Actualités Météo
Inde : la canicule s'accentue, jusqu'à 49°C

Par Regis CREPET, météorologue

Depuis le début du mois de mars, l’Inde comme le Pakistan subissent une vague de chaleur intense et exceptionnelle par sa durée. Et pour les quinze prochains jours, la canicule pourrait approcher localement les 50°C. Cette fournaise ne cessera pas avant l'arrivée des pluies de mousson, qui se produisent généralement fin mai, mais un espoir d'accalmie se dessine autour du 10 mai avec l'arrivée d'une dépression tropicale.

Inde : la canicule s'accentue, jusqu'à 49°C

En Inde, si la température moyenne en mars dernier a atteint 26,6°C sur le mois, soit près du record historique de 2010, celle d’avril devrait le dépasser. Il n’a pas fait aussi chaud en Inde depuis 120 ans et nos prévisions à 15 jours n’ont rien de rassurant. L'Inde et le Pakistan sont habitués à de telles valeurs, mais pas de façon aussi précoce. C'est surtout la durée de cette canicule qui est remarquable. Elle devrait culminer ces prochains jours avec des pointes à 50°C, avant un espoir de pluie autour du 10 mai qui ferait un peu baisser les températures.

Des températures quotidiennes à plus de 40°C

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

La capitale New Delhi subi depuis le 1er avril des températures maximales qui dépassent les 40°C, plus d’un jour sur deux avec un pic à 42,7°C le 9 avril et à 43,6°C le 28 avril, avec un minimum nocturne à 28°C. Les nuits sont donc très chaudes, avec une température qui ne descend pas en dessous de 23°C à 26°C depuis la même date. Et jusqu'aux alentours du 10 mai, dans la capitale par exemple, cela pourrait être pire selon nos prévisions. Les températures minimales seront souvent comprises entre 28° et 33°C, avec des températures maximales jusqu’à 45°C. Mieux vaut ne pas parler du ressenti qui atteint les 53°C. Dans de telles conditions, la chaleur est mortelle (nombreux coups de chaleur dans la population, provoquant des malaises et possiblement la mort). Le Pakistan subit d'ailleurs actuellement les plus fortes chaleurs : c'est dans ce secteur que la barre des 50°C sera probablement frôlée ces prochains jours, comme à Sibi.

Si l'on considère que l’été n'a pas encore débuté, cette canicule durable devrait persister en mai. Elle pourrait devenir historique, car le dôme de chaleur en partie responsable de cette situation ne devrait pas faiblir.

Un espoir de répit vers le 10 mai avec l'arrivée de pluies

La mousson humide indienne démarre progressivement entre la fin mai et le 10 juin, avec la formation de très violents orages dans une atmosphère surchauffée. Le mois de mai est d'ailleurs le mois le plus chaud en Inde, avant l'arrivée des pluies. Les pluies de mousson sont à la fois salvatrices pour la vie en Inde, que ce soit sur le plan agricole, économique et sanitaire. Ces pluies sont pourtant chaque année dévastatrices et causent de nombreuses victimes, mais elles sont souhaitées, car elles font enfin baisser les températures. Cette année, la chaleur actuelle atteint des niveaux dont l'Inde et le Pakistan sont habitués (la barre des 50°C y est atteinte chaque année en mai). Mais l'installation précoce de ces chaleurs intenses depuis le mois de mars induit une durée exceptionnelle, car désormais, seule la mousson pourra mettre un terme à cette fournaise. Sur la durée, de telles chaleurs sont mortelles et paralysent la vie quotidienne du pays.

Nos prévisions météorologiques envisagent cependant l'arrivée d'une dépression tropicale venant du Golfe du Bengale autour du 10 mai. Celle-ci traverserait le continent indien, possiblement jusqu'à New Delhi, accompagnée de pluies et de vent. Les pluies pourraient d'ailleurs être violentes, comme souvent dans ce type de climat, mais auraient l'avantage de faire baisser les températures (autour de 35° à 38°C). Ces pluies salvatrices signeraient alors la fin de cet épisode caniculaire particulièrement long.

 

À lire aussi

le climat de l'Inde

Ouragans : la saison 2022 s'annonce intense dans l'Atlantique

Vers l'arrivée de la chaleur la semaine prochaine

L'actualité météo

Articles les plus lus