Actualités Météo
Tendance à 4 semaines jusqu'au 20 février : possible changement temporaire

Par Regis CREPET, météorologue

Comme chaque jeudi, notre tendance à 4 semaines est réactualisée et parfois mise à jour ultérieurement si des changements significatifs non prévus initialement apparaissent. Elle donne le scénario météo le plus probable pour la période citée qui couvre les vacances scolaires de la zone B et le début de la zone A. A ce sujet, vous serez peut-être intéressé par les prévisions de neige en montagne, surtout en cas de changement de temps.

Tendance à 4 semaines jusqu'au 20 février : possible changement temporaire

Vous l'avez remarqué, les fortes conditions anticycloniques se sont durablement installées sur la France depuis le 10 janvier. Elles vont encore se maintenir jusqu'en fin du mois.

C'est plutôt une bonne nouvelle, car cela évite tout extrême météorologique et intempéries, mais à l'inverse en montagne les conséquences seront réelles. En effet, si cette séquence anticyclonique génère un temps calme et sec, sans pluie en plaine, elle n'apporte pas de neige fraîche en montagne. Le temps se caractérise par des journées de brouillards parfois givrants sur les deux tiers nord du pays, tandis qu'il fait très beau en montagne et au sud-est. Dans ce contexte, on a observé des températures plus basses au sud de la France qu'au nord en raison des nuits qui y sont dégagées, propices aux gelées fréquentes et parfois marquées. Quant aux précipitations, le déficit s'annonce modéré à l'échelle de l'hexagone pour ce mois de janvier car de fortes pluies s'étaient produites en début du mois.

Il semble que cette tendance soit encore présente pendant le mois de février, avec de rares passages perturbés qui apporteront un ou deux coups de neige en montagne, dans des températures restant assez proches des moyennes de saison. Néanmoins, un doute subsiste sur la période du 7 au 13 février, car le scénario majoritaire vers le retour d'un temps perturbé pourrait être remis en question par la persistance de conditions anticycloniques. Si vous avez choisi de vous déplacer ou de prendre des vacances, raison de plus pour être attentif aux dernières prévisions.

Tendance 4 Semaines
Crédit : La Chaîne Météo

Tendance 4 Semaines
Crédit : La Chaîne Météo

Semaine du 24 au 30 janvier : persistance de l'anticyclone

L'anticyclone, qui s'étend entre les îles britanniques et l'Allemagne avec des pressions très élevées, comprises entre 1035 et 1040 hPa, se maintient tout au long de la semaine avec une très bonne fiabilité. Il apporte un temps calme et sec. À l'image de ces derniers jours, le temps ne sera pas toujours ensoleillé dans les plaines et vallées abritées avec des brouillards et nuages bas parfois tenaces. Les régions du sud-est et les montagnes continueront de profiter le plus souvent d'un temps durablement ensoleillé. Les températures sont proches des normales de saison sur la moitié nord de la France, mais souvent inférieures sur la moitié sud, notamment en raison des nuits dégagées qui engendrent des gelées fréquentes et parfois marquées. Ailleurs, les journées brumeuses alterneront avec des périodes ensoleillées, avec des débordements nuageux un peu plus nombreux au nord-est.

Semaine du 31 janvier au 6 février : du changement marqué possible au nord

Le début du mois de février sera marqué par une période de transition, avec l'anticyclone qui devrait faiblir progressivement dans sa partie nord en cours de semaine. Cela permettrait le retour d'un flux plus océanique, humide et nuageux au nord de la Loire. La fiabilité est cependant limitée quant à la rapidité de cette dégradation et les régions précises touchées. Le temps sec persisterait près de l'Atlantique et sur le sud du pays. Les températures seraient alors orientées à la hausse sur la moitié nord, mais resteraient encore assez basses sur la moitié sud, tant que les nuages n'arrivent pas.

Semaine du 7 au 13 février : changement possible, mais fiabilité limitée

Pour cette semaine, nos dernières analyses laissent apparaître deux scénarios : l'un majoritaire, avec le prolongement possible d'un temps plus dégradé lié aux passages de perturbations sur notre pays et l'autre privilégiant le retour assez rapide des hautes pressions.

Ce deuxième scénario serait alors synonyme d'un temps calme, assez froid et surtout sec. Cela pourrait constituer une bonne nouvelle pour les vacanciers, car le temps serait ainsi en amélioration. Mais le retour de l'anticyclone réduirait les précipitations sur l'hexagone pour ce mois de février qui serait ainsi très sec pour la saison.

Le scénario majoritaire  fait état d'un flux d'ouest atlantique, véhiculant des passages pluvieux sur la plus grande partie du pays à l'exception d'un petit quart sud-est pour cette première semaine de vacances. Si vous partez en vacances à la montagne, la neige pourrait ainsi tomber à moyenne altitude, au moins temporairement. Les températures seraient proches ou un peu au-dessus des normales de saison avec de repartir à la baisse. En effet, au passage des perturbations, les vents changent de direction. On s'attend donc à une bascule temporaire du vent au nord-ouest, ce qui apporterait un coup de neige à moyenne, voire basse altitude, au sein de cette période, dont il faudra affiner la chronologie.

Semaine du 14 au 20 février : retour probable de l'anticyclone

Après la séquence possiblement perturbée avec des passages pluvieux modérés, du vent sensible et des températures faisant le yo-yo, les hautes pressions devraient se reformer sur la France. Ce regonflement pourrait d'ailleurs être plus rapide que prévu, comme indiqué précédemment. On retrouverait alors un temps calme et plutôt beau sur l'hexagone, avec cependant les mêmes conséquences qu'en janvier : nombreux nuages bas et brouillards dans les plaines, soleil en montagne, températures à nouveau en baisse avec le retour des gelées à la faveur des nuits dégagées. Cette évolution demandera cependant confirmation, mais semble cohérente avec nos tendances saisonnières qui envisagent un mois de février souvent marqué par des hautes pressions sur la France, un peu à l'image du mois de janvier.

En conclusion, cette dernière décade du mois de janvier restera sous la domination de l'anticyclone. Cette situation conduit à un manque de neige fraîche sur certains massifs tandis que l'ensoleillement est parfois très bon, notamment au sud-est et en montagne. Les bémols sont liés à la persistance des brouillards et nuages bas dans les régions habituelles, telles les plaines et vallées du centre-est et du sud-ouest par exemple. La première décade de février devrait être plus maussade avec le retour provisoire des perturbations, apportant des pluies modérées et un coup de neige en montagne, mais comme nous l'indiquons ci-dessous des doutes persistent et limitent la fiabilité de la prévision. Après la mi-février, les conditions anticycloniques devraient revenir. Au total, le mois de février devrait présenter à peu près les mêmes caractéristiques que le mois de janvier, avec un risque d'enregistrer des précipitations inférieures aux moyennes de saison.

Prochaine actualisation, jeudi 27 janvier à 17 h

À lire aussi

Prévisions saisonnières pour la suite de l'hiver jusqu'en avril

Climat de janvier : tempêtes, crues et vagues de froid

L'actualité météo

Articles les plus lus