Actualités Météo
Bilan météo de février 2019 : douceur et ensoleillement record

Par Karine DURAND, rédactrice

Le mois de février 2019 restera dans les annales de la météo avec un ensoleillement exceptionnel et de nombreux records mensuels de douceur battus entre le 22 et le 28 février.

Ce mois de février 2019 présente un excédent de température de l'ordre de 2,2°C en moyenne sur la France. Il a donc été très doux mais d'autres mois de février ont été plus doux par le passé, notamment le mois de février 1990 où l'excédent de température avait atteint 4,3°C. Côté précipitations, on observe un déficit de l'ordre de 37% à l'échelle nationale en raison d'une longue période de temps sec à partir de la mi-février. Enfin, l'ensoleillement a été exceptionnel au cours de ce mois de février avec un excédent de plus de 60% en moyenne sur la France. De très nombreux records d'ensoleillement ont été battus dans la plupart de nos régions.

 

Un début février perturbé et assez froid

Un courant de nord à nord-ouest froid et humide s'installe au tout début du mois de février sous l'influence d'une dépression nommée Hélèna. Elle apporte d'importantes chutes de neige en montagne avec 40 à 80 cm sur les Alpes et les Pyrénées. Le vent de nord (la burle) souffle fort sur les plateaux du Massif-Central avec du blizzard et des congères. C'est près de la Méditerranée que le vent est le plus violent avec la tramontane qui souffle jusqu'à 183 km/h le 3 au Cap Béar ! Les gelées se généralisent dans la matinée du 4 février avec -5°C à Agen et jusqu'à -7°C à Colmar. Quelques jours plus tard, une dépression nommée Isaïas apporte un fort coup de vent sur le nord de la France et le sud-est. Les rafales dépassent localement 100 km/h en plaine : 104 km/h à Lons-le-Saunier (39) et 129 km/h à Ajaccio.

 

Une longue période de temps sec, doux et très ensoleillé

A partir de la mi-février un puissant anticyclone recouvre l'Europe de l'ouest et apporte un temps sec et très ensoleillé. Les températures sont très contrastées durant cette périodes avec des matinées froides mais des après-midi printanières. Dans certaines villes, l'amplitude thermique journalière dépasse 25°C ! La masse d'air est continentale avec une faible humidité relative ; les brumes et brouillards sont donc peu nombreux et vite dissipés et les journées de ciel bleu ce succèdent. En montagne, on observe souvent 15 jours consécutifs de grand ciel bleu au coeur des vacances de février, ce qui est exceptionnel en cette saison. 

L'envers de la médaille de cette belle période, c'est la pollution de l'air aux particules fines dans les grandes agglomérations. L'anticyclone et le manque de vent sont responsables de la stagnation et de l'accumulation des polluants dans les basses couches de l'atmosphère.

 

De très nombreux records de douceur battus du 22 au 28 février

La fin du mois de février a connu une douceur historique puisque de très nombreux records de douceur mensuels ont été battus entre le 22 et 28. La douceur a culminé le 27 février avec une température moyenne nationale de 21,3°C, valeur jamais atteinte depuis le début des relevés météo en février (ancien record 20,2°C en le 28 février 1960). Au cours de cette journée, la température atteint localement 22°C dans le nord-est avec des pointes à 28°C au pied des Pyrénées. Le record national de température n'a cependant pas été battu ; il date du 29 février 1960 avec 31,2°C à Saint-Girons en Ariège.

 

À lire aussi

Bilan de l'hiver 2018-2019 : doux et peu arrosé

Février : le mois des extrêmes dans l'hémisphère nord

El Nino provoquera-t-il un été chaud cette année ?

L'actualité météo

Articles les plus lus