Actualités Météo
Bilan tempête Inès : jusqu'à 117 km/h dans les terres

Par Ange NOIRET, météorologue

Bilan tempête Inès : jusqu'à 117 km/h dans les terres

Voici le bilan de cette tempête Inès avec les plus fortes rafales enregistrées sur les littoraux et dans les terres, suivi de la chronologie de son évolution :

Sur les côtes

  • 154 km/h sur le cap Corse(2B)
  • 135 km/h sur l’Ile Rousse(2B)
  • 132 km/h à la pointe du Raz(29)
  • 130 km/h à Brignogan et Ouessant(29)
  • 127 km/h à l’ïle de Batz(29)
  • 123 km/h à l’ïle de Groix(56)
  • 117 km/h à Barneville, Gouville(50)
  • 109 km/h à Granville(50), Port-en-Bessin(14)

Dans les terres :

  • 117 km/h à Clermont-Ferrand(63)
  • 109 km/h à Saint-Segal(29)
  • 105 à Avord(18)
  • 100 km/h Chateauroux(36), Moulins(03)
  • 99 km/h à Brest(29)
  • 85 km/h à Paris(75)

Jeudi

A 17h, la tempête continue de perdre de son intensité malgré de fortes rafales entre 70 et 90 km/h sous la perturbation qui s'évacue vers l'Allemagne et la Suisse, et la situation de traîne sur le bassin parisien qui a provoqué ponctuellement des averses de grêle. 

A 16h, la tempête commence à faiblir sur l'ensembe des régions concernées de la moitié nord. On relève cependant encore de violentes rafales du Centre au Grand Est, principalement avec des vents entre 80 et 90 km/h mais dépassant localement les 100 km/h comme à Aubigny-sur-Nere(18) avec 113 km/h.

A 15h45, on observe 117 km/h à Clermont-Ferrand(63) 109 km/h à Saint-Segal(29) 105 à Avord(18) 100 km/h Chateauroux(36) 99 km/h à Brest(29) 85 km/h à Paris(75)

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Ce jeudi à 15h17, c'est sous la perturbation pluvieuse et convective, qui s'étend de l'Auvergne au Grand Est, que l'on observe les rafales les plus violentes. Elles atteignent souvent entre 80 et 100 km/h, avec localement des pointes à 117 km/h à Clermont-Ferrand, 109 km/h comme à Avord(18), où l'heure précécente à Chateauroux (36) avec 100 km/h. Cette perturbation se déplace actuellement sur l'Alsace et la Franche-Comté. A l'opposé, la tempête commence à faiblir sur le Finistère.

Entre ces deux extrêmes, c'est sur le bassin parisien que la traîne active se développe en ce moment pour toucher notamment l'Ile-De-France au cours de la prochaine heure avec de possibles rafales localement à 100 km/h. Actuellement, celles-ci sont déjà très fortes avec 96 km/h observés à Toussus-Le-Noble(78) et 80-85 km/h sur Paris. 

A 14h26 : le front pluvieux très actif, convectif et localement orageux, s'étire de la région Centre au nord-est avec des rafales de vent atteignant 80 à 100 km/h, 100 km/h relevés notamment à Chateauroux(36). A l'arrière, au nord-ouest, après des éclaircies et une accalmie partielle des vents à la mi-journée, de fortes averses envahissent toute la Normandie et la Picardie, progressant vers l'Ile de France dans l'heure à venir. Les rafales de vent atteignaient 109 km/h à Port-en-Bessin (14), 84 km/h à Caen (14), 99 km/h à Brest (29), 111 km/h à  Brignogan (29) et entre 70 km/h et 90 km/h en Ile-de-France. 

A 13h05, la traîne active touche la Bretagne jusqu'au Cotentin avec de violentes rafales de vent et averses. Au cours de la dernière heure, on a ainsi observé des rafales à 132 km/h à la pointe du Raz(29), 127 km/h à Brignogan et l'île de Batz et entre 90 et 110 km/h dans les terres finistériennes. Les vents ont également soufflé à 115 km/h sur la côte nord du Contentin. 

Cette tempête va persister jusqu'à 14h sur la Bretagne, avant une baisse progressive des vents.

12h35, le vent ne se calme pas sur le Finistère, avec toujours 100 à un peu plus de 130 km/h possibles sur l'ensemble du département. Sur toute la moitié nord du pays, le vent se renforce petit à petit, avec souvent 70 à 80 km/h en rafales. 

Les averses s'imposent sur le quart nord-ouest et s'intensifient progressivement.

Les orages éclateront ces prochaines heures, avec un risque de grésil, de grêle et de violentes rafales. 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

A 10h13, le vent devient violent sur l'ensemble du Finistère, avec des rafales comprises entre 100 et 130 km/h des terres jusqu'aux littoraux.Le front froid actif s'étend désormais de l'Île-de-France au Nord, mais sans aucun impact de foudre. Le ressenti est tout de même frais voire froid au passage du front froid, avec du vent soutenu et de l'humidité. 

A 9h10, les rafales maximales avoisinent 110 à 120 km/h sur les littoraux du Finistère. Les fortes rafales supérieures à 100 km/h se sont étalé jusqu'à la Côte d'Opale.

A l'intérieur des terres, le front froid est toujours actif avec de fortes pluies gagnant petit à petit l'Île-de-France. Le vent forcit au passage de ce front, avec localement 70 à 90 km/h.

Les orages qui éclataient en fin de nuit perdent progressivement en intensité. 

A 8h17, le vent se renforce dans les terres au passage du front froid actif. Des orages sont observés entre la Seine-Maritime, le Calvados et le département de la Manche.

A l'avant de ces orages, les rafales se renforcent et avoisinent 80 à 90 km/h dans les terres. Vers les littoraux, le vent fort est toujours en place, avec souvent 90 à 110 km/h entre la Côte d'Opale, les littoraux normands et les côtes bretonnes. 

A 7h26, les fortes rafales à 90-100 km/h se généralisent un peu plus, entre les littoraux bretons et ceux de la Normandie. Au fur et à mesure que le front froid rentre dans les terres, des rafales à plus de 90 km/h sont relevées à l'avant des orages toujours présents.

A 6h, le vent est déjà fort sur les littoraux bretons et normands. On relève 102 km/h à Plougonvelin (29) et 117 km/h à Barneville (50). A l'intérieur des terres, le vent est encore faible à modéré avec souvent 40 à 70 km/h.

Le front froid responsable de ces fortes rafales, circule actuellement entre les Côtes-d'Armor et le département de la Manche. Il est actif, avec de fortes pluies orageuses. Des impacts de foudre sont observés sur la Manche, synonymes d'une forte intensité des précipitations et de vent fort. 

Mercredi

A 21h

La tempête Inès se rapproche de l'Irlande. Elle se situe à l'ouest de l'île, avec en son centre une valeur de pression de 981 hPa. A l'avant, les vents de sud genèrent des rafales à 80 km/h sur les côtes sud irlandaises. Entre l'Irlande et le Finistère, les vagues atteignent 4 m avec des hauteurs maximales de 8m. 

Le Finistère est encore en marge de l'influence de cette dépression. Les vents de sud sont modérés dans les terres et atteignent 60 km/h sur la côte. Le début du renforcement marqué est toujours prévu cette nuit à 2h avant de se généraliser à partir de 4h.

A 18h

La tempête Inès, responsable du futur coup de vent, est positionnée sur l'Atlantique Nord et plus précisement à l'ouest de l'Irlande. La pression en son centre est de 980 hPa. Elle se rapproche rapidement de l'île qu'elle touchera dès ce soir, avant de se diriger assez lentement vers la mer du Nord jeudi.

A l'avant de la perturbation associée à cette tempête, les vents de sud-ouest reste d'intensité modérée sur la pointe bretonne avec des rafales entre 40 et 60 km/h. Ces vents vont peu évoluer d'ici 23h avant un renforcement marqué à partir de 2h. Les rafales entre 80 et 100 km/h se généraliseront ensuite du Finistère au nord du Cotentin, avec sur les côtes des vents juqu'à 120 km/h.

A 16h 

La perturbation associée à la tempête baptisée Inès se situe au sud-ouest de l'Irlande et progresse à une vitesse de 90 km/h en direction de la mer Celtique et de la mer d’Iroise. Inès touchera les îles britanniques dès ce soir.

Situation météo :

Le fort coup de vent prévu pour toute la journée de jeudi sur la moitié nord est directement lié à la mise en place d’une situation de traîne très active après le passage du front froid d'une perturbation en matinée. Ce type de situation favorise le développement de nuages cumuliformes, convectifs et orageux générant de puissantes rafales de vents pouvant dépasser les 100 km/h, mais aussi propice au développement de tornades.

Cette violente dégradation débutera dès cette nuit sur le nord-ouest par de forts vents de sud à l'avant de la perturbation. Les vents ne seront pas aussi forts que lors de la tempête Ciara il y a quelques jours. mais cette dégradation intervient sur des régions déjà fragilisées par la précédente tempête ce qui est un facteur aggravant en raison des puissantes rafales attendues.

À lire aussi

Notre alerte météo

Météo du jeudi 13 février : nouveau coup de vent, pluie et orages

L'actualité météo

Articles les plus lus