Actualités Météo
Prévisions saisonnières pour l'automne

Par Regis CREPET, météorologue

L'actualisation des prévisions saisonnières est valable pour l'automne (septembre, octobre et novembre), revêtant ainsi une importance particulière avec, notamment, la rentrée scolaire et les vendanges. Ces prévisions mettent en évidence un automne qui s'annonce assez proche des moyennes de saison, tant au niveau des températures que des précipitations. Aucun signal particulier ne semble émerger de cette tendance pour l'automne.

Prévisions saisonnières pour l'automne

Ces prévisions saisonnières, mises à jour chaque 10 du mois, concernent l'automne météorologique, de septembre à novembre. Aucun signal fort particulier ne semble émerger de ces prévisions à ce jour, ce qui laisse à penser que notre automne serait dans les moyennes de saison, tant au niveau des précipitations que des températures. Concernant les précipitations, il faudra du temps pour que les pluies effacent lentement la sécheresse dont souffre la France, car un déficit se maintiendra en septembre et en octobre sur une large moitié nord.

 

Prévisions Saisonnières
Crédit : La Chaîne Météo

Carte des anomalies de températures et de précipitations prévues pour la période août-sept-octobre.

Situation générale pour la France métropolitaine:

Notre pays sera plutôt marqué par le retour des dépressions dès le mois de septembre, ce qui pourra relancer la dynamique des précipitations, avec de grandes disparités : un déficit relatif se maintiendra sur la moitié nord tandis que le sud sera exposé aux orages, voire aux épisodes méditerranéens. Le mois d'octobre risque d'être encore bien sec en raison de la proximité de l'anticyclone atlantique, avec une situation de bordure pour la France (air sec et parfois frais). En novembre, le flux perturbé océanique classique pourrait commencer à rentrer sur notre pays.

Prévisions saisonnières septembre

La fiabilité reste limitée mais il semblerait que l'on se dirige vers un mois de septembre plus perturbé sur l'hexagone avec des situations dépressionnaires. Le mois ne sera pas maussade pour autant mais il faut s'attendre à des évolutions orageuses parfois marquées, notamment au sud, avec possiblement les premiers épisodes méditerranéens de la saison. La moitié nord serait arrosée de façon encore assez dispersée. Les températures seraient de saison, sans anomalie particulière.

Prévisions saisonnières octobre

Avec les réserves qu'il convient d'apporter à une échéance lointaine, les données en notre possession font état d'un mois d'octobre qui serait plutôt beau et à nouveau sec, sous l'influence de l'anticyclone atlantique. Avec un flux souvent orienté au nord ou au nord-est, les températures seraient de saison, possiblement plus fraîches, avec un risque de gelées précoces par nuits dégagées. Le temps redeviendrait alors assez sec pour la saison autour de la Méditerranée, avec une situation majoritairement propice au Mistral. Quelques perturbations pourraient affecter le flanc est de la France et les Alpes.

Prévisions saisonnières novembre

Le flux océanique traditionnel d'ouest à sud-ouest pourrait rentrer sur la France, rétablissant une pluviométrie dans les normales. La sécheresse mettra donc du temps à reculer (hormis les effets des orages locaux) mais ce mois de novembre pourrait y remédier. Les températures resteraient assez douces si le flux de secteur sud-ouest se confirme.

En conclusion, après un mois d'août nettement plus chaud que ce que nous avions prévu (qui sera probablement de l'ordre de +2°C au-dessus des moyennes), l'automne s'annonce assez standard, avec les premiers orages méditerranéens dès septembre et un mois d'octobre sec et parfois frais. Le mois de novembre pourrait signer le retour du flux océanique humide et venté, mais encore assez doux.

A l'échelle de l'Europe :

L'automne s'annonce sec et très chaud en septembre sur les pays du mahgreb, alors que des pluies et orages possiblement violents concerneront les Balkans et l'Italie. En octobre, sécheresse et chaleurs tardives concerneraient le bassin méditerranéen tandis que les pluies circuleraient plus au nord, à la latitude des îles britanniques et de la Scandinavie. Enfin, pour novembre, les perturbations circuleraient de la France vers l'Europe centrale tandis que la sécheresse se prolongerait du Maghreb au proche-Orient. 

À lire aussi

Comment sont réalisées les prévisions saisonnières ?

Météo à 4 semaines : tendance jusqu'au 6 septembre

L'actualité météo

Articles les plus lus