Actualités Météo
Feux de forêt : tout savoir sur le risque en France

Par Quentin PERCEROU, rédacteur

Dans un contexte de fortes chaleurs et de sécheresse, le risque de feux de forêt est très important dans certaines régions de France. La Chaîne Météo revient sur le risque d'incendie en chiffres et sur les gestes à adopter pour les éviter.

Crédit : Pixabay

En juin 2019, le Ministère de la transition écologique et solidaire rendait ses conclusions sur le sujet des feux de forêt en France métropolitaine.

Combien d'hectares perdus de forêt ces deux dernières années ?

On dénombre chaque année 4000 feux qui détruisent 11 000 hectares de forêt. Pour l’année 2018, 3005 feux ont eu raison de 5124 ha. Il y a eu moins de feux en 2017 mais le nombre d’hectares brûlés étaient bien plus important : 26 378 ha ! Si le risque d’incendie est très élevé pour le massif aquitain, la plupart des zones forestières brûlées se trouvent en zone méditerranéenne (les deux tiers). La météo joue un rôle important en tant que facteur aggravant (sécheresse, température et vent), mais les causes sont plutôt humaines.

Les régions les plus touchées en France

Le risque de feux de forêt se cantonne principalement dans les régions du sud. Les zones les plus à risque concernent le massif aquitain (Nouvelle-Aquitaine) et dans le sud-est (principalement la Corse, Occitanie, PACA et Auvergne-Rhône-Alpes). La zone méditerranéenne est une zone d’autant plus sensible que sa biodiversité y est très riche. Sur ces zones, on compte de 101 à 637 incendies par an. Le risque le plus élevé se concentre en Corse et de la Gironde aux Charentes en passant par la Dordogne.

Qu’est-ce qui causent les feux de forêt ?

On estime que ce sont les activités humaines qui causent 90% des départs d’incendies. Les activités concernées sont aussi bien celles du BTP et des activités agricoles que le fait d’inattention comme les jets de mégots de cigarette, des barbecues… Les feux se déclenchent dans 80% des cas aux abords des habitations, à moins de 50 mètres en moyenne. Ce n’est donc pas dans les forêts que le risque est le plus grand.

Les conséquences des feux de forêt

Les incendies de forêt sont un désastre pour l’écologie. En plus de raser des hectares entiers de végétation, la faune locale est aussi détruite. Hormis les grands mammifères, seules certaines espèces d’oiseaux parviennent à s’en sortir. Outre les impacts sur la faune et la flore, les conséquences des incendies sont aussi économiques (production de bois, secteur touristique) et sanitaire (qualité de l’air, de l’eau…). 

Les recommandations pour éviter les feux

Si vous fréquentez des zones forestières l’été :

1. En période de fortes chaleurs, sécheresse et de vents, n’allumez ni feu ni barbecue

2. Ne jetez jamais vos mégots de cigarette

3. Les jours de fort risque incendie, évitez de faire des travaux qui nécessitent l’utilisation d’outils produisant des étincelles (disqueuse, fer à souder)

4. Evitez de disposer tous combustibles autour de votre maison (bois et fuel)

5. Si vous voyez un départ de feu, appelez l’un des numéros suivants : le 18, le 114 ou encore le 118 (appel d’urgence)

6. En cas d’incendie aux alentours de votre maison, restez à l’intérieur : elle reste le meilleur abri.

À lire aussi

Incendies : un risque maximal d'embrasement ce jeudi

La canicule se généralise

L'actualité météo

Articles les plus lus