Actualités Météo
Fort vent d'autan jusqu'à vendredi : un vent qui rend fou ?

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue

Attention au vent d'autan qui souffle en violentes rafales jusqu'à vendredi sur les départements de la Haute-Garonne, du Tarn, du Tarn-et-Garonne et de l'Aude. Ce phénomène météo est connu pour rendre "fou"... La Chaîne Météo vous explique pourquoi.

Episode de fort vent d'autan : jusqu'à 100 km/h

C'est entre le Lauragais, les hauteurs de la montagne Noire et la région de Castres-Mazamet que l'on attend les plus violentes rafales de vent, généralement comprises entre 80 et 100 km/h, localement 110 km/h.De la région toulousaine au Tarn-et-Garonne, les rafales sont comprises entre 60 et 80 km/h.

Si le marin qui souffle sur les plaines du Roussillon est un vent chargé d'humidité et apporte des nuages bas venus de Méditerranée, l'autan est un vent de sud-est plus sec et turbulent, soufflant du Lauragais et de la montagne Noire vers le Midi-Toulousain et l'est de la Nouvelle-Aquitaine. Ce vent apporte des températures douces mais le ressenti, exposé au vent est parfois désagréable et un peu frais.

 

L'autan est assez fréquent à cette époque de l'année

Il se rencontre assez souvent aux intersaisons lorsqu'un anticyclone est installé sur l'Europe Centrale et une dépression se creuse sur le proche Atlantique. Selon données statistiques, il souffle en moyenne un jour sur quatre au mois d'avril en région toulousaine et sa vitesse dépasse 3 fois dans le mois les 60 km/h.Dans la région de Castres, il est un peu plus fréquent et dépasse les 100 km/h en rafales une année du quatre. Le record dans le Tarn date du 14 avril 2003 où l'on avait enregistré 137 km/h à Montredon-Labessonnié.

 

Un vent qui rend fou ?

Le vent d’autan est accusé de tous les maux : du déclenchement de la migraine jusqu’à celui de la folie ! Explication avec le Dr Marc Schwob, président de l’Association France Migraine : «le vent est vraiment un facteur déclenchant des maux de tête. Attention par contre aux conclusions trop hâtives, on ne devient pas migraineux à cause du vent. Mais le vent a bien une action provoquant des douleurs chez les personnes déjà sujettes aux migraines. Ces douleurs sont provoquées par deux actions distinctes : les migraineux sont très sensibles aux pressions barométriques, c’est la même chose qui se produit pour eux en avion. Les basses pressions qui accompagnent le vent dérèglent le fonctionnement de l’oreille interne. Il y a aussi une autre raison : l’action du vent stimule des points névralgiques situés dans le cou, ce qui déclenche la douleur» explique le spécialiste. Comment se protéger ? Une protection simple comme «un foulard autour du cou et de la nuque suffit souvent à éviter ces phénomènes désagréables. Pour les personnes plus sensibles, l’idéal est de mettre un linge, ou une bouillotte chaude, autour du cou lors des jours ventés»  rappelle le spécialiste.

 

À lire aussi

Pâques 2019 : la météo du week-end prolongé

Noël au balcon, Pâques au tison ? Plutôt Pâques au balcon en 2019 !

Ponts de mai 2019 : quelle météo ?

L'actualité météo

Bulletin France

Articles les plus lus