Abonnez-vous à La Chaîne Météo à partir de 1,50€ le mois
Actualités Météo

Qu'est-ce qu'une rivière atmosphérique, ce phénomène météo naturel potentiellement dangereux ?

Cyrille DUCHESNE

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue
mis à jour le

De fortes intempéries se produisent actuellement en Californie avec fortes pluies et inondations, neige abondante en montagne et vents violents sur les côtes. Ce mauvais temps durable est dû au phénomène de "rivière atmosphérique" que les experts de la Chaine Météo décryptent pour vous...

© La Chaîne Météo

Qu'est-ce qu'une rivière atmosphérique ?

Le terme de "rivière atmosphérique" n'est utilisé que depuis une dizaine d'années en météorologie. On parle de "rivière atmosphérique" lorsqu'on a une circulation rapide d'air chaud et humide sous forme de couloir assez étroit (200 à 400 km en moyenne), depuis les latitudes tropicales vers les régions tempérées. L'air tropical qui contient beaucoup d'humidité va se retrouver propulsé par un puissant courant jet d'altitude (Jet Stream). En se heurtant à de l'air plus frais, une dépression va se creuser et provoquer un système perturbé actif qui va déverser de fortes précipitations durables sur une zone continentale assez restreinte géographiquement.

Le "Pineapple express" ou le "Rhum express"

Si les rivières atmosphériques peuvent concerner de vastes zones géographiques, certaines régions sont plus régulièrement concernées, notamment la façade ouest de l'Amérique du Nord et de l'Europe en raison de flux océaniques dominants sur ces régions. Pour le continent nord américain, les météorologues utilisent le terme de "Pineapple express" ou "route des ananas" en lien avec une circulation rapide d'air tropical venant d'Hawaï.

En Europe de l'Ouest, les météorologues utilisent plutôt le terme de "Rhum express" lorsque l'air chaud et humide remonte des Antilles vers le continent européen.

Quelles sont les conséquences d'une rivière atmosphérique ?

Les rivières atmosphériques jouent un rôle important dans le transport et la distribution de l'humidité venant des tropiques vers les latitudes tempérées et polaires. Elles sont dans certains cas bénéfiques en apportant des pluies régulières pour la nature. Elles peuvent aussi engendrer des intempéries plus ou moins sévères avec de fortes pluies ou chutes de neige, des crues et inondations, des vents violents, entraînant des dommages aux biens et aux personnes.

A la fin du mois de décembre dernier, une masse d'air d'origine tropicale fortement chargée en humidité a concerné la Bretagne pendant quelques jours. Le Finistère et le Morbihan étaient en alerte fortes pluies, crues et inondations, subissant l'assaut de pluies modérées, mais durables. Dans le sud du Finistère et l'ouest du Morbihan, il est tombé jusqu'à 130 millimètres en 3 jours, soit l'équivalent de 3 semaines de pluie. Ces pluies ont entrainé des crues et inondations comme à Quimperlé où la rivière Leita a inondé une partie de la ville.

Rivière atmosphérique rhum Express © La Chaîne Météo

Certaines rivières atmosphériques sont beaucoup plus actives comme celle de novembre 2021 où un Pineapple express a provoqué de graves inondations en Colombie-Britannique, notamment dans la région de Vancouver. En 3 jours, il est tombé près de 300 mm sur la ville de Hope, soit l'équivalent d'un mois et demi de pluie. La ville a d'ailleurs battu un record de pluie quotidien avec 174 mm, l'ancien record datant du 2 décembre 1975 avec 133 mm. De nombreuses crues et inondations se sont produites suite à ces pluies diluviennes faisant 6 victimes et des dégâts se chiffrant à plusieurs milliards de dollars.

En ce début de mois de janvier, la Californie subi à son tour de très fortes pluies, des chutes de neige importantes sur les reliefs de la Sierra Nevada et des vents violents sur les côtes au passage d'une bombe dépressionnaire. Des inondations sont en cours et l'état d'urgence a été décrété en Californie.

Les rivières atmosphériques vont-elles devenir plus fréquentes avec le réchauffement climatique ?

Plus les masses d'air sont chaudes, plus elles peuvent contenir de l'humidité. Selon les scientifiques du GIEC, une atmosphère plus chaude de 1°C peut contenir 7% de vapeur d'eau en plus. Ainsi, les masses d'air en provenance des latitudes tropicales propulsées vers les latitudes tempérées ont une capacité à contenir de plus en plus d'humidité et d'eau précipitable. Selon le dernier rapport du GIEC datant de 2021, on peut s'attendre à une augmentation de l'intensité et de la durée des épisodes de pluie liés aux rivières atmosphériques sur les façades ouest des continents européen et américain.

La France pourrait donc subir des phénomènes de plus en plus extrêmes avec des sécheresses plus fréquentes liées aux remontées des hautes pressions subtropicales et aux blocages anticycloniques, mais aussi des périodes de pluies intenses lorsque ces rivières atmosphériques se mettent en place en provenance des latitudes tropicales.

Partagez cet article
À lire aussi
logo VIP
  • Un site plus rapide
  • Plus d'info météo
  • Sans pub
  • Accès au TV Live
Actualités Météo en France
  • Météo du mercredi 1er février : les éclaircies s'élargissent par l'ouest Météo du mercredi 1er février : les éclaircies s'élargissent par l'ouest
  • Météo du week-end : une incertitude pour dimanche Météo du week-end : une incertitude pour dimanche
  • Météo de février : du changement dans les prévisions Météo de février : du changement dans les prévisions
  • Vacances scolaires de février : vers un beau temps d'hiver Vacances scolaires de février : vers un beau temps d'hiver
  • Froid extrême au Québec : jusqu'à -30°C attendus à Montréal Froid extrême au Québec : jusqu'à -30°C attendus à Montréal
  • Situation de bordure anticyclonique cette semaine : quelles conséquences ? Situation de bordure anticyclonique cette semaine : quelles conséquences ?
  • Qu'est-ce que les retours d'est ? Qu'est-ce que les retours d'est ?
  • Janvier 2023 : entre douceur exceptionnelle et froid vif Janvier 2023 : entre douceur exceptionnelle et froid vif
Articles les plus lus