Actualités Météo
Canicule : ventes records de ventilateurs

Par Quentin PERCEROU, rédacteur

La canicule, si elle est redoutée par de nombreuses personnes, peut aussi avoir des côtés positifs, notamment sur l’économie. En effet, sur cette période, il n’y a pas que le mercure qui s’est envolé mais aussi les ventes de certains produits incontournables lors de fortes chaleurs.

A l'exception de la Bretagne, la France a connu une période caniculaire en cette fin juin 2019. De nombreux records de chaleur ont été battus, avec des températures souvent supérieures à 40°C sur la moitié sud et 35°C sur la moitié nord. Les nuits n’offraient guère de répit, avec des températures qui ne descendaient pas en-dessous des 20°C dans le nord et 25°C dans le sud.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

C'est donc naturellement que les français se sont rués dans les diverses enseignes spécialisées dans l’électroménager afin de s'équiper comme ils le pouvaient pour se rafraîchir. Et sans surprise, le secteur des ventilateurs et climatiseurs sort gagnant de cet épisode caniculaire. La société de mesure et analyse de données Nielsen a pris la canicule de juin 2019 et l'a comparée à la même période l'année dernière (24 et 30 juin 2018). Le chiffre d'affaires du secteur a bondi de 533% ! Les brumisateurs ont aussi eu le vent en poupe : plus de 402% de chiffre d'affaires.

On retrouve également une augmentation du chiffre d'affaires du côté de l'alimentation pour les sauces  et soupes froides comme le gaspacho. En effet, lors des périodes de très fortes chaleurs, les consommateurs se ruent sur les produits frais pour combattres les chaleurs étouffantes. Ces produits sont également plus faciles à digérer, permettant ainsi au corps de faire moins d'effort pour la digestion qui produit de la chaleur.

Des ruptures de stock

Le cabinet Nielsen a aussi mesuré des ruptures de stock, notamment pour la mozzarella (dans 14% des cas). Il est également arrivé que l'eau se retrouve en rupture de stock (10% de ruptures), tout comme la bière ou le cidre (9% de ruptures). Les glaces ont été très plébiscitées. Les achats ont grimpé de 88% dans les Vosges et de 70% dans le territoire de Belfort. En revanche les désserts glacés ont reculé de -3% dans le Finistère : département le moins touché par la canicule.

 

 

À lire aussi

Bilan météo de juin 2019 : le mois de tous les extrêmes

L'actualité météo

Bulletin France