Actualités Météo
Afrique du sud : inondations historiques et meurtrières dans la région de Durban

Par Cyril BONNEFOY, météorologue

L’Afrique du Sud vient de connaître ses pires inondations depuis 60 ans. Il est tombé l’équivalent de 6 mois de pluie sur la ville de Durban où de nombreuses victimes sont à déplorer.

Crédit : La Chaîne Météo

Des pluies diluviennes ont touché l’Afrique-du-Sud ces derniers jours, provoquant des inondations dévastatrices dans le pays le plus industrialisé d’Afrique. Malheureusement, certaines vies n’ont pas pu être sauvées, faisant de cette catastrophe, l’une des pires qu'ait connu le pays.

6 mois de pluie en 48h sur la ville de Durban

Ce n’est pas une dépression tropicale qui est à l’origine de ces pluies diluviennes, mais une goutte froide, telles que celle que l'on peut en connaître en Europe de l’Ouest. Ces gouttes froides sont des décrochages d’air polaire en direction des latitudes subtropicales. Elles peuvent rester bloquées sur la même région pendant des jours, voire des semaines, ce qui peut entraîner des cumuls de pluie très importants. Cela a été le cas sur le sud du pays durant 72 h. La province de KwaZulu-Natal (côte est du pays), a ainsi connu plus de 450 mm de pluie en l’espace de 48 h. Ces quantités de pluie représentent quasiment la moitié d’une année de précipitations pour la ville de Durban. A une autre échelle cela représente l'équivalent de neuf mois de pluies à Paris. Ce sont les cumuls les plus importants depuis 60 ans et la catastrophe la plus meurtrière que le pays ait jamais vécue.

Des dégâts colossaux et de nombreuses victimes

Plus de 6000 maisons ont été endommagées et des routes entières détruites sur certaines portions, compliquant  les opérations de secours organisées un peu partout dans le pays. Plus de 300 personnes ont péri dans ces inondations.

L’Afrique-du-Sud est moins habituée à de telles pluies, contrairement à certains de ses voisins comme Madagascar qui, encore récemment en février, a subi des pluies torrentielles et meurtrières à plusieurs reprises. Contrairement à cet épisode sur Durban, ces inondations étaient dues à des dépressions tropicales ou cyclones.

Alors que de nouvelles alertes météo étaient encore déclenchées mercredi dans la région de Eastern Cap, les éléments se calment en cette fin de semaine et vont permettre de mieux organiser les secours. En revanche, dès ce week-end, de nouvelles averses sont prévues, mais dans des proportions bien moindres que durant ces derniers jours.

 

À lire aussi

Météo du week-end et lundi de Pâques : comme un air d'été

Le retour du beau temps sera-t-il durable ?

Météo du week-end et lundi de Pâques : comme un air d'été

L'actualité météo

Articles les plus lus