Actualités Météo
Ouragan, typhon, cyclone… quelle différence ?

Par Quentin PERCEROU, rédacteur

Cyclone tropical, typhon, ouragan… il peut être difficile de s’y retrouver entre tous ces termes qui réfèrent pourtant au même phénomène météorologique : un cyclone. Explications.

Les cyclones sont des phénomènes météorologiques extrêmes qui se forment dans les régions tropicales. Ils prennent naissance dans des zones orageuses, particulièrement actives. Certaines d'entre elles se trouvent en phase avec des courants atmosphériques puissants. Cela donne naissance à des dépressions tropicales, qui dans certaines conditions de températures et de localisation, s'intensifient et se transforment en cyclone dont les vents atteignent ou dépassent  les 118 km/h.

Cyclone, ouragan et typhon : une appellation qui varie en fonction de la géographie

"Cyclone" est le terme générique regroupant les différentes appellations ouragan, typhon et cyclone tropical. Toutefois, l'appellation du cyclone ne sera pas la même en fonction de l'endroit où il se produira :

- Cyclone tropical lorsqu’il se trouve dans l’océan Indien à l’ouest de 90° est et dans l’océan Pacifique sud à l’est de 160°

- Cyclone tropical violent dans l’océan Pacifique sud à l’ouest de 160° est et dans l’océan Indien sud à l’est de 90° est

-Tempête cyclonique violente dans l’océan Indien nord

-Typhon dans l’océan Pacifique nord à l’ouest de la ligne de changement de date. Ce nom vient du chinois "taifeng" ou de l'arabe "tufan" qui donne en grec "typhon"

-Ouragan lorsqu’il s’agit de l’océan Atlantique nord et océan Pacifique nord à l’est de la ligne de changement de date. Ce nom vient du dieu Maya de la tempête et du feu Hurakan (hurricane en anglais et ouragan en français)

Actualités Etranger
Crédit : NOAA

Des échelles d’intensité différentes d’un service météorologique à l’autre

Aussi, la catégorisation de la puissance des cyclones varie en fonction des services météorologiques qui surveillent ces phénomènes. Il en découle de nombreuses expressions valables pour certains bassins océaniques. De même, chaque service météorologique mesure les vents selon sa propre méthode. Elles peuvent se recouper toutefois.

L’échelle de Saffir-Simpson est utilisée pour les ouragans par le National Hurricane Center et les typhons. Le Joint Typhoon Warning Center s’occupe également de ces systèmes dans l’océan Pacifique nord-ouest. Quand les vents dépassent les 211 km/h en moyenne sur une minute, cet organisme peut parler d’un “Super Typhon”.

Les typhons sont aussi surveillés par le service météorologique japonais (JMA). Ils catégorisent la puissance des typhons de la manière suivante :

-Typhon à partir de 119 km/h de vents moyennés sur 10 minutes

-Typhon très fort à partir de 156 km/h de vents moyens

-Violent typhon à partir de 211 km/h (équivalent de la catégorie “Super Typhon” du Joint Typhoon Warning Center)

Actualités Etranger
Crédit : Wikipédia

Le super typhon "Haiyan" touchant les Philippines.

Dans l'océan Indien sud-est et Pacifique sud-ouest, ce sont les services météorologiques australiens et des Fidji qui sont en charge de jauger la puissance des phénomènes cycloniques.

-Cyclone tropical de catégorie 1 quand les vents moyens sur 10 minutes atteignent les 63 km/h

-Cyclone tropical sévère à partir du moment où les vents moyens atteignent les 119 km/h

Dans l’océan Indien nord, le service météorologique indien a pour mission de jauger la force des tempêtes cycloniques (à partir de 63 km/h de vents moyens sur 3 minutes)

-Intense tempête cyclonique à partir de 89 km/h

-Tempête cyclonique très intense à partir de 118 km/h

-Tempête cyclonique extrêmement intense à partir de 166 km/h

-Super tempête cyclonique à partir de 221 km/h

Actualités Etranger

La "Super Cyclonic Storm" Kyarr le 28 octobre 2019 en mer d'Arabie

Pour l’océan Indien sud-ouest, c’est le service météorologique national français basé à la Réunion qui jauge la puissance des cyclones. Quand le vent moyen atteint 118 km/h, la forte tempête intense est qualifiée de “cyclone tropical”.

A partir de 166 km/h, on parle de cyclone tropical intense et de cyclone tropical très intense quand les vents vents atteignent ou dépassent les 212 km/h.

Même si la puissance des cyclones est jaugée par rapport au vent, il ne faut pas oublier que les pluies, les inondations, submersion marine due à l'onde de tempête, sont extrêmement destructrices.

À lire aussi

Les ouragans : comment sont-ils nommés ?

L'actualité météo

Articles les plus lus