Actualités Météo
Pourquoi les nuages ne tombent pas ?

Par La Chaîne Météo

Les nuages ont l'air d'être aussi léger que des plumes quand on les voit flotter dans le ciel. Et pourtant, ils peuvent peser des milliers de tonnes ! Comment expliquer alors que les nuages ne tombent pas ?

Pourquoi les nuages ne tombent pas ?

Pour répondre à cette question, il faut tout d’abord s’intéresser à la formation des nuages. Ces derniers se forment à partir de l’élévation d’une masse d’air. En remontant, l’humidité ou la vapeur d’eau contenue dans cette masse d’air subit un refroidissement suffisant qui provoque la condensation. Des gouttelettes se forment alors et viennent constituer ensemble le nuage que nous observons dans le ciel.

Les nuages sont constitués d’éléments comme des gouttelettes d’eau ou encore des cristaux de glace. Ces éléments sont plus denses que l’air environnant et les nuages pèsent donc plusieurs tonnes, voire des centaines de milliers de tonnes comme le nuage d’orage ! On devrait s’attendre à ce que le ciel, ou plutôt le nuage, nous tombe sur la tête. Pourquoi cela n’arrive-t-il pas ?

Comment ces objets massifs flottent-ils ?

Cela s’explique par le fait que les gouttelettes sont en mouvement à l’intérieur du nuage et que notre atmosphère n’est pas statique. Les gouttelettes sont notamment maintenues en suspension dans l’air en raison des mêmes courants ascendants qui ont conduit à leur formation. C’est ce qui explique en partie pourquoi le nuage ne tombe pas, compte tenu du fait que les mouvements ascendants portent ces constituants comme les gouttelettes. Dans des cas extrêmes, comme les nuages d’orage qui sont agités par de puissants courants ascendants, les gouttelettes atteignent une altitude si élevée qu’elles se transforment en cristaux de glace ! Ces mêmes courants ascendants maintiennent les cristaux de glace dans le nuage.

Mais parfois, les gouttelettes s’échappent du nuage. Malheureusement pour celles-ci, l’environnement en dehors du nuage est plus sec : la gouttelette ne se maintient donc pas à l’état liquide et s’évapore. C’est d’ailleurs ce qui délimite les nuages et leur donne leur forme singulière.

Quant aux gouttelettes qui tenteraient de s’échapper à la base du nuage, les courants ascendants les retiennent quand les gouttelettes ne sont pas trop lourdes.

La pluie et la grêle : quand les nuages nous tombent dessus

Toutefois, quand les gouttelettes atteignent un certain poids, les courants ascendants ne sont plus assez forts pour les porter. C’est alors qu’elles sont précipitées au sol par la gravité, d’où le terme de précipitations dont l’une des formes est la pluie ! Dans le cas des cristaux de glace qui ne sont plus retenus par les puissants courants ascendants des orages, des chutes de grêle se produisent.

À lire aussi

Météo week-end : un temps parfois orageux mais encore doux

Qu'est-ce qu'un épisode méditerranéen ?

L'actualité météo

Articles les plus lus