzaine très ensoleillée et chaude sous l'influence de conditions anticycloniques. On retiendra la vague de chaleur exceptionnelle du 13 au 15 avec de nombreux records de chaleur battus. La deuxième partie du mois a été beaucoup plus perturbée avec un épisode cévenol intense le 19 et une dernière décade bien arrosée. Enfin le mois se termine avec des records de froid et de la neige à basse altitude.

Bilan de septembre 2020 : le mois de tous les extrêmes...

Ce mois de septembre 2020 est le 16ème mois consécutif où la température moyenne mensuelle à l'échelle de la France est supérieure à la normale établie sur la période 1981-2010. Cette situation est inédite depuis le début du XXème siècle. Avec un excédent de 1,7°C à la normale, ce mois de septembre a été chaud et les températures basses de la fin du mois ne contrebalancent pas la vague de chaleur exceptionnelle de la mi-septembre.

Côté précipitations, on observe un déficit pluviométrique de l'ordre de 10% à l'échelle de la France. Un temps durablement sec a concerné la plus grande partie du pays au cours des deux premières décades. La situation s'est débloquée avec l'arrivée de l'automne sur le calendrier. Un temps perturbé s'est mis en place pour plusieurs jours avec des pluies presque quotidiennes, effaçant en grande partie le déficit pluviométrique important des deux premières décades.

L'ensoleillement a été généreux avec un excédent de l'ordre de 12% à l'échelle de la France pour ce mois de septembre. Les deux premières décades ont été très ensoleillées avec la prédominance de conditions anticycloniques. La dernière l'a été beaucoup moins en lien avec le retour d'un temps perturbé.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Une vague de chaleur exceptionnelle à la mi-septembre

Sur le flanc ouest d'un anticyclone recouvrant une grande partie du continent européen, de l'air en provenance du Sahara a envahi la France mais aussi le sud de l'Angleterre, le Bénélux et une partie de l'Allemagne. Cet air exceptionnellement chaud et sec a été à l'origine d'une vague de chaleur tardive et très intense avec de nombreux records battus. Dans le sud-ouest, les températures dépassent la barre des 35°C en Nouvelle-Aquitaine avec jusqu'à 37,8°C à Dax (40) et 38,9°C à Sainte-Gladie (64) le lundi 14 septembre. Le 15, les fortes chaleurs remontent vers le Nord avec de nombreux records battus comme à Lille avec 35,1°C ou Nancy avec 34,4°C.

Un épisode cévenol intense dans le Gard

Le 19 septembre s'est mis en place un épisode cévenol très intense mais assez restreint géographiquement entre le nord-est de l'Hérault et la partie nord-ouest du Gard. La région du Vigan et de Valleraugues a été particulièrement touchée par ces intempéries avec des pluies diluviennes à l'origine de crues éclairs de l'Hérault et du Gardon d'Anduze. Il tombre 380 millimètres en 24 heures au Vigan mais les 500 mm ont été dépassés localement dans le secteur de Valleraugues.

De la neige à moyenne altitude en montagne et des records de froid

La fin du mois de septembre a été marqué par une descente d'air polaire en provenance d'Islande avec des températures très basses les 27 et 28 où des records de froid ont été enregistrés. Dans l'après-midi du 27, les températures étaient comprises entre 8 et 12°C seulement dans le centre-est avec des records de froid enregistrés dans des villes comme Grenoble (8,8°C) ou Dijon (9,7°C).

La neige blanchit les sols dès 1200 m dans les Vosges, le Jura et les Alpes du Nord, 1400 m dans les Pyrénées et le Massif-Central. Il tombe une quarantaine de centimètres à 2000 mètres en Savoie.

À lire aussi

Climat d'octobre : quand la baisse des températures s'accélère

Météo week-end : retour de la fraîcheur

Fin de semaine : grande fluctuation des températures

L'actualité météo

Articles les plus lus