Actualités Météo
Forte chaleur : cela va-t-il durer ?

Par Regis CREPET, météorologue

La France s'apprête à connaître le premier pic généralisé de chaleur estivale pour ce week-end. Après un mois de mai plus frais que les moyennes, le début juin sera très estival, tombant à point nommé pour le week-end. Ces fortes chaleurs vont-elles durer ?

Alors que la barre des 25°C n'a pas été atteinte de tout ce mois de mai sur les deux tiers de la France, les températures vont brusquement gagner une dizaine de degrés d'ici ce week-end. Rappelons que la date moyenne des premiers 25°C de l'année est le 9 avril à Bordeaux, le 30 avril à Paris et le 5 mai à Lille. 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Coup de chaud pour le pont de l'Ascension

Ce coup de chaud n'est pas exceptionnel, sachant que des vagues de chaleur en juin sont fréquentes, et que les ponts de l'Ascension sont majoritairement chauds sur la France, voire très chauds dans 30% des cas. Mais la transition sera brutale après ce mois de mai frais. Les températures afficheront alors des valeurs de plein été, avec des pointes à 30°C sur les régions centrales, et à 34°C au sud-ouest et en Provence. Cette situation est liée à l'extension de l'anticyclone des Açores en direction de la France, faisant remonter avec lui de l'air très chaud venant du Maroc, où la canicule sévira ce week-end.

Rappelons que le seuil de la chaleur est fixé à 25°C, tandis que le seuil des fortes chaleurs correspond à la barre des 30°C.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Un pic de chaleur de courte durée

Ce coup de chaud ne sera pas durable, même si globalement, le contexte météo de juin restera plutôt chaud et souvent orageux selon nos tendances météo à long terme. Dès dimanche après-midi et soir, des nuages venant de l'Atlantique s'infiltreront au nord-ouest avec de l'air marin, ce qui risque de déclencher les premiers orages vers la Normandie. Ailleurs, le temps sera très lourd.

Au total, ce coup de chaleur durera 4 jours dans le sud (de vendredi à lundi), et seulement 2 jours sur la moitié nord (samedi et dimanche), mais il sera assez intense. Indiquons tout de même que le flanc est de la France pourrait conserver un temps chaud dans le courant de la semaine prochaine, tandis que l'arc atlantique sera plus tempéré par le vent de sud-ouest venant de l'océan.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Vers une situation instable

La courte durée de ce pic de chaleur s'explique par la faiblesse de l'anticyclone, qui remontera vers la Scandinavie après être passé sur la France ce week-end. L'influence des dépressions atlantiques se fera sentir dès dimanche soir avec l'arrivée d'un premier front orageux au nord-ouest. Cette dépression océanique sera stationnaire les jours suivants, pilotant un flux de secteur sud-ouest, toujours assez chaud et devenant orageux. Le ressenti deviendra souvent lourd en raison de la combinaison d'une certaine chaleur ambiante et de l'air humide maritime.

La semaine prochaine devrait donc rester assez chaude avec un vent de sud-ouest plus humide : le ressenti deviendra lourd avec des températures toujours d'un niveau estival, mais moindre que lors du week-end. Il conviendra alors de surveiller les orages, qui pourraient éclater quasi quotidiennement et de façon assez dispersée. Ces orages risquent de devenir assez violents en cours de semaine, notamment sur les régions du sud.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

À lire aussi

Météo du week-end : pic de chaleur

Pentecôte 2019 : tout savoir sur votre week-end prolongé

Météo à 4 semaines : tendance jusqu'au 15 septembre

L'actualité météo

Articles les plus lus