Actualités Météo
Tempête Amélie début novembre 2019 : le bilan

Par Pascal SCAVINER, météorologue

Amélie, la première tempête de l'automne, a touché ce dimanche le centre-ouest et sud-ouest du pays avec des vents jusqu'à 163 km/h sur le littoral atlantique. Voici le bilan de cette tempête assez exceptionnelle.

Crédit : La Chaîne Météo

Un vaste système dépressionnaire s’est formé depuis le jeudi 1er novembre 2019 sur l’Atlantique nord avant de s’étendre le week-end à l’Europe de l’ouest. Plusieurs dépressions plus ou moins actives se sont formées à l’intérieur, dont la tempête Amélie qui a pris naissance vendredi au large de Terre Neuve. Propulsée par un fort courant de haute altitude appelé jet-stream, avec des vents à 300 km/h, Amélie a mis seulement 36h pour s’intensifier et traverser l’atlantique pour atterir à 01h dimanche au sud du département du Finistère. Elle a généré une situation de tempête au sud de sa trajectoire à partir de la nuit de samedi à dimanche pour toucher ensuite la côte atlantique.

Une tempête atypique

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Amélie est une tempête atypique de par sa précocité en novembre sur ces régions et son intensité, avec des vents jusqu’à 163 km/h générés localement sur les littoraux. La superficie touchée reste cependant très limitée. Elle ne peut être nullement comparée à la tempête Klaus de février 2009 qui avait touché 19% du territoire avec des vents jusqu’à 161 km/h à Bordeaux. On notera néanmoins que quelques records de vents vieux de 30 ans pour un mois de novembre ont été battus.

C’est entre 00h et 01h dimanche que les premiers vents ont dépassé les 100 km/h au large du Morbihan,  avant de se diriger rapidement vers la côte charentaise puis la côte aquitaine en fin de nuit. Jusqu’en milieu de matinée, la tempête a touché les régions du centre-ouest et sud-ouest avec les vents les plus violents observés sur le littoral et l’ouest de la Gironde. Amélie a ensuite perdu de sa puissance en fin de matinée en s’éloignant vers l’est.

Voici les valeurs parmi les plus fortes rafales observées et records dans le sud-ouest

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

  • 163 km/h à 6h au cap Ferret (33)
  • 148 km/h à Messanges (40)
  • 148 km/h à 1h à Belle-Ile-en-Mer (56)
  • 142 km/h à St Clément des Baleines (17)
  • 138 km/h à l’île d’Yeu (record de 1996 avec 133 km/h battu)
  • 130 km/h à la pointe de Socoa (près de Biarritz)
  • 130 km/h à la pointe de Chassiron (33) (record de 1982 égalé)
  • 121 km/h à Bordeaux (record du 1983 avec 112 km/h battu)
  • 116 km/h à Tarbes (record de 1996 battu)
  • 122 km/h à Pauillac (33)
  • 111 km/h à Royan (105) et 105 km/h à Bergerac (24)
  • 97 km/h à Niort (79)

 

Voici les valeurs parmi les plus fortes rafales observées dans le sud-est

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

  • 150 km/h Bassurels (48)
  • 133 km/h à Soumont (34) et à l'Île Rousse (2B)
  • 132 km/h au Cap Béar (66)
  • 113 km/h à Tarascon (13)
  • 112 km/h à Perpignan (66)
  • 111 km/h à Narbonne (11)
  • 100 km/h à Saint Cézaire (06)

 

 

À lire aussi

Météo week-end prolongé du 11 novembre : encore de la pluie...

Météo à 4 semaines : tendance jusqu'au 15 décembre

Météo de novembre : l'entrée dans l'hiver

Bilan d'octobre 2019 : très arrosé et doux

L'actualité météo

Articles les plus lus