Alerte météoCrues, inondations et avalanches dans le sud-ouest

Par Regis CREPET, météorologue

Les prévisions météo complètes en direct par téléphone au
3201*
Du mardi 11 janvier à 12:00 au mardi 11 janvier à 18:00.
Situation

Une perturbation très active a concerné le sud-ouest de la France entre dimanche et lundi en donnant des pluies durables et abondantes à proximité des Pyrénées. Ce mardi, c'est l'accalmie avec le retour de conditions anticycloniques et d'un temps sec qui va se prolonger pendant plusieurs jours. En lien avec l'épisode de pluie actif de ces deux derniers jours, les crues des cours d'eau pyrénéens se propagent vers la partie aval du Bassin Adour-Garonne tandis qu'une décrue s'amorce rapidement en amont des cours d'eau. Le risque d'avalanches reste fort sur l'ensemble du massif pyrénéen ce mardi.

 

Observation

Ce mardi 

A 15h:
le beau temps est revenu sur la région. Le pic de crue est passé à Toulouse pour la Garonne, avec une tendance très nette à la baisse. Même situation baissière pour l'Adour à Tarbes. Les ondes de crue se propagent désormais vers la Gironde d'une part et vers l'Adour moyen d'autre part, où le pic est passé à Peyrehorade sur les Gaves réunis.  

A 12 heures : la décrue de la Garonne est bien amorcée avec un niveau d'eau repassant sous les 4 mètres après le pic de crue de 4m31 du début de journée. La crue se propage en aval avec un pic de crue en cours à Verdun (82) avec 6m30, rejoignant la crue de référence du 11 juin 2000. Du côté d'Agen (47) la crue se poursuit avec 6m34, se rapprochant progressivement de la crue de référence de janvier 2014 (6m92). Le pic de crue devrait être atteint en début de nuit prochaine. L'Adour quant à elle continue de grimper dans la partie aval du bassin-versant. A Cahuzac (32), son niveau atteint 2m81 et se rapproche de la crue historique de février 1971 avec 3 mètres.

A 9 heures : la décrue de la Garonne s'est amorcée à Toulouse avec un niveau à 4,18 m après le pic de crue de 4,31 m en fin de nuit. L'onde de crue se déplace vers l'aval avec un pic de crue en cours à Verdun (82) avec 6,17 m, un peu en dessous de la crue de juin 2000 à 6,30 m. Concernant l'Adour, après le pic de crue remarquable observé à Tarbes la nuit dernière, l'heure est à la décrue pour cette ville. En revanche, l'onde de crue se déplace vers l'aval. Un pic de crue devrait être atteint dans la matinée à Maubourguet (65). Le niveau d'eau atteignait 2,21 m à 9 heures et dépassait les crues de référence de 2013 et 2018.

À 6 heures : les précipitations se sont enfin calmées sur le relief pyrénéen et le temps redevient sec. Les cumuls de pluie ont été importants avec 100 à 150 mm sur la chaîne pyrénéenne (soit l'équivalent d'un mois de précipitations) et localement proche des 200 millimètres. Il a été recueilli 98,5 mm à Mosset (66), 112,8 mm à Villardebelle (11), 135,7 mm  à Soulan (09), 139,7 mm à Accous (64), 141,2 mm à Cauterets (65), 147,3 mm à La Mongie (65), 154,9 mm à Arbéost (65), 164,5 mm à Laruns (64), 166,8 mm à Iraty (64) et jusqu'à 187,3 mm à Augirein (09).
Concernant les crues :
Le pic de crue du Gave d'Oloron à Oloron-Sainte-Marie a eu lieu hier soir avec un maximum à 5,04 m, un peu en dessous de la crue de référence de juin 2018 avec 5,27 m. L'onde de crue s'est propagée vers l'aval et la décrue est maintenant bien entamée.
Le pic de crue du Gave de Pau à Nay (64) a eu lieu en cours de nuit avec un niveau à 3,20 m dépassant la crue de référence d'octobre 2012 (2,78 m) mais restant nettement en dessous de la crue de juin 2013 (4 m).
L'Adour a atteint un pic de crue remarquable à Tarbes avec 2m17 cette nuit, loin devant les crues de 2013 et 2018. Il s'agirait d'une crue cinquantennale. La décrue s'est amorcée depuis quelques heures.
A Toulouse, la Garonne vient d'atteindre son pic de crue à 4 m28 avec un niveau proche de la crue du 10 juin 2000 (4m38). A noter qu'il s'agit de la 4ème plus forte crue depuis 1910 après mars 1930, février 1952 et juin 2000. La période de retour est de l'ordre de 25 ans. La décrue s'amorce ce mardi matin.

Evolution

Ce mardi, l'épisode de fortes précipitations a pris fin cette nuit et le temps redevient sec ce mardi. Néanmoins, les crues importantes se propagent vers l'aval du bassin-versant Adour-Garonne avec des risques de débordement et d'inondations importants. La décrue s'est amorcée dans les parties amonts des cours d'eau descendant des Pyrénées (Gave, Adour, Arros, Garonne...). 

Liste des départements concernés

L'actualité météo

Articles les plus lus