Actualités Météo
Pékin 2022 : pourquoi la neige des JO d'hiver est 100% artificielle ?

Par Cyril BONNEFOY, météorologue

Le coup d'envoi des JO est donné aujourd'hui à 13h. Pas moins de 3000 athlètes de haut niveau sont attendus avec des épreuves qui vont se dérouler sur 3 sites : Pékin, Yanqing et Zhangjiakou, du 4 au 20 février. Le contexte dans lequel se déroulent ces jeux est inédit puisque les sportifs bénéficieront de 100% de neige artificielle.

Pékin 2022 : pourquoi la neige des JO d'hiver est 100% artificielle ?

Pour cette 24ᵉ édition des JO d’hiver, le Comité international Olympique (CIO) a imposé à Pékin que la neige soit 100 % artificielle, afin d'assurer une qualité et une quantité suffisantes pour les épreuves de plein air. C’est une grande première. Pas moins de 300 canons sont utilisés et déployés sur les deux sites de Zhangjiakou et Yanqing, deux régions montagneuses localisées au nord-ouest de Pékin. Ces canons sont alimentés par l’eau de barrages situés à quelques kilomètres de là.

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

Pourquoi n'y a-t-il pas de neige naturelle ?

Ce manque de neige n’est pas une surprise pour ces régions du nord-est de la Chine. Cela s'explique par leur climat. Les régions situées autour de la capitale sont soumises à des hivers continentaux avec très peu de précipitations. La récurrence de l’anticyclone sibérien qui s’étire en direction du nord de la Chine explique cette situation. S'il maintient un temps majoritairement sec, il garantit également une alimentation en air polaire pendant une bonne partie de l’hiver. Cet air glacial descend de Mongolie en direction de la côte est de la Chine. 

La neige artificielle peut-elle manquer durant ces jeux ?

Les masses d’air polaire récurrentes durant la période hivernale sur ces régions de la Chine sont un atout pour la production de neige à l'aide de canons. Même si les chaînes montagneuses où se dérouleront les épreuves ne sont pas très élevées (700 à 900 m), des températures largement négatives sont assurées de manière quotidienne. Ces conditions permettent la production en continu de neige sur les deux sites. Des températures minimales entre -12 et -15°C sont prévues pour les premières épreuves avec une température qui ne dépassera pas -2°C durant la journée. Ce sont des conditions idéales pour la production de neige, d'autant plus qu’en dessous de -5°C la neige produite est de meilleure qualité. Pour les athlètes, ces conditions sont bonnes, car les températures sont très stables, et la neige n'est pas soumise à de fortes variations, ce qui est plutôt un atout. En revanche leur entraînement a été important pour se familiariser avec cette neige peu habituelle et aux propriétés plus abrasives que la neige naturelle. Le paysage et les conditions de ces jeux olympiques d'hiver s'annoncent donc très différent de ce que nous avons l'habitude de voir lors de telles compétitions.

Les quantités d'or blanc devraient être suffisantes durant ces 15 jours de compétition, malgré le climat sec de ces régions. Quant à l'aspect écologique, de nombreuses voix se sont élevées contre la tenue de ces JO dans de telles conditions. Le choix du pays hôte ne dépend pas que de considérations écologiques et climatiques. D'ailleurs cette année, une autre compétition de taille sera la coupe du monde de football, qui se tiendra au Qatar, et dont les dates ont été décalées en hiver en raison des températures accablantes qu'il fait durant l'été.

Bonne chance à nos 88 athlètes qui représenteront les couleurs de la France pour ces compétitions !!

 

À lire aussi

Météo week-end : contraste nord-sud pour le début des vacances scolaires

Climat de février en France : le mois des extrêmes

Fête de la Chandeleur mercredi : l'hiver s'en va ou prend vigueur ?

L'actualité météo

Articles les plus lus